A la Une

Analyste: Le budget de la Défense des Etats-Unis d’Amérique de 2018 dépasse actuellement 1 trillion (1000 milliards) de dollars

© REUTERS/ Ammar Awad

Le Congrès des Etats-Unis d’Amérique a laissé passer et le président Donald Trump a signé la Loi de 2018 sur l’autorisation de défense nationale (NDAA), qui prévoit un budget de défense record de 700 milliards de dollars pour l’exercice 2018.

Brian Becker et John Kiriakou de Loud & Clear de Radio Sputnik ont été rejoints par Greg Mello, directeur exécutif du Los Alamos Study Group, une organisation de défense du désarmement nucléaire, et par Jim Kavanagh, journaliste progressiste et éditeur de ThePolemicist.net.

« La grande conclusion est que nous avons encore une augmentation qui dépasse même ce que Trump a demandé », a déclaré Kavanagh. « Les dépenses pour les militaires sont essentiellement illimitées, et cela démontre que Trump, malgré ce que tout le monde pensait, malgré tout ce qu’il a dit, fait partie du complexe militaro-industriel, il a dit qu’il allait réduire les guerres – mais il veut augmenter les dépenses militaires? Cela va créer de plus en plus de tensions, et tout le monde est derrière cela. »

« Cela démontre la ténacité du complexe militaro-industriel aux Etats-Unis d’Amérique: ces projets de loi sont structurés de manière à donner des contrats à travers le pays et dans presque tous les districts du Congrès des centaines de bases. Des milliers de contrats sont émis chaque jour et il devient très difficile pour un membre du Congrès de voter contre, parce qu’ils votent contre le porc qui vient dans leur district. Essentiellement, c’est le keynésianisme militaire. »

Kavanagh a poursuivi en disant que, malgré le chiffre de 700 milliards de dollars tant vanté, les dépenses militaires réelles du gouvernement fédéral des Etats-Unis d’Amérique étaient plus d’un trillion de dollars, car une grande partie des dépenses de défense se fait en dehors du ministère de la Défense.

Mello était d’accord et a expliqué: « c’est au moins un trillion de dollars parce qu’il inclut les programmes d’armement nucléaire du Département de l’Energie ainsi que le Département de la Défense (DoD). Plus l’intérêt, qui est très important ; plus le département de la Sécurité intérieure, plus les programmes militaires au Département d’Etat. Il y avait environ la moitié de la NASA qui était liée à l’armée. Donc, vous ajoutez tout cela et c’est vraiment une énorme somme d’argent, c’est plus d’un trillion de dollars, et c’est vraiment la majorité des dépenses discrétionnaires du gouvernement des États-Unis d’Amérique. »

« Cela soulève des questions de savoir si c’est le complexe militaro-industriel influençant le gouvernement, ou est-ce vraiment le gros du gouvernement lui-même? »

Kiriakou a souligné ce qu’il considérait comme un problème négligé par le NDAA: la façon dont il a été adopté. Il a été adopté par un vote à voix haute, ce qui signifie que les sénateurs n’ont pas eu à exprimer explicitement leur soutien ou leur opposition – et la plupart d’entre eux ne l’ont pas fait. Il a également ajouté que le projet de loi pourrait être illégal, car il viole la Loi sur le contrôle budgétaire de 2011 qui était censée plafonner les dépenses militaires à environ 549 milliards de dollars pour réduire le déficit budgétaire.

Kavanagh était également préoccupé par un principe du projet de loi portant sur les contrats d’armement avec l’Ukraine et une augmentation des ressources militaires le long de la frontière orientale de l’OTAN avec la Russie, et comment ces mesures pourraient affecter les relations ‘américano’-russes. « La présence de l’OTAN à la frontière russe est très provocatrice: ce sont des décisions politiques qui sont cachées dans le budget: ce ne sont pas seulement des décisions budgétaires, ce sont des décisions politiques qui provoquent une sorte de conflit avec la Russie et pour contraindre le président et le pouvoir exécutif à agir indépendamment de la tendance au conflit avec la Russie. »

Mello a souligné que non seulement les Etats-Unis d’Amérique ont le budget militaire le plus important de la planète, mais que ce budget est égal à ceux des « [les neuf prochaines plus grandes dépenses de la défense] pays avant qu’ils s’additionnent autant que nous dépensons. »

« Nous dépensons à peu près 10 fois ce que la Russie dépense pour ses forces armées, mais quand on y pense, on ne peut pas faire beaucoup de choses que la société moderne exige d’un pays Premier au Monde. Cela empêche un bon système éducatif. Cela exclut des investissements substantiels dans le renouvellement de notre infrastructure. Cela empêche une réponse appropriée à l’urgence climatique existentielle. »

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :