A la Une

La réclamation anti-iranienne des Etats-Unis d’Amérique vise à blanchir les crimes de guerre au Moyen-Orient: Zarif

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a de nouveau qualifié de « sans fondement » l’allégation des Etats-Unis d’Amérique selon laquelle Téhéran fournit des missiles au Yémen, affirmant qu’il s’agit d’une tentative de Washington de blanchir ses crimes de guerre au Moyen-Orient.

« Dans le but de dissimuler sa présence dans la région et des mesures qui peuvent être assimilées à des crimes de guerre, les Etats-Unis d’Amérique accusent la République islamique d’Iran de montrer un morceau de métal », a déclaré M. Zarif aux journalistes samedi.

L’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique aux Nations Unies, Nikki Haley, a diffusé jeudi à la télévision des débris d’un missile balistique tiré depuis le Yémen dans un aéroport de la capitale saoudienne Riyad.

Le 4 novembre, un missile tiré du Yémen a pris pour cible l’aéroport international King Khalid près de Riyad, atteignant pour la première fois la capitale saoudienne.

Zarif a déclaré que de telles allégations visaient à détourner l’attention de la complicité des Etats-Unis d’Amérique dans les crimes commis au Moyen-Orient, notamment au Yémen, et du « geste très dangereux » du président ‘américain Donald’ Trump de reconnaître Jérusalem-Al Qods comme « capitale » d’Israël.

Le 6 décembre, le président des Etats-Unis d’Amérique a défié les avertissements mondiaux et déclaré que Washington reconnaissait formellement Jérusalem-Al Qods comme la « capitale » d’Israël et commencerait à déplacer son ambassade dans la ville occupée, rompant avec des décennies de politique ‘américaine’.

La déclaration de Trump a provoqué des ondes de choc à travers le monde musulman et a même provoqué des avertissements de la part des alliés de Washington en Occident que cela apporterait plus de chaos dans la région.

Le haut diplomate iranien a ajouté que les Etats-Unis d’Amérique avaient fait de telles allégations contre l’Iran alors qu’ils fournissaient à l’Arabie saoudite des bombes à sous-munitions qui tuaient des civils yéménites et soutenaient le blocus du régime saoudien contre ce pays appauvri.

Ce qui est clair, a-t-il souligné, c’est que des bombes des Etats-Unis d’Amérique sont larguées sur le peuple yéménite et « c’est un fait que personne ne peut cacher ».

Haley militairement mal informé: Jazayeri

Par ailleurs, le chef d’état-major adjoint, brigadier général des forces armées iraniennes, Massoud Jazayeri, a réprimandé la diplomate ‘américaine’ pour son affirmation et a déclaré que Haley n’avait aucune expertise dans les questions militaires et de défense.

Le Brigadier général, chef d’état-major adjoint des forces armées iraniennes Massoud Jazayeri:

« Si les Américains avaient été conscients du haut niveau de la prouesse de la technologie de missile de la résistance yéménite, ils auraient empêché l’expression de telles remarques ridicules », a déclaré Jazayeri.

Il a ajouté que Washington n’avait pas la capacité de construire un consensus contre l’Iran et le front de la résistance anti-israélienne.

Le haut commandant iranien a souligné qu’un véritable changement dans l’attitude des Etats-Unis d’Amérique et la fin de ses actes « bellicistes et criminels » à travers le monde sont les seules solutions aux difficultés de Washington.

Toujours vendredi, Zarif a déclaré que les Etats-Unis d’Amérique étaient complices des crimes de guerre saoudiens au Yémen.

Les Etats-Unis d’Amérique complices des crimes de guerre saoudiens au Yémen: l’Iran de Zarif

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a déclaré que les Etats-Unis d’Amérique étaient complices des crimes de guerre saoudiens au Yémen alors que Washington affirmait que Téhéran fournissait des missiles balistiques au mouvement Houthi Ansarullah au Yémen.

« Aucune quantité de faits alternatifs ou de preuves alternatives ne couvre la complicité des Etats-Unis d’Amérique dans les crimes de guerre », a déclaré Zarif dans un article sur son compte Twitter officiel vendredi.

« Aucune quantité de faits alternatifs ou de preuves alternatives ne couvre la complicité ‘américaine’ dans les crimes de guerre », a déclaré Zarif dans un article sur son compte Twitter officiel.

L’ambassadeur iranien à l’ONU, Gholam Ali Khoshroo, a également rejeté les affirmations de son homologue ‘américain’ et a déclaré que le « show » présenté par Haley plus tôt dans la journée était simplement destiné à dissimuler le propre approvisionnement en armes létales du régime saoudien, qui ont entraîné la mort de femmes et d’enfants yéménites.

Les allégations américaines sur le missile du Yémen « provocateur », « destructeur »: Iran

La mission iranienne de l’ONU a catégoriquement rejeté comme étant « infondée » l’affirmation de l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique, Nikki Haley, selon laquelle un missile tiré sur l’Arabie Saoudite depuis le Yémen le mois dernier a été fourni par la République islamique.

Dans un communiqué publié jeudi, la mission a dénoncé les allégations des Etats-Unis d’Amérique comme « irresponsables, provocantes et destructrices », disant que « cette prétendue preuve … est aussi fabriquée que celle présentée à d’autres occasions auparavant ».

« L’Iran veut la paix, le dialogue et un cessez-le-feu immédiat et l’arrêt des bombardements » contre le Yémen, a souligné le diplomate, soulignant que les Etats-Unis d’Amérique « doivent surtout cesser leurs ventes d’armes à l’Arabie Saoudite ».

Pendant ce temps, Farhan Haq, le porte-parole adjoint du secrétaire général des Nations unies, a également mis en doute les revendications saoudiennes et ‘américaines’, affirmant que même l’ONU n’avait pas été en mesure de confirmer l’origine des missiles.

« Il n’y a aucune preuve concluante sur la provenance de ces missiles », a-t-il déclaré jeudi à la presse, citant une résolution de l’ONU à ce sujet.

L’Arabie Saoudite et ses alliés ont lancé la guerre contre le Yémen en mars 2015 dans le but d’écraser le mouvement Houthi et de réinstaurer l’ancien régime ami de Riyad, mais ils n’ont atteint aucun de leurs objectifs.

La guerre menée par l’Arabie saoudite, qui a été accompagnée d’un blocus naval et aérien sur le Yémen, a jusqu’à présent tué plus de 12 000 personnes et conduit à une crise humanitaire ainsi qu’à une épidémie mortelle de choléra.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Press TV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :