A la Une

La Corée du Nord prévoit de lancer un satellite: Corée du Sud

Cette photo prise par Reuters montre la fusée Unha-3 de la Corée du Nord portant le satellite Kwangmyongsong-4 le 7 février 2016.

Selon une source gouvernementale sud-coréenne, la Corée du Nord prévoit de lancer un nouveau satellite, car Pyongyang souligne son droit à un programme spatial pacifique.

« Par divers canaux, nous avons récemment appris que le Nord a achevé un nouveau satellite et l’a baptisé Kwangmyongsong-5 », a indiqué le journal sud-coréen Joongang Ilbo, citant cette source anonyme.

« Leur projet est de mettre en orbite un satellite équipé de caméras et de dispositifs de télécommunication », a ajouté la source.

Depuis 2006, la Corée du Nord fait l’objet d’une série de sanctions paralysantes de la part des Nations Unies à cause de ses essais nucléaires et de ses lancements de roquettes et de missiles. Pyongyang est interdit de faire des lancements utilisant la technologie des missiles balistiques, y compris les lancements de satellites.

Mais Pyongyang défend son programme militaire comme un moyen de dissuasion contre les politiques hostiles des Etats-Unis d’Amérique et de ses alliés régionaux, y compris la Corée du Sud et le Japon. Il défend également son programme spatial en affirmant qu’il est destiné à des fins pacifiques.

Le Conseil de sécurité de l’ONU se réunit pour discuter de la Corée du Nord, au siège de l’ONU à New York, le 22 décembre 2017. (Photo: AFP)

La Corée du Nord a lancé un satellite d’observation de la Terre appelé Kwangmyongsong-4 en février 2016. Certains gouvernements opposés à Pyongyang ont prétendu que c’était une couverture pour l’essai d’un missile balistique intercontinental.

Se référant à la possibilité d’un nouveau lancement nord-coréen, un porte-parole des chefs d’état-major interarmées sud-coréens a déclaré qu’il n’y avait « rien d’inhabituel en ce moment », mais a ajouté que son pays veillerait à tous les actes de provocation, « y compris l’essai d’un missile à longue portée déguisé en lancement de satellite. »

Le journal du parti au pouvoir en Corée du Nord, Rodong Sinmun, a réaffirmé lundi le droit du pays à lancer des satellites et de développer sa technologie spatiale.

Dans un commentaire intitulé «Les programmes spatiaux pacifiques sont des droits légitimes des pays souverains», a souligné le quotidien, soulignant que les lancements de satellites de Pyongyang «correspondent absolument» aux lois internationales en matière de développement spatial.

Plus tôt ce mois-ci, un expert militaire russe, Vladimir Khroustalev, a déclaré que le Nord devait bientôt lancer deux satellites – un satellite d’exploration de la Terre et un satellite de communication – bientôt.

Il a fait cette remarque après une visite d’une semaine en Corée du Nord à la mi-novembre, lorsqu’il a rencontré les représentants de l’Administration nationale du développement aérospatial (NADA), a rapporté le journal russe Rossiyskaia Gazeta.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Press TV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :