A la Une

Un tribunal israélien accuse une femme palestinienne d’avoir giflé des troupes

Nour Tamimi (en rouge), détenue à la suite d’une vidéo virale montrant deux membres de sa famille qui auraient agressé deux soldats israéliens, est vue dans un tribunal militaire de la prison israélienne d’Ofer, dans le village de Betunia en Cisjordanie. 28 décembre 2017. (Photo AFP)

Les autorités israéliennes ont porté des accusations contre une Palestinienne vue dans une vidéo virale montrant des soldats israéliens entièrement armés qui se faisaient gifler et donner des coups de pied dans la Cisjordanie occupée.

Selon l’acte d’accusation publié dimanche par le tribunal militaire israélien d’Ofer, Nour Tamimi, âgée de 20 ans, a été accusée de voies de fait graves à l’encontre d’un soldat israélien et dérangeant des soldats à la mi-décembre de l’année dernière. Nour a été arrêtée cinq jours plus tard.

Ahed Tamimi, la cousine de Nour âgé de 16 ans, est devenue le dernier visage de la résistance palestinienne lorsqu’une vidéo a émergé d’elle en train de gifler un autre agent israélien au cours d’une manifestation dans son village natal de Nabi Saleh, près de la ville palestinienne de Ramallah.

Au moment de l’incident, qui a rendu Ahed et Nour célèbres dans les territoires occupés pour leur geste héroïque, les deux cousines ​​ainsi que Nariman Tamimi, la mère de 43 ans d’Ahed, étaient présentes dans la cour de la maison de Nariman.

Un tribunal israélien étend la garde d’une jeune fille palestinienne

La célèbre manifestante palestinienne Ahed Tamimi (à droite), âgée de 17 ans, militante bien connue contre l’occupation israélienne, comparaît devant un tribunal militaire dans la prison d’Ofer, dans le village de Betunia en Cisjordanie, le 20 décembre 2017. (Photo AFP)

Un tribunal militaire israélien a prolongé la garde d’une célèbre manifestante palestinienne adolescente, ainsi que celle de sa mère et de sa cousine, après avoir été arrêtées pour des images virales montrant qu’elles combattaient des soldats israéliens armés.

Lundi, le tribunal militaire d’Ofer a décidé qu’Ahed Tamimi, 17 ans, sa mère Nariman Tamimi, 43 ans, et sa cousine Nour Naji Tamimi, 21 ans, resteraient en détention jusqu’à jeudi.

Ahed est devenue le dernier visage de la résistance palestinienne quand des images ont émergé d’elle en train de gifler un officier israélien complètement armé au visage lors d’une manifestation dans son village natal de Nabi Saleh, près de la ville palestinienne de Ramallah.

Les forces israéliennes avaient auparavant tiré sur son cousin au visage. Au cours d’une confrontation qui aurait éclaté pendant la fusillade, Ahed, reconnaissable depuis son jeune âge par ses cheveux bouclés blonds ainsi que sa posture courageuse, a giflé et donné des coups de pied à deux forces israéliennes tout en protestant.

Face à l’embarras que cette vidéo est devenue virale, les Israéliens ont décidé d’arrêter Ahed. Ils l’ont emmenée en prison la semaine dernière. Selon certains témoignages, 20 Jeeps de l’armée israélienne sont arrivées chez Ahed avant l’aube pour l’arrêter.

Des images sont apparues plus tard de sa chambre saccagée, avec ses affaires éparpillées à travers la pièce, son matelas renversé, et ses placards vidés sur le sol.

Dans le film, une fenêtre peut être vue avec ce qui semble être un trou de balle.

Ahed a été arrêtée avec sa mère, Nariman, qui a été arrêtée cinq fois auparavant, notamment pour avoir filmé ses enfants et d’autres jeunes protestant contre Israël.

Nour doit comparaître devant le tribunal d’Ofer plus tard lundi pour une audience sur la question de savoir si elle sera détenue jusqu’à ce que son procès commence. Ahed, arrêtée le 19 décembre, et sa mère fera également face à la même cour plus tard lundi pour une audience, au cours de laquelle l’accusation pourrait annoncer son intention de porter plainte.

12 accusations contre l’héroïne adolescente

L’avocate d’Ahed, Gaby Lasky, a déclaré aux journalistes avant l’audience de lundi que le tribunal d’Ofer a cherché à porter 12 accusations contre l’adolescente, affirmant que les charges incluaient des voies de fait et se rapportaient à six incidents différents.

Ahed Tamimi a été salué comme un héros par les Palestiniens qui la perçoivent comme étant courageuse face à l’occupation de 50 ans de la Cisjordanie par Israël.

Depuis son jeune âge, Ahed a été filmé et photographié avec audace face aux forces israéliennes. Dans une vidéo, Ahed et ses parents parlent de leur désir de se libérer de l’occupation et de « l’injustice ».

Dans une autre séquence, on peut la voir, avec d’autres enfants de son village, apparaître juste devant le fusil de tireur d’élite d’un soldat israélien gisant sur le sol et prêt à tirer pour le bloquer.

La fille héros de la Palestine pourrait être victime de harcèlement sexuel en détention israélienne

Une jeune Palestinienne de 16 ans, qui est devenue le visage de la résistance des jeunes Palestiniens contre l’occupation israélienne de leurs terres, fait l’objet de menaces de harcèlement sexuel, alors que des Israéliens radicaux appellent à lui « imposer un prix » dans le noir « .

Ahed Tamimi est devenue le dernier visage de la résistance palestinienne quand des images ont émergé d’elle en train de gifler le premier et puis un autre officier israélien entièrement armé au visage lors d’une manifestation dans son village natal de Nabi Saleh, près de la ville palestinienne de Ramallah.

La famille Tamimi est connue pour sa forte résistance contre les forces israéliennes dans le petit village de Nabi Saleh.

La mère d’Ahed a également été arrêtée cinq fois auparavant, notamment pour avoir filmé ses enfants et d’autres jeunes protestant contre Israël.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Press TV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :