A la Une

Les ennemis ciblent l’Iran en raison de sa résistance et de son soutien aux opprimés: le chef de l’IRGC

Le commandant en chef du Corps des gardiens de la révolution islamique (CGR) iranienne, le général de division Mohammad Ali Jafari (Photo par l’agence de presse Tasnim)

Le commandant en chef du Corps des gardiens de la révolution islamique (IRGC) affirme que les ennemis ont lutté pour poser des menaces culturelles et économiques à la République islamique, qui a résisté à leurs mouvements hégémoniques.

« Les ennemis savent qu’ils ne peuvent menacer militairement la République Islamique d’Iran, et après la Défense Sacrée (pendant la guerre imposée à l’Iran par l’Irak), ils ont beaucoup investi pour mener des menaces culturelles, économiques et sécuritaires contre l’Iran », a déclaré Mohammad Ali Jafari mercredi.

En réaction aux récentes manifestations dans certaines villes iraniennes, le commandant de l’IRGC a ajouté que les ennemis de l’Iran « sont voués à l’échec » en ce qui concerne les émeutes.

Il a déclaré que la nation iranienne avait été ciblée en raison de sa résistance contre les Etats-Unis d’Amérique et ses « laquais » ainsi que du soutien de Téhéran aux pays opprimés du monde entier.

Aujourd’hui, l’ennemi, qui a souffert de l’échec de sa politique dans la région, cherche à créer de l’insécurité dans l’Iran islamique, a-t-il dit, mettant en garde contre tout compromis avec les puissances étrangères.

Ailleurs dans son discours, le commandant du CGR a déclaré qu’un « grand nombre de fauteurs de troubles arrêtés au centre de la sédition avaient reçu une formation de contre-révolutionnaires et de l’organisation terroriste Mujahedin-e Khalq (MKO), et il y aura une action ferme contre eux. »

La semaine dernière, plusieurs manifestations pacifiques ont éclaté dans plusieurs villes iraniennes, mais les rassemblements ont été violents lorsque des groupes de participants, dont certains armés, ont saccagé des biens publics et lancé des attaques contre des postes de police et des bâtiments gouvernementaux.

Plus d’une douzaine de personnes ont été tuées dans les violences qui ont suivi, selon les médias.

Mercredi, des Iraniens de tous les milieux sont descendus dans la rue dans plusieurs villes pour condamner la violence.

Les participants ont exprimé leur soutien au gouvernement et ont crié des slogans contre les Etats-Unis d’Amérique et le régime israélien pour soutenir les émeutes.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Press TV

La CIA et le Mossad ont orchestré de récentes émeutes violentes en Iran: Analyste

Les récentes manifestations en Iran ont été en partie orchestrées par des agences de renseignement des Etats-Unis d’Amérique et israéliennes, avec des signes évidents d’ingérence occidentale dans les émeutes violentes qui ont suivi, selon un analyste politique et auteur à Chicago.

« Tout le monde devrait être méfiant quand quelque chose comme ça arrive, surtout quand les médias occidentaux et les responsables occidentaux, en particulier le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump, sautent sur tout cela et attaquent l’Iran, accusent l’Iran de maltraiter son peuple et ainsi de suite », a déclaré Stephen Lendman à Press TV mercredi.

« Je crois que ce qui se passe est que les manifestations ont été orchestrées par la CIA, je crois avec les complices du Mossad israélien », a déclaré Lendman.

La violence est « un indice clair que l’ingérence étrangère est derrière ce qui se passe », a-t-il ajouté.

Depuis jeudi, des groupes de manifestants iraniens ont organisé des manifestations dans plusieurs villes au sujet de la hausse des prix et des difficultés économiques, qui sont en partie le résultat de sanctions économiques illégales menées depuis des années par les Etats-Unis d’Amérique contre le pays.

Les manifestations pacifiques ont été violentes lorsque des groupes de participants, dont certains armés, ont saccagé des biens publics et lancé des attaques contre des postes de police et des bâtiments gouvernementaux.

Plus d’une douzaine de personnes ont été tuées dans les violences qui ont suivi, selon les médias.

Mercredi, dans une série de tweets, Trump a de nouveau exprimé son soutien aux émeutiers iraniens, déclarant qu’ils prennent enfin des mesures contre le gouvernement du pays.

Le président américain Donald Trump parle dans le bureau ovale de la Maison Blanche le 22 décembre 2017 à Washington, DC. (Photo par l’AFP)

Le président américain Donald Trump a de nouveau exprimé son soutien aux émeutiers iraniens, déclarant qu’ils prennent enfin des mesures contre le gouvernement du pays.

« Un tel respect pour le peuple iranien alors qu’il essaie de reprendre son gouvernement corrompu, vous verrez un grand soutien de la part des Etats-Unis d’Amérique au moment opportun! », lit-on dans le message Twitter.

Dans un tweet mardi, Trump a qualifié le gouvernement iranien de « brutal et corrompu » et a déclaré que les Etats-Unis d’Amérique « surveillaient » ses actions, peu après que le chef de la révolution islamique a annoncé que les ennemis de l’Iran encourageaient la violence dans le pays.

Les responsables iraniens disent que le soutien de Trump aux émeutiers iraniens montre le plan de Washington visant à lancer un nouvel acte de sédition contre la République islamique.

Le leader de la révolution islamique, l’ayatollah Seyyed Ali Khamenei, a déclaré mardi que les ennemis de l’Iran utilisaient divers outils pour nuire à l’establishment islamique.

L’ayatollah Khamenei, cependant, a décrit «l’esprit de courage, de sacrifice et de foi» dans la nation iranienne comme un obstacle dans la voie de l’ennemi.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Press TV

Hezbollah: Trump, les alliés seront déçus par les résultats de l’agitation iranienne

Le leader du mouvement de résistance du Hezbollah libanais, Sayyed Hassan Nasrallah, prononce un discours le 11 décembre 2017. (Photo: AFP)

Le leader du mouvement de résistance du Hezbollah au Liban a déclaré que les résultats des récentes manifestations en Iran décevront le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump.

Sayyed Hassan Nasrallah a fait cette remarque mercredi dans un entretien avec le réseau de nouvelles en arabe Al-Mayadeen, basé au Liban.

« Les espoirs de Trump ont été déçus » ainsi que les espoirs de « tous ceux qui parient que les manifestations vont se développer et conduire à la chute du gouvernement et du chaos en Iran », a-t-il ajouté.

Il a souligné en outre que l’agitation était déclenchée par des facteurs économiques qui étaient exploités par des forces extérieures.

« L’Amérique, Israël et l’Arabie Saoudite sont entrés dans la crise en Iran », a-t-il déclaré.

Nasrallah a continué à exprimer sa confiance que l’Iran mettra les émeutes sous contrôle total.

« En Iran, il n’y a pas à s’inquiéter et la question est prise au sérieux … La taille des manifestations n’est pas grande », a-t-il ajouté.

Pendant ce temps, le commandant en chef du Corps des gardiens de la révolution islamique (IRGC) a déclaré que les ennemis se battaient pour poser des menaces culturelles et économiques à la République islamique, qui a résisté à leurs mouvements hégémoniques.

En réaction aux récentes manifestations dans certaines villes iraniennes, le commandant de l’IRGC a ajouté que les ennemis de l’Iran « sont voués à l’échec » en ce qui concerne les émeutes.

La semaine dernière, plusieurs manifestations pacifiques ont éclaté dans plusieurs villes iraniennes, mais les rassemblements ont été violents lorsque des groupes de manifestants, dont certains armés, ont saccagé des biens publics et lancé des attaques contre des postes de police et des bâtiments gouvernementaux.

Plus d’une douzaine de personnes ont été tuées dans les violences qui ont suivi, selon les médias.

Mercredi, des Iraniens de tous les milieux sont descendus dans la rue dans plusieurs villes pour condamner la violence.

Les participants ont exprimé leur soutien au gouvernement et ont crié des slogans contre les Etats-Unis d’Amérique et le régime israélien pour soutenir les émeutes.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Press TV

Nasrallah s’exprime sur les événements en Iran

Le secrétaire général du Hezbollah libanais a déclaré que les événements en cours en Iran n’étaient pas comparables avec ceux qui s’étaient déroulés en 2009.

Dans une interview exclusive, accordée ce mercredi 3 janvier à la chaîne de télévision Al-Mayadeen, le secrétaire général du Hezbollah, Seyyed Hassan Nasrallah, s’est exprimé sur les récentes évolutions au Moyen-Orient.

« Ce qui se passe actuellement en Iran est facile à comprendre. Ces événements ne ressemblent pas à ceux qui ont eu lieu en 2009 dans ce même pays. En effet, le problème ne découle pas de l’intérieur du système iranien, dont tous les éléments se sont mobilisés. Le problème émane de la faillite des banques et des institutions financières », a déclaré Seyyed Hassan Nasrallah.

Le secrétaire général du Hezbollah libanais a précisé que le Leader de la Révolution islamique avait réagi à ces événements avec une certaine sérénité et qu’il avait fait une distinction entre les manifestants et les fauteurs de troubles.

Détails à suivre…

Source: Pars Today

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :