A la Une

En abandonnant la politique d’Obama, Trump prévoit une utilisation flexible des armes nucléaires, y compris des armes à faible rendement

Le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump salue en débarquant de Marine One après un voyage d’un week-end avec les dirigeants républicains à Camp David, sur la pelouse sud de la Maison Blanche à Washington dimanche. | BLOOMBERG

WASHINGTON – Le gouvernement des Etats-Unis d’Amérique de Donald Trump adoptera une politique permettant l’utilisation flexible des armes nucléaires à travers le nouveau Nuclear Posture Review dès février, selon des sources parlementaires et diplomatiques.

Un tel changement marquerait une rupture majeure avec la politique nucléaire prônée par le prédécesseur de Trump, Barack Obama, qui s’est engagé en 2009 à poursuivre un «monde sans armes nucléaires».

L’administration Trump envisagera de développer de nouvelles armes nucléaires à faible rendement destinées à assurer une domination militaire sur des puissances rivales comme la Chine, la Russie et la Corée du Nord, ont indiqué les sources, citant un aperçu de l’examen.

Reflet du désir de Trump de préserver « la paix par la force », l’administration républicaine ne limitera pas le rôle des armes nucléaires à la dissuasion et aux contre-attaques contre une attaque nucléaire, ont-ils déclaré.

Dans le dernier examen de la politique publié en 2010, Obama a déclaré que son administration du Parti démocrate envisagerait l’utilisation d’armes nucléaires « dans des circonstances extrêmes » pour défendre les intérêts vitaux des États-Unis d’Amérique ou de leurs alliés et partenaires.

Contrairement à Obama, Trump n’a pas exclu la possibilité de lancer des attaques nucléaires en réponse à des cas tels qu’une cyberattaque sur l’infrastructure de base des Etats-Unis d’Amérique, selon les sources.

Le 27 janvier 2017, une semaine après que Trump a pris ses fonctions, il a ordonné au secrétaire à la Défense Jim Mattis de «lancer une nouvelle revue de posture nucléaire pour s’assurer que la dissuasion nucléaire américaine est moderne, robuste, flexible, résiliente, prête et adaptée pour dissuader les menaces du 21ème siècle et rassurer nos alliés. « 

La Nuclear Posture Review sert de guide à la politique nucléaire des Etats-Unis d’Amérique pour les années à venir.

Selon les sources, la nouvelle revue soulignera le maintien par Washington de trois piliers nucléaires: les missiles balistiques intercontinentaux, les missiles balistiques lancés par des sous-marins et les bombardiers stratégiques.

Les attaques contre les installations nucléaires et de missiles en Corée du Nord n’étant pas exclues, l’administration Trump envisagera de développer et de déployer de nouvelles armes nucléaires tactiques à faible rendement qui seront livrées par des missiles balistiques et des plates-formes sous-marines.

L’administration dit garder toutes les options – y compris l’action militaire – sur la table pour traiter avec la Corée du Nord, qu’elle appelle un « Etat voyou » en raison de son développement agressif d’un missile balistique intercontinental à pointe nucléaire capable de frapper la partie continentale des Etats-Unis d’Amérique.

Selon la Stratégie de sécurité nationale des Etats-Unis d’Amérique publiée en décembre, les deux pays «mettent en place des capacités militaires conçues pour empêcher l’accès des États-Unis d’Amérique en temps de crise et pour contester notre capacité à opérer librement dans les zones commerciales critiques en temps de paix. »

L’administration va également promouvoir le développement de missiles de croisière à armement nucléaire, selon les sources.

La revue devrait présenter un plan pour développer des missiles de croisière lancés en mer, ainsi que le plan de développement actuel pour les missiles de croisière lancés par air, ont-ils dit.

L’administration semble avoir entamé des pourparlers avec le Japon et d’autres pays sur le déploiement futur de ces missiles.

Traduction: MIRASTNEWS

Source: The Japan Times

Notre commentaire

Les Etats-Unis d’Amérique parient sur l’utilisation de la force, comme pendant la seconde guerre mondiale où ils se sont enrichis en vendant massivement des armes, pour tenter de combler l’énorme trou de la dette publique. Ils cherchent à capter par tous les moyens les ressources et richesses basées en dehors de chez eux, soit une fois de plus en vendant massivement des armes, soit en allant les chercher dans les contrées où elles se trouvent. En mettant en avant les armes nucléaires ils lancent un message à ceux qui n’en ont pas: laissez-nous nous servir en puisant dans vos caisses et ressources et ne résistez pas. Car il y a une épée de Damoclès brulante et anéantissante sur vos têtes. Cependant la Corée du Nord qui compte poursuivre le développement de sa puissance nucléaire et balistique a vu juste et ne transigera pas sur sa défense nationale et la protection de son peuple. Pour la Chine et la Russie, l’Administration Trump les pousse à désormais se mettre sur leurs gardes, car les Etats-Unis d’Amérique accusent toujours les autres sans preuves réelles et attaquent en usant de la ruse. C’est pourquoi ces deux pays sont en position de pouvoir anticiper les actions des Etats-Unis d’Amérique chaque fois qu’il y aura des cyberattaques chez leur concurrent principal, qui envisage d’utiliser les armes nucléaires comme arme conventionnelle de guerre. Si ce n’est pas du bluff, alors ce sera comme avec Lucky Luke, l’avantage viendra à celui qui tirera plus vite que son ombre ou l’ombre de l’adversaire.

MIRASTNEWS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :