A la Une

Une délégation militaire russe arrive en Corée du Nord, en quête d’une occasion de dialogue

PHOTO DE FICHIER © Mikhail Voskresenskiy / Sputnik

Des représentants du ministère russe de la Défense sont arrivés dans la capitale nord-coréenne. C’est la deuxième visite des responsables russes dans deux semaines, et vient alors que Washington prétend être prêt pour des pourparlers directs avec Pyongyang, tout en organisant des jeux de guerre dans la région turbulente.

La délégation est dirigée par le directeur adjoint du Centre de commandement de la défense nationale russe, Viktor Kalganov, et est en mission en Corée du Nord depuis mardi. Les fonctionnaires doivent rester à Pyongyang pour le reste de la semaine.

Il n’y a eu aucun mot sur leur mission de l’armée russe. Cependant, presque simultanément avec les nouvelles de la visite, le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré que Moscou utilise « toute opportunité de communication directe » et continuera de le faire, y compris avec l’aide du ministère de la Défense. « La Corée du Nord est notre voisin, nous devons développer des relations avec ce pays », a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Ryabkov lors d’un point de presse mercredi. « Le dialogue politique est extrêmement important », a-t-il ajouté.

Les militaires russes se sont rendus à Pyongyang pour « activer » un règlement de la crise dans la région, a déclaré à Interfax Aleksandr Kanshin, chef adjoint du Conseil public du ministère de la Défense. « Le but des efforts militaires, politiques et diplomatiques est clair: toutes les parties devraient être remises à la table des négociations, pour mettre de côté la rhétorique militaire provocatrice et menaçante et la démonstration de la force », a déclaré le responsable. Il a noté que ces missions font partie d’une feuille de route proposée par Moscou et Pékin, qui cherche une solution aux tensions nucléaires par le dialogue.

Moscou a dit à plusieurs reprises que seuls des efforts diplomatiques peuvent résoudre la crise. À la suite d’une récente visite en Corée du Nord de législateurs russes, la délégation a déclaré que Pyongyang était prête à négocier si elle était reconnue comme une puissance nucléaire. La Corée du Nord peut siéger à une table de négociation avec les États-Unis d’Amérique avec la participation de la Russie en tant que tierce partie, a-t-elle proposé.

LIRE PLUS: Pyongyang cherche un dialogue direct avec Washington, Moscou prêt à aider – Lavrov

Alors que la délégation russe travaille à Pyongyang, Washington a fait demi-tour dans sa position radicale envers le Nord. Le secrétaire d’État, Rex Tillerson, a annoncé que les Etats-Unis d’Amérique étaient prêts pour des pourparlers sans conditions préalables. La Russie, qui a toujours prôné une approche diplomatique, a salué le nouveau ton de la rhétorique ‘américaine’, Ryabkov affirmant qu’auparavant, les États-Unis d’Amérique considéraient tout contact direct avec Pyongyang comme «anormal».

Dans le même temps, les États-Unis d’Amérique n’ont pas abandonné un autre pilier de leur politique dans la région, qui est la poursuite d’une série d’exercices militaires près de la péninsule coréenne. Les manœuvres récentes sont considérées comme l’un des plus grands exercices militaires à ce jour visant la Corée du Nord.

Les États-Unis d’Amérique tiennent des exercices militaires massifs visant la Corée du Nord malgré les avertissements de Moscou https://t.co/RCGw6Q2mv2

– RT (@RT_com) 12 décembre 2017 г.

« Malheureusement, les Etats-Unis d’Amérique poursuivent leur ligne non constructive visant à renforcer les capacités militaires en Asie du Nord-Est », a déclaré mercredi Maria Zakharova, porte-parole du ministère des Affaires étrangères. Elle a réitéré que Moscou appelle toutes les parties à s’abstenir de prendre des mesures qui ne font qu’aggraver la crise.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Notre commentaire

Si le changement d’attitude des Etats-Unis d’Amérique était réel, ils auraient stoppé net les exercices pour donner une vraie chance à la négociation et montrer ainsi leur bonne volonté. Il faut espérer que dans une telle configuration les autorités de la Corée du Nord soient plus sages qu’eux. Il apparaît que soit les Etats-Unis d’Amérique voulaient la guerre pour faire disparaître la Corée du Nord et créer un environnement délétère en Asie, soit ils faisaient pression pour obtenir une résignation type URSS de la Corée du Nord. Ils n’avaient pas prévu dans leurs plans la capacité de résistance de ce pays et leurs performances scientifiques et technologiques dans le domaine balistique et nucléaire et peut être même une percée technologique d’ensemble sur le plan militaire.

MIRASTNEWS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :