A la Une

Daesh déclare la guerre au Hamas sur la perte de Jérusalem à Trump et Israël

Des militants palestiniens du Hamas assistent aux funérailles de leur camarade, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 17 août 2017 © Ibraheem Abu Mustafa / Reuters

L’Etat islamique en Egypte a exhorté ses partisans dans une nouvelle vidéo d’exécution à mener une guerre contre le Hamas pour son échec à défendre Jérusalem après la reconnaissance par Washington de la ville en tant que capitale israélienne.

La vidéo de 22 minutes, prétendument publiée par un affilié de l’État islamique (EI, IS, anciennement ISIS / ISIL) dans la péninsule du Sinaï, et publiée par le SITE Intelligence Group, un groupe de surveillance djihadiste, commence avec l’annonce du président américain Donald Trump le 6 décembre sur Jérusalem. La séquence de propagande, initialement diffusée mercredi, se termine par l’exécution d’un ancien membre de l’EI représenté sur ses genoux dans une combinaison orange.

115 corps de civils et de troupes syriennes tués par #ISIS récupérés de 2 fosses communes à Raqqa https://t.co/M7evTJ6hUnpic.twitter.com/J0HzF3oOrw

– RT (@RT_com) 31 décembre 2017

La victime dans la vidéo, connue sous le nom de Musa Abu Zamat, est accusée par ses ravisseurs terroristes d’avoir fait passer des armes à l’aile militaire du Hamas depuis l’Egypte. Un prédicateur de l’EI, nommé Abu Kazem al-Maqdisi, originaire de Gaza lui-même, appelle les fidèles de l’EI à attaquer les sites et les palais de justice du Hamas dans la bande de Gaza. Le Hamas est également blâmé pour sa coopération avec les pays occidentaux et pour la lutte contre les Juifs uniquement en Israël. Quelques minutes plus tard, le capteur est exécuté d’une balle dans la tête. Le terroriste qui a perpétré l’exécution a été identifié dans les rapports d’informations comme étant Muhammad al-Dajani, un ancien membre de la branche militaire du Hamas à Gaza.

Un enfant soldat de l’Etat islamique décapite en captivité, menace les ‘soldats américains’ dans une nouvelle vidéo horrible

© hy / YouTube

Une nouvelle vidéo rééditée par l’État islamique montre la décapitation impitoyable d’un prétendu combattant de l’opposition syrienne «modérée» par un jeune garçon d’origine africaine, qui menace le même sort pour tout soldat ‘américain’ ou soutenu par les États-Unis d’Amérique qui met le pied sur le sol.

Dans la dernière vidéo de propagande horrible, prétendument filmée par des terroristes de l’État islamique (EI, IS, anciennement ISIS / ISIL), un enfant anglophone, identifié par le groupe Terror Monitor comme un fils du combattant Jihadiste de l’EI Abu Darda, exécute quelqu’un que la vidéo prétend être Muhammad Tabsho, un responsable religieux du groupe rebelle syrien Le Front du Levant.

#SYRIE

Un enfant soldat identifié comme fils du Combattant #Somalide #l’EIIL Abu Darda qui a été tué par une frappe aérienne des #USA à Alep. pic.twitter.com/O41Yvw9EZZ

– Terrormonitor.org (@Terror_Monitor) 4 février 2016

Le clip de 18 minutes montre une confession de Tabsho avant qu’il ne soit traîné par le garçon et forcé de s’agenouiller sur la route dans un endroit non divulgué, supposé être quelque part à l’extérieur d’Alep.

Avant que l’exécution n’ait lieu, le garçon menace, avec un accent notable, de détruire les rebelles en Syrie qui sont financés et soutenus par les Etats-Unis d’Amérique. Le Front du Levant, formé en décembre 2014, est une faction rebelle basée à Alep qui lutte contre les forces d’Assad.

    #SYRIA#UPDATE#ISIS Enfant soldat décapité #LevantineFront Religieux Juriste

    Muhammad Tabsho #Aleppo#TerrorMonitorpic.twitter.com/ev2hQx1J6o

    – Terrormonitor.org (@Terror_Monitor) 4 février 2016

Le garçon dit aussi qu’il souhaite et plus que prêt à rencontrer des troupes ‘américaines’ sur le terrain, avant de décapiter sa victime avec un couteau et de placer la tête coupée sur son dos.

LIRE AUSSI: Les derniers mots de la nouvelle vidéo d’ISIS sur les attaquants de Paris, les menaces contre le Royaume-Uni

Alors que la vidéo n’a pas encore été vérifiée, l’utilisation d’enfants dans les vidéos de propagande d’ISIS est devenue la signature du groupe. En mars 2015, L’EI a publié une vidéo montrant un enfant soldat abattu par un Arabe israélien après avoir «avoué» avoir espionné.

Début janvier, un jeune garçon avec un accent britannique a menacé le Royaume-Uni de nouvelles atrocités dans une vidéo effrayante montrant l’exécution de cinq hommes accusés d’être des « espions britanniques ».

Le Hamas, l’autorité gouvernementale de facto de la bande de Gaza, a appelé à une nouvelle Intifada ou à un soulèvement contre Israël à la suite de l’annonce de Trump. L’agitation pour un nouveau soulèvement a déclenché des révoltes de masse, dans lesquelles les forces de sécurité israéliennes ont utilisé des munitions réelles, des balles en caoutchouc et des gaz lacrymogènes pour réprimer les troubles massifs. Jeudi, le porte-parole du Hamas Salah Bardawil a critiqué la vidéo de l’EI comme « une production sioniste dans laquelle les outils arabes participent pour déformer la résistance ».

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

« Les créateurs et soutiens de Daesh veulent brouiller les cartes, c’est l’œuvre du malin. Qui tombera dans ce piège? »

1 Comment on Daesh déclare la guerre au Hamas sur la perte de Jérusalem à Trump et Israël

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :