A la Une

La Chine appelle à faire de Jérusalem-Est la capitale de la Palestine indépendante

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le vice-Premier ministre chinois Liu Yandong Jérusalem le 29 mars 2016. Ronen Zvulun / Reuters

La Chine a exprimé son soutien à la création d’un Etat palestinien indépendant, basé sur les frontières d’avant 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale.

Un porte-parole du ministère des Affaires étrangères a fait cette déclaration lors d’un point de presse régulier, jeudi, tout en répondant à des questions sur une déclaration des nations musulmanes affirmant que Jérusalem-Est était la capitale de la Palestine.

L’Organisation de la coopération islamique (OCI) a fait cette annonce lors d’un sommet à Istanbul, mercredi, et a condamné la décision des Etats-Unis d’Amérique de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël.

 Les pays islamiques ont appelé à la reconnaissance de l’Est de #Jerusalem en tant que capitale de #Palestine: https://t.co/cpGSRp15VW

 – RT (@RT_com) 14 décembre 2017

« La Chine comprend les préoccupations des pays islamiques concernant le statut de Jérusalem », a déclaré le porte-parole Lu Kang, selon le media d’Etat Xinhua,  ajoutant que la Chine appelle à « une résolution de la question conformément aux résolutions pertinentes des Nations unies et au consensus international ».

L’ONU considère Jérusalem-Est comme un territoire palestinien occupé, mais espère qu’un jour Jérusalem deviendra la capitale de deux États, Israël et la Palestine. La semaine dernière, l’ONU a confirmé que sa position reste inchangée à la lumière de l’annonce de Donald Trump selon laquelle les Etats-Unis d’Amérique reconnaîtraient Jérusalem comme la capitale d’Israël et y déplaceraient son ambassade de Tel-Aviv.

LIRE PLUS: ‘Où d’autre?’ Netanyahu cite la Bible pour justifier le mouvement de Jérusalem de Trump, exhorte l’UE à emboîter le pas

La Chine a également appelé à un prompt rétablissement du dialogue entre Israël et la Palestine afin de trouver une solution globale et équitable à la question palestinienne.

Geng Shuang, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a exprimé ses inquiétudes la semaine dernière que la déclaration de Trump déclencherait une escalade des tensions.

Le conflit pourrait également avoir un impact sur les précieux programmes d’investissement du pays en Israël. La Chine est maintenant le troisième partenaire commercial d’Israël après les États-Unis d’Amérique et l’Union européenne, et sa deuxième plus grande destination d’exportation.

En août, la Chine a révélé une proposition visant à mettre fin au conflit entre Israël et la Palestine. Les deux régions sont considérées comme des «partenaires importants» dans l’initiative «Une ceinture, Une route» de la Chine – un effort massif pour établir des liens commerciaux et d’infrastructures à travers l’Eurasie.

Le président Xi Jinping a déclaré à la Ligue arabe en 2016 que la Chine soutenait Jérusalem-Est en tant que capitale d’un État palestinien souverain. Il a également annoncé une subvention de 7,6 millions de dollars pour un projet d’énergie solaire visant à améliorer le bien-être des Palestiniens.

EN SAVOIR PLUS: La Chine soutient Jérusalem-Est en tant que capitale de l’Etat palestinien souverain – président Xi

La décision prise par la Chine intervient alors que le Liban a annoncé son intention de transférer son ambassade à Jérusalem Est « occupée ».

Le ministre des Affaires étrangères Gebran Bassil s’est rendu sur Twitter pour dire qu’il avait demandé au président palestinien Mahmoud Abbas « d’échanger » des terres entre le Liban et l’Autorité palestinienne pour cette ambassade proposée.

    رفعت كتابا الى الحكومة لانشاء سفارة لبنان في القدس, عاصمة فلسطين وطرحت على الرئيس الفلسطيني تبادل اراض بين لبنان وفلسطين لهذه الغاية, فوعدني بالعمل سريعا لتقديم عقار للبنان في القدس الشرقية … والى مجلس الوزراء اليوم لاتخاذ القرار ان شاء الله GB pic.twitter. com / Y6psFiWkXD

    – Gebran Bassil (@Gebran_Bassil) 14 décembre 2017

Cependant, il est peu probable que l’annonce conduise à des actions concrètes. L’Etat d’Israël et ses fonctionnaires ne sont pas reconnus par le Liban et aucun contact officiel n’est maintenu. Il est donc difficile de savoir comment les responsables libanais pourraient construire à Jérusalem-Est sans l’approbation israélienne.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :