A la Une

«Guerre absurde»: des raids aériens dirigés par des Saoudiens tuent 68 civils yéménites en une journée, selon l’ONU et toujours pas de sanctions !

PHOTO DU FICHIER: Sanaa, Yémen © Khaled Abdullah / Reuters

Notre commentaire

Grande hypocrisie. L’ONU met les assaillants et les résistants sur le même pied d’égalité, elle ne condamne pas explicitement la coalition de l’Arabie saoudite qui massacre des civils et ne la sanctionne pas non plus. Pourtant elle se plaint du nombre de morts civils, s’agit-il de larmes de crocodile ? Elle émet sans hésiter des sanctions contre la Corée du Nord qui n’a attaqué aucune nation, mais fortifie et renforce plutôt sa Défense nationale contre les super-puissants, destructeurs sans pitié de la Libye de Kadhafi et de l’Irak, toujours en usant de faux motifs et prétextes pour attaquer et commettre leurs forfaits.

MIRASTNEWS

En une journée, 68 personnes, dont huit enfants, ont été tuées et des dizaines d’autres blessées, deux frappes aériennes ayant été menées par la coalition dirigée par l’Arabie saoudite, a annoncé jeudi le Coordonnateur Humanitaire des Nations Unies au Yémen.

La coalition de neuf pays dirigée par Riyad a mené des frappes aériennes contre les rebelles chiites houthis depuis mars 2015. La campagne a coûté la vie à des milliers de civils. Selon le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), plus de 80% de la population yéménite manque de nourriture, d’eau potable, de soins de santé et de carburant.

« Des frappes aériennes sur un marché populaire bondé dans le sous-district d’Al Hayma dans le district d’Attazziah, dans le gouvernorat de Taizz ont fait au moins 54 morts, dont huit enfants et 32 ​​autres blessés dont six enfants », indique Jamie McGoldrick, se référant à la frappe aérienne de mardi de la coalition dirigée par l’Arabie saoudite.

Le même jour, 14 autres personnes ont été tuées dans le bombardement contre une ferme par la coalition dans le district d’Attohayta, dans le gouvernorat d’Al Hudaydah, a ajouté le communiqué.

Au Yémen, 18 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire: médicaments, accès à la nourriture, accès à l’eau potable – CICR https://t.co/NXDFBY4LcJ

– RT (@RT_com) 27 décembre 2017

Cela porte à 109 le nombre total de victimes de frappes aériennes au cours des 10 derniers jours au Yémen, selon l’ONU.

« Ces incidents prouvent le mépris total de la vie humaine que toutes les parties, y compris la coalition dirigée par l’Arabie saoudite, continuent à montrer dans cette guerre absurde qui a seulement entraîné la destruction du pays et la souffrance incommensurable de son peuple, qui sont punis dans le cadre d’une campagne militaire futile des deux côtés », indique le communiqué.

L’ONU a également exhorté les parties au conflit à « épargner les civils et les infrastructures civiles et à toujours faire la distinction entre les objets civils et militaires » et a souligné la futilité de la recherche d’une solution militaire.

Déclaration au nom du Coordonnateur humanitaire pour le #Yemen, Jamie McGoldrick @jamiemcgoldric8 sur l’augmentation des causes civiles: https://t.co/pJsKROEl6gpic.twitter.com/lSFec12xtH

– OCHA Yémen (@OCHAYemen) 28 décembre 2017

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

L’ONU affirme que la guerre «absurde et futile» au Yémen a tué 109 civils au cours des 10 derniers jours

Un homme passe devant une maison détruite sur le site des frappes aériennes saoudiennes à Sana’a, au Yémen, le 26 décembre 2017. (Photo par Reuters)

Un haut fonctionnaire des Nations Unies a déclaré que plus d’une centaine de civils, dont 54 dans un marché bondé et 14 membres d’une famille dans une ferme, ont perdu la vie dans des frappes aériennes saoudiennes contre des zones résidentielles du Yémen au cours des 10 derniers jours, qualifiant l’agression militaire comme « absurde et futile ».

« Ces incidents prouvent le mépris total pour la vie humaine que toutes les parties, y compris la coalition dirigée par l’Arabie saoudite, continuent à montrer dans cette guerre absurde … », a déclaré Jamie McGoldrick, le coordinateur humanitaire des Nations Unies pour le Yémen.

Il a ajouté: « Cette guerre absurde … a seulement entraîné la destruction du pays et la souffrance incommensurable de son peuple, qui est puni dans le cadre d’une campagne militaire futile ».

Ces remarques ont été faites le jour même où deux civils ont été tués alors que des avions militaires saoudiens menaient une série de frappes aériennes dans la province d’Al-Jawf, au nord du Yémen.

Une source locale, demandant l’anonymat, a déclaré à la chaîne de télévision arabe al-Masirah que des avions de chasse saoudiens avaient monté cinq attaques aériennes contre le district d’Al-Matammah jeudi matin et cinq autres contre les districts de Khabb et Sha’af plus al-Zahir.

L’épave d’un véhicule est photographiée sur le site des frappes aériennes à Sanaa, au Yémen, le 26 décembre 2017. (Photo par Reuters)

La source a ajouté que deux civils ont été tués lorsque le bombardement d’un avion de combat saoudien a heurté un camion alors qu’il circulait le long d’une route dans le district d’al-Matammah.

Un civil a également été blessé lorsque sa voiture, qui transportait des pièces de matériel de puériculture destinées aux nouveau-nés, a été endommagée lors d’un raid aérien.

Au moins 13 600 personnes ont été tuées depuis le début de la campagne militaire de l’Arabie saoudite contre le Yémen en 2015. Une grande partie de l’infrastructure du pays, y compris les hôpitaux, les écoles et les usines, a été détruite par la guerre.

La guerre menée par l’Arabie saoudite a également déclenché une épidémie mortelle de choléra à travers le Yémen.

Selon le dernier décompte de l’Organisation mondiale de la santé, l’épidémie de choléra a tué 2 167 personnes depuis la fin avril et aurait infecté 841 906 personnes.

Les membres d’une famille déplacée par la guerre dans les régions du nord-ouest du Yémen sont assis dans leur hutte de fortune dans une rue de la ville portuaire de Hudaydah, au Yémen, le 24 décembre 2017. (Photo Reuters)

Le 26 novembre, l’agence des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a déclaré que plus de 11 millions d’enfants avaient un besoin urgent d’aide au Yémen, soulignant qu’il était estimé que toutes les 10 minutes, un enfant mourait d’une maladie évitable.

De plus, l’ONU a qualifié le niveau actuel de la faim au Yémen de « sans précédent », soulignant que 17 millions de personnes souffrent actuellement d’insécurité alimentaire dans le pays.

Il a ajouté que 6,8 millions de personnes, soit près d’une personne sur quatre, manquent de nourriture et dépendent entièrement de l’aide extérieure.

Une enquête récente a montré que près d’un tiers des familles avaient des lacunes dans leur régime alimentaire et ne consommaient presque jamais d’aliments comme les légumineuses, les légumes, les fruits, les produits laitiers ou la viande.

Plus de trois millions de femmes enceintes et allaitantes et d’enfants de moins de cinq ans ont également besoin de soutien pour prévenir ou guérir la malnutrition.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Press TV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :