A la Une

Les Etats-Unis d’Amérique ramènent le «petit pas en arrière dans la réalité» en reconnaissant qu’Assad reste au pouvoir

© AP Photo/ Syrian Presidency Facebook

Après des années de politique qui poussait obstinément à la chute du président syrien Bachar al-Assad, Washington semble se réchauffer lentement au fait qu’Assad restera au pouvoir, au moins jusqu’aux prochaines élections syriennes en 2021.

Le New Yorker a rapporté lundi que l’administration du président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump était prête « à accepter le maintien du régime du président Bachar Al-Assad jusqu’à la prochaine élection présidentielle syrienne prévue en 2021 », citant des responsables ‘américains’ et européens.

L’ancien ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique en Syrie, Peter Ford, a déclaré mardi à Loud & Clear de Sputnik Radio: « Je regarderais les petits caractères, ils ont failli le dire avant, mais il y a toujours un cavalier. » Comme, disent-ils, oui, Assad peut rester «pour l’instant» ou «à ce stade» ou «jusqu’en 2021». « Je soupçonne que cette fuite n’est pas une étape aussi importante. »

Néanmoins, « ils ont fait un petit pas en arrière dans la réalité que le reste du monde a connu depuis longtemps: qu’Assad ne va nulle part », a noté Ford.

« Michael Weiss de CNN a déclaré qu’Assad et le président russe Vladimir Poutine ne combattraient pas l’Etat islamique [Daech] et que la Syrie et la Russie étaient ‘l’armée de l’air non reconnue’du groupe. Son co-auteur, Hassan Hassan, a soutenu que le régime syrien doit partir parce que ‘Assad n’a jamais combattu [Daesh] avant’ … ces arguments populaires étaient, pour le moins, empiriquement contestés », a écrit Max Glamhms du Council on Foreign Relations et John Glaser de l’Institut Cato dans une colonne du Los Angeles Times du 10 décembre.

De même, les partisans du changement de régime, les sénateurs John McCain et Lindsey Graham, ont écrit dans une chronique du Wall Street Journal d’octobre 2014 que les frappes aériennes et autres actions militaires «commencent à dégrader le groupe terroriste, connu sous le nom de Daech, mais ne le détruiront pas pour une raison par-dessus tout: L’administration n’a toujours pas de politique efficace pour chasser Bashar al-Assad du pouvoir et mettre fin au conflit en Syrie. »

D’après les données empiriques, Daech a été décimé par l’armée syrienne et les milices iraniennes et du Hezbollah, avec à la fois le soutien de la Russie et des Etats-Unis d’Amérique, alors qu’Assad est resté au pouvoir, mais pratiquement pas d’experts ou sénateurs quelconque pour continuer à déclarer qu’il était en effet possible d’éliminer Daech sans enlever le président syrien.

« Ils ne cherchent pas à se racheter pour avoir presque forcé une autre mission de changement de régime basée sur une analyse discréditée » qui, comme en Irak une décennie plus tôt … aurait créé le vide de pouvoir ultime pour que [Daesh] s’épanouisse », ont dit Abrahms et Glaser.

Malgré plusieurs indices selon lesquels les Etats-Unis d’Amérique prennent congé de leurs pieds du gaz en Syrie, comme leur décision d’arrêter d’armer les rebelles « modérés », la porte-parole du département d’Etat des Etats-Unis d’Amérique Heather Nauert a déclaré que le rapport de New York était « hors sujet » mardi.

Washington est « engagé dans le processus de Genève » et les Etats-Unis d’Amérique pensent que « l’avenir de la Syrie n’inclura pas Bachar al-Assad, mais c’est finalement au pouvoir syrien et aux électeurs syriens de décider », a déclaré Nauert.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :