A la Une

Les Etats-Unis d’Amérique permettent aux militants de s’entraîner, de monter des attaques depuis leurs bases syriennes – Chef de l’état-major général russe

PHOTO DU FICHIER: Combattants de l’Armée syrienne libre © Khalil Ashawi / Reuters

Les Etats-Unis d’Amérique accueillent des camps d’entraînement pour des groupes militants en Syrie, y compris d’anciens combattants de l’Etat islamique qui ont fui Raqqa, a indiqué le chef de l’Etat-major russe, Valery Gerasimov, citant des données obtenues par surveillance aérienne.

Les forces ‘américaines’ ont transformé leur base militaire près de la ville d’al-Tanf, dans le sud-est de la Syrie, en un camp d’entraînement pour les terroristes, a déclaré mercredi M. Gerasimov dans une interview au quotidien russe Komsomolskaya Pravda.

« Selon les données de surveillance par satellite et d’autres, les escadrons terroristes sont stationnés là. Ils s’entraînent effectivement là-bas », a déclaré Gerasimov, interrogé sur ce qui se passe à la base.

Le général a également déclaré que les Etats-Unis d’Amérique utilisaient un camp de réfugiés dans le nord-est de la Syrie, à l’extérieur de la ville d’Al-Shaddadah dans la province d’Al-Hasakah, comme camp d’entraînement pour les restes du groupe terroriste de l’Etat Islamique (EI, IS, anciennement ISIS), y compris ceux qui ont été évacués de Raqqa, et d’autres militants.

« C’est essentiellement ISIS », a déclaré Gerasimov. « Ils changent leurs couleurs, prennent des noms différents – la «nouvelle armée syrienne» et d’autres. Ils sont chargés de déstabiliser la situation. »

Quelque 400 militants ont quitté Al-Shaddadah pour Al-Tanf, lançant une offensive sur les forces syriennes depuis la rive orientale de l’Euphrate, après que les principales forces de l’EI ont été mises en déroute, a dit M. Gerasimov.

La base d’Al-Tanf est située à 55 km dans la zone tampon de «désescalade».

Selon Gerasimov, en ce moment il y a actuellement environ 750 militants à Al-Shaddadah et 350 à Al-Tanf à la frontière syro-jordanienne, ayant indiqué que l’armée russe surveillait depuis quelque temps l’entraînement à la base d’Al-Tanf.

« Le plus important est que nous avons vu les militants avancer depuis plusieurs mois. Quand le contrôle [des forces syriennes] s’est desserré, pas moins de 350 militants ont quitté la zone », a déclaré M. Gerasimov, notant que la ville voisine d’Al-Qaryatayn était menacée d’être capturée par les militants si les forces russes ne repoussaient pas l’offensive…

« Nous avons pris des mesures opportunes … ils ont subi une défaite, ces forces ont été détruites. Il y avait des captifs de ces camps. Il est clair que l’entraînement est en cours dans ces camps », a-t-il ajouté.

Ce n’est pas la première fois que la Russie signale à Washington que des militants enfermés dans la zone tampon ont organisé des attaques contre les forces syriennes. En octobre, le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konashenkov, a qualifié la base de « trou noir » de 100 km de large créé avec l’aide des Etats-Unis d’Amérique à la frontière syrienne.

« Au lieu de la nouvelle armée syrienne, les groupes mobiles de l’Etat islamique, comme un valet, commettent des sabotages et des attaques terroristes contre les troupes et les civils syriens », a-t-il dit, notant que si le prétexte de la création de la base était «la nécessité de mener des opérations contre Daech», aucune information n’a été disponible à cet égard au cours des six premiers mois de son existence.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Un avion militaire syrien abattu par des militants, un pilote tué

PHOTO DU FICHIER: Un avion d’entraînement de l’armée de l’air syrienne à la base aérienne de Shayrat © Mikhail Voskresenskiy / Sputnik

Un avion militaire syrien a été abattu par des militants dans la province du nord de Hama, a confirmé le radiodiffuseur de l’Etat syrien, ajoutant qu’un pilote avait été tué dans l’attaque.

« L’avion militaire s’est écrasé dans les environs de Hama après qu’il ait été abattu par des terroristes; le pilote a été tué « , a indiqué une source citant l’agence de presse syrienne SANA. L’avion, identifié comme un avion à réaction L-39 Albatros, a été abattu par des mitrailleuses antiaériennes appartenant à des militants islamistes, a indiqué une source au sein de l’opposition syrienne à Al-Masdar News.

Il n’était pas immédiatement clair quel groupe militant était responsable de l’attaque, mais la soi-disant Free Idlib Army, une émanation de l’armée syrienne libre, a revendiqué la responsabilité sur les médias sociaux et dans une déclaration à l’agence de presse turque Anadolu. Reuters a également rapporté que Tahrir al-Sham, une filiale d’Al-Qaïda en Syrie, avait également revendiqué la responsabilité.

Une vidéo est apparue plus tard, montrant prétendument le cadavre du pilote de l’avion allongé à l’arrière d’un camion, avec du sang autour du cou. Les images semblent montrer un corps entouré d’un groupe d’hommes armés, qui sont décrits dans la chaîne de télégrammes Direction 4 en tant que membres de Jaysh al-Nukhba, un groupe militant basé à Idlib et Hama.

L’identité du pilote n’a pas été officiellement confirmée, mais la Direction 4, qui surveille l’activité des rebelles en Syrie, a nommé le pilote tué comme Basim Hasan, originaire de la ville de Homs.

Un deuxième pilote peut également avoir été dans l’avion, bien que son destin soit encore inconnu, a rapporté Reuters.

Des images non confirmées de la scène montrent un homme tirant une arme propulsée par fusée dans le ciel alors que des mitrailleuses sont entendues en arrière-plan. Un éclair lumineux d’une explosion est vu haut au-dessus, et alors la fumée s’élève d’un endroit distant de la terre.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Les États-Unis d’Amérique continuent de soutenir Daech, d’autres Takfiris: l’ayatollah Khamenei

Le leader de la Révolution islamique L’ayatollah Seyyed Ali Khamenei prend la parole lors d’une réunion avec un groupe de responsables iraniens dans la capitale iranienne de Téhéran le 27 décembre 2017. (Photo par khamenei.ir)

Le leader de la Révolution islamique, l’ayatollah Seyyed Ali Khamenei, a critiqué les Etats-Unis d’Amérique comme l’un des gouvernements les plus corrompus du monde, affirmant que Washington continue de soutenir Daech, d’autres terroristes Takfiri et des régimes autoritaires dans la région.

« Les Etats-Unis d’Amérique, qui sont l’un des gouvernements les plus corrompus et les plus oppressifs du monde, sont notre principal ennemi. Ils soutenaient les terroristes et Daech autant qu’ils le peuvent; ils assistent encore secrètement Daech et les Takfiris », a déclaré le chef lors d’une réunion mercredi avec un groupe de responsables iraniens à Téhéran.

Les Etats-Unis d’Amérique soutiennent les régimes dictatoriaux dans la région, y compris la dynastie Al Saoud, et les gouvernements qui commettent des crimes contre le Yémen et la Palestine, a ajouté le chef.

Le leader de la Révolution islamique L’ayatollah Seyyed Ali Khamenei prend la parole lors d’une réunion avec un groupe de responsables iraniens à Téhéran le 27 décembre 2017. (Photo par khamenei.ir)

« Ils commettent des crimes dans leur propre pays; la police ‘américaine’ tue des femmes noires, des enfants et des jeunes et est ensuite acquittée par le tribunal. C’est leur système judiciaire. Ensuite, ils critiquent les systèmes judiciaires d’autres pays, y compris notre système judiciaire fidèle », a souligné l’ayatollah Khamenei.

Le chef a appelé les responsables iraniens à rester vigilants face aux tentatives de l’ennemi de s’infiltrer dans les organes de décision du pays.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Press TV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :