A la Une

Nouvelle tactique de routine? En visite à Moscou, Bruno Le Maire dénonce les sanctions américaines contre la Russie + Notre conseil

Le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire et son homologue russe, Maxime Orechkine à Moscou le 19 décembre 2017, photo ©Yuri KADOBNOV / AFP

Nouvelle tactique de routine ou prise de conscience réelle? Les sanctions anti-économiques ne font plus l’unanimité

LIRE PLUS: Les économistes mondiaux: mettre fin à tous les investissements dans les combustibles fossiles + Notre commentaire

Depuis 2014, les sanctions américaines et européennes contre la Russie ont produit des effets délétères, notamment pour les exportateurs français. Pour Paris, le temps est-il venu de reprendre les affaires avec la Russie ?

Le fossé entre l’Union européenne et les Etats-Unis sur le dossier des sanctions économiques à l’encontre de la Russie continue de s’agrandir. En visite à Moscou ce 19 décembre, le ministre français de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire a dénoncé les sanctions décidées unilatéralement par les Etats-Unis contre la Russie en juillet 2017. «Notre position est que nous n’approuvons pas, par principe, les sanctions extraterritoriales», a ainsi déclaré le ministre au côté de son homologue russe Maxim Orechkine, cité par l’agence Tass.

Vers davantage de coopération ?

«[Celles-ci] rendent très difficile le développement du commerce ainsi que des autres relations entre les pays européens et la Russie», a encore déploré Bruno Le Maire, qui a également rencontré le vice-président du gouvernement russe Arkadi Dvorkovitch ainsi que le ministre russe de l’Industrie Denis Mantourov. «Nous voulons approfondir notre coopération économique et l’étendre à de nouveaux champs comme l’énergie renouvelable», a-t-il fait savoir sur Twitter.

«Nous sommes convaincus que l’économie ne doit pas être otage des problèmes politiques», a encore déclaré Bruno Le Maire, cité par l’AFP, alors même que les sanctions économiques à l’encontre de la Russie, appuyées par la France, visaient notamment à faire plier Moscou sur le dossier ukrainien. Ainsi, depuis 2014 et le début de la crise ukrainienne, la France et les pays de l’Union européenne s’étaient montrés solidaires des Etats-Unis malgré le préjudice pour les entreprise exportatrices, notamment allemandes et pour le secteur agroalimentaire. Ces pays reprochaient notamment à Moscou le rattachement de la Crimée à la Russie à la suite d’un référendum.

Les nouvelles sanctions américaines de juillet 2017 ont-elles été celles de trop pour les Européens, qui paient l’addition de la politique de sanctions contre la Russie orchestrée depuis Washington ? Alors que Bruxelles tirait le signal d’alarme, évoquant une décision non concertée, et avait même brandi la menace de représailles à l’encontre de Washington, Paris avait jugé les sanctions américaines contraires au droit international. Les grands groupes ainsi que les entreprises européennes étant susceptibles d’en subir les conséquences, la diplomatie française avait dénoncé le caractère «extraterritorial» des sanctions américaines.

Source: RT France  

LIRE PLUS: « Changement de position Sismique »: la Banque mondiale tire le bouchon sur le pétrole et le gaz, ne cédera plus + Notre problématique

La France désapprouve les sanctions des USA qui compliquent les relations avec Moscou

© AFP 2017 ERIC PIERMONT

La France désapprouve les sanctions extraterritoriales des USA qui compliquent les relations avec la Russie, affirme le ministre français de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, en visite officielle à Moscou. Selon lui, Moscou et Paris doivent travailler ensemble pour répondre aux nouveaux défis dans l’économie et la géopolitique.

Le ministre français de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire, a annoncé lors de sa visite à Moscou que Paris désapprouvait les sanctions extraterritoriales américaines qui compliquent les relations avec la Russie.

Ayant rappelé la rencontre entre les dirigeants français et russe qui a eu lieu à Versailles en mai dernier, M. Le Maire a affirmé que Moscou et Paris devait continuer à travailler ensemble pour répondre aux nouveaux défis dans l’économie et la géopolitique. Selon lui, un partenariat économique à long terme existe déjà dans certains domaines entre les deux pays, notamment dans le secteur énergétique, gazier, de l’énergie atomique, de la construction d’avions, des lignes ferroviaires et de l’exploration spatiale.

À #Moscou, avec mon homologue Maxim Orechkine, nous annonçons une coopération franco-russe dans les énergies renouvelables! 🇫🇷🇷🇺 pic.twitter.com/S2Vu7Cx9nR

— Bruno Le Maire (@BrunoLeMaire) 19 декабря 2017 г.

Ce mardi, Bruno Le Maire a rencontré son homologue russe Maxime Orechkine en marge de la XXIIIe session du Conseil franco-russe sur les questions économiques, financières, industrielles et commerciales.

Parmi les questions à l’ordre du jour figurent l’état actuel et les perspectives des relations économiques et commerciales entre Moscou et Paris dans des domaines significatifs tels que l’énergétique, la construction d’avions, les lignes ferroviaires et l’exploration spatiale.

Le soutien commun accordé au petit et moyen business ainsi que la coopération visant la promotion des projets innovateurs constituera également l’un des sujets-clés de la rencontre. La signature de certains documents bilatéraux portant sur une coopération dans les domaines indiqués est également en vue.

Source : Sputnik News – France 

EN SAVOIR PLUS: L’ONU et les puissances mondiales renouvellent leur appel à l’action pour le climat lors du Sommet One Planet à Paris 

La Russie s’est vue adresser «beaucoup de paroles emmiellées», mais personne ne l’a aidée

© Sputnik. Mikhail Klimentyev

La Russie est devenue aujourd’hui «forte et indépendante» et n’a pas «besoin de l’aide d’autrui», mais il reste encore «beaucoup à faire», a déclaré Vladimir Poutine lors d’un forum du Front populaire de Russie.

Restée seule après l’éclatement de l’URSS, la Russie a réussi à faire renaître le pays et se propose aujourd’hui d’assurer un développement intense de ses régions et de mettre en place une économie nouvelle, a affirmé Vladimir Poutine au cours du forum du Front populaire.

«Rappelons-nous: après la désagrégation de l’Union soviétique, nous avons entendu beaucoup de paroles emmiellées. Toutefois, personne ne nous a aidés réellement et d’ailleurs nous ne comptions pas dessus, nous n’avons pas besoin de l’aide d’autrui. On édifiait un nouveau pays, on rétablissait une Russie forte et indépendante. On a appris à défendre fermement nos intérêts, on a réalisé la puissance et la continuité de notre histoire commune, la valeur de nos acquis, la fiabilité de notre cohésion», a souligné Vladimir Poutine, ajoutant qu’il restait encore «beaucoup à faire».

La Russie est actuellement confrontée à plusieurs challenges, a-t-il constaté.

«Nous nous devons de relever dignement les défis historiques, comme préserver et accroître notre population, mettre en place une économie nouvelle, développer l’Arctique, l’Extrême-Orient russe, la Sibérie et toutes les régions de notre énorme pays — les défis de l’avenir également, comme réaliser une véritable révolution dans les technologies médicales, dans les technologies au sens large du mot, ainsi que dans l’instruction», a-t-il noté pour conclure.

Vladimir Poutine a participé ce mardi au forum du Front populaire russe La Russie tournée vers l’avenir. La rencontre, qui s’est tenue les 18 et 19 décembre à Moscou et qui est devenue cette année la plus importante de toute l’histoire du mouvement, a rassemblé plus de 4.000 délégués de toutes les régions du pays, selon le site du Front populaire.

Le Front populaire russe est un mouvement social qui a été mis en place en mai 2011 sur l’initiative de Vladimir Poutine et qui regroupe ceux qui s’intéressent à l’avenir de la Russie.

Source : Sputnik News – France 

Voilà pourquoi Poutine ne croit pas en la Cité du Soleil

© Sputnik. Michael Klimentyev

Le chef du Kremlin a affiché un prudent scepticisme face aux projets des utopistes européens qui espéraient que l’humanité parviendrait un jour à bâtir une société idéale.

Il est peu probable que les rêves des socialistes utopiques européens se réalisent un jour, a estimé le Président russe Vladimir Poutine lundi lors de la remise de prix aux philanthropes et militants des Droits de l’Homme.

«Saint-Simon, les autres socialistes utopiques et bien d’autres personnes aspiraient sincèrement à faire le bien et rêvaient de la «Cité du Soleil», mais de telles villes n’existent pas et elles n’existeront probablement jamais», a déclaré le chef du Kremlin.

D’après M. Poutine, des violations des droits se produisent régulièrement dans divers pays à travers le monde, mais leurs habitants n’en sont pas conscients. À titre d’exemple, il a évoqué une expérience sociale conduite auparavant aux États-Unis:

«Aux États-Unis, on a réalisé une enquête auprès des passants dans la rue: on leur lisait des articles de la Constitution ou de la Déclaration des droits. Un des sondés a menacé d’appeler la police, quelqu’un a dit que c’était de la propagande pure et simple et a promis d’appeler le FBI», a raconté le Président.

Il s’est déclaré persuadé que la situation était «similaire dans la grande majorité des pays».

La Cité du Soleil est le titre d’un texte écrit par le dominicain italien Tommaso Campanella en 1602 lors d’un séjour en prison pour hérésie.

Source : Sputnik News – France

Notre conseil

Appliquer la théorie générale de la Relativité économique et sociétale en utilisant la Méthode Intuitive de Raisonnement et d’Analyse Stratégique et Tactique (MIRAST) pour balayer et revoir toutes les théories dogmatiques et en extirper la gangue misérable.

Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRAST NEWS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :