A la Une

Des hélicoptères US ont évacué les chefs de Daech de Deir ez-Zor, selon SANA

Les États-Unis poursuivraient l’évacuation des chefs du réseau terroriste Daech des zones, où l’armée arabe syrienne continue son offensive, selon l’agence SANA.

Des hélicoptères américains ont évacué les leaders du réseau terroriste Daech de la province de Deir ez-Zor, a annoncé l’agence SANA citant des sources.

«Plusieurs hélicoptères américains ont auparavant atterri à proximité du barrage de Bassel, au sud de Hassaké, transportant à bord 47 chefs de Daech qui ont pris la fuite en raison des frappes de l’armée arabe syrienne», selon les mêmes sources.

Cette évacuation, qui aurait eu lieu dans la nuit du 27 au 28 décembre, ne serait pas la première évacuation de chefs de Daech, qui iraient rejoindre les Forces démocratiques syriennes (SDF) soutenues par les États-Unis.

En août dernier, l’armée de l’air américaine a évacué de Deir ez-Zor vers le Nord de la Syrie plus de 20 chefs de guerre de Daech et des membres de leur entourage, avait indiqué à Sputnik une source diplomatique militaire. Une information démentie par un porte-parole de la coalition menée par Washington.

Le conflit armé se poursuit en Syrie depuis mars 2011. Il a déjà fait plus de 220.000 morts selon l’Onu. Les pourparlers de paix se déroulent à Astana (Kazakhstan) et à Genève.

Source : Sputnik News – France

Syrie/Damas: accord d’évacuation des terroristes

Un accord pour l’évacuation de Beit Jinn et de Maghir Mir a été signé entre Damas et les terroristes. (Photo d’illustration)

Suite à un accord entre l’armée syrienne et les terroristes présents à Beit Jinn et Maghir Mir, il est prévu qu’ils se rendent à Idlib et à Deraa.

L’agence d’information Fars News a rapporté qu’après l’accord du gouvernement syrien avec les terroristes présents dans le sud-ouest de Damas, ces derniers attendent d’être évacués pour se loger dans les provinces d’Idlib et de Deraa.

Selon les termes de l’accord, les terroristes du Front al-Nosra (rebaptisé Front Fatah al-Cham) devraient être transférés dans la province d’Idlib et ceux liés à l’Armée syrienne libre (ASL), à Deraa.

« Plus de 1000 terroristes seront transférés au nord de la Syrie », a annoncé Hossein Morteza, correspondant de la chaîne al-Alam en Syrie sur son compte Twitter.

« Des dizaines de bus sont présents dans la zone et la plupart des terroristes doivent être transférés à Idlib. Les représentants de l’armée syrienne ont rencontré les chefs du Front al-Nosra et les pourparlers sont en cours, mais aucun bus n’est encore sorti », a-t-il déclaré.

Cependant le site d’information Enabbaladi lié à l’opposition syrienne a rapporté que plus de 300 terroristes avaient écrit leurs noms sur une liste et l’avaient remise aux parties observatrices de l’accord.

Il a également souligné que les terroristes quitteraient la région ce vendredi mais l’heure exacte de l’évacuation n’est pas précise et il existe encore quelques désaccords entre les parties.

Les terroristes du Front al-Nosra se sont retirés mercredi matin de Maghir Mir et l’armée syrienne est entrée dans la région.

L’armée syrienne a également donné aux terroristes un délai de 24 heures pour quitter la zone, sinon elle résoudra le problème avec les opérations militaires, a-t-elle mis en garde.

Source: Press TV

Syrie : les chefs de Daech déménagés par le Pentagone

Des troupes américaines sur le sol syrien. ©AFP

Des sources locales ont révélé que des hélicoptères américains avaient fait déménager, mercredi soir 27 décembre, un nombre de chefs de Daech de certains quartiers de Deir ez-Zor vers un lieu non localisé à Hassaké.

Dans le cadre du soutien apporté aux terroristes de Daech, le Pentagone poursuit l’opération d’évacuation des chefs du réseau terroriste Daech, a rapporté l’agence d’information syrienne, SANA.

Des sources locales ont fait savoir que des hélicoptères américains avaient évacué mercredi les chefs de l’organisation terroriste Daech, depuis plusieurs zones de Deir ez-Zor vers un lieu inconnu à Hassaké.

Selon elles, ces hélicoptères qui venaient de Deir ez-Zor, volaient à basse altitude au-dessus du camp al-Sadd pour déplacer des chefs terroristes et ont enfin atterri près du barrage d’al-Basel au sud de la ville de Hassaké.

Les sources d’information ajoutent que c’est la deuxième fois que les hélicoptères américains transportent les chefs de Daech, dans des conditions similaires.

En novembre dernier, des hélicoptères américains avaient atterri à proximité du barrage d’al-Basel au sud de Hassaké, portant à bord 47 chefs de Daech, qui avaient pris la fuite de peur des frappes de l’armée syrienne.

Les États-Unis ont, ces derniers mois, apporté des soutiens tous azimuts aux terroristes takfirists en plein désert syrien. Le centre de coordination russe dans la base aérienne de Hmeimim a annoncé, il y a deux semaines, que la coalition internationale continuait sa coopération avec les terroristes qui sont toujours sur le sol syrien.

Selon le centre russe, les États-Unis sont en train de faire des terroristes, sur le sol syrien, une «Nouvelle armée syrienne».

Source: Press TV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :