A la Une

Un diplomate chinois: attendez-vous à une guerre si les Etats-Unis d’Amérique envoient des navires de la marine à Taiwan

© REUTERS/ Bobby Yip

L’un des principaux diplomates chinois a averti Washington que Pékin envahirait Taïwan si les Etats-Unis d’Amérique envoyaient un navire de la marine à l’île, que la Chine considère comme une province capricieuse.

Li Kexin, ministre de l’ambassade de Chine aux Etats-Unis d’Amérique, a déclaré vendredi lors d’un événement à l’ambassade qu’il avait dit aux autorités ‘américaines’ que la Chine activerait sa loi anti-sécession si des navires des Etats-Unis d’Amérique étaient envoyés dans le détroit de Taiwan.

La loi, adoptée en 2005, nie le statut d’Etat de Taiwan et décrit les méthodes de Pékin pour faire de l’unification des deux Chines une réalité. Mais le projet de loi mentionne également « l’action non pacifique » (c’est-à-dire la guerre) si la Chine croit que toute possibilité d’unification sans effusion de sang a été perdue.

Pour Li, le déploiement des navires de la marine ‘américaine’ signalerait une telle chose. « Le jour où un vaisseau de l’US Navy arrive à Kaohsiung est le jour où notre Armée de Libération du Peuple unifie Taiwan avec la force militaire », a dit Li aux médias chinois, faisant référence au plus grand port de Taiwan.

Ses paroles ont été reprises dans un éditorial publié dans un journal chinois, le Global Times, propriété du Parti communiste chinois et souvent utilisé pour exprimer de manière informelle les opinions de Pékin. « La partie continentale de la Chine n’a jamais abandonné l’option de la réunification de Taiwan par la force, ce qui est clair pour les gens de l’autre côté du détroit de Taiwan », lit-on dans l’éditorial.

« Les paroles de Li ont envoyé un avertissement à Taïwan et ont tracé une ligne rouge claire: si Taiwan tente d’organiser un référendum sur l’indépendance ou d’autres activités en vue de l’indépendance de Taiwan, l’APL agira sans aucun doute ».

Le ministère taiwanais des Affaires étrangères a critiqué samedi les propos de Li, accusant la Chine d’utiliser les menaces et la coercition quand ils prétendent souhaiter une réconciliation pacifique. « Ces méthodes montrent un manque de connaissance sur le sens réel du système démocratique et sur le fonctionnement d’une société démocratique », écrit le ministère dans un communiqué.

Formellement parlant, Taiwan – dont le nom officiel est la République de Chine – et la Chine sont toujours un seul pays, car Taipei considère que le continent est une province capricieuse, tout comme Pékin considère l’île comme un territoire renégat. Cependant, un mouvement d’indépendance composé de partis de gauche qui veulent déclarer Taiwan un Etat souverain de jure continue de gagner du terrain sur l’île.

Le Parti démocratique progressiste (DPP), qui contrôle actuellement la présidence et la législature monocamérale de Taiwan, est un parti qui soutient de jure l’indépendance de Taiwan.

La présidente taïwanaise Tsai Ing-wen a fait de son soutien quelque chose semblable à un référendum ambigu sur l’indépendance. Elle prétend que son idéal est de maintenir la paix avec la Chine et la sécurité de Taïwan, mais elle a également refusé d’affirmer le consensus de 1992 – un accord semi-officiel entre les deux Chines selon lequel il n’y avait qu’une seule Chine indivisible sans surprise, aucune des deux parties ne pouvait convenir que la Chine était la seule réalité.

Le refus de Tsai a conduit à une dégradation significative des relations inter-détroit depuis son entrée en fonction en 2016. En juillet, la Chine est entrée dans la zone d’identification de défense aérienne de Taipei avec son seul porte-avions, le Liaoning. Plus tard dans le mois, Pékin a bombardé l’espace aérien taïwanais avec des avions de chasse.

L’administration du président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump a vu un renforcement des liens entre les Etats-Unis d’Amérique et Taiwan, souvent un point de blocage dans les relations Washington-Pékin. Trump a été le premier président depuis Jimmy Carter à parler directement avec le président taïwanais, et en septembre le Congrès ‘américain’ a adopté la loi de 2018 sur l’autorisation de la défense nationale qui autorisait la coopération navale entre les armées des Etats-Unis d’Amérique et de Taïwan.

En 1958 et 1996, les États-Unis d’Amérique ont déployé des navires de guerre dans le détroit de Taiwan pour défendre l’île pendant les périodes de fortes tensions entre Pékin et Taipei. Aucun incident s’est terminé en Ta troisième Guerre mondiale.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

1 Trackback / Pingback

  1. Un diplomate chinois: attendez-vous à une guerre si les Etats-Unis d’Amérique envoient des navires de la marine à Taiwan – MIRASTNEWS | Boycott

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :