A la Une

Aveu de faiblesse sur le plan conventionnel ? Les USA engagent le monde vers une guerre nucléaire obligatoire + Notre commentaire

FICHIER DE PHOTO. © Roger Ressmeyer / Getty Images

Nouvelle posture nucléaire de Trump: le brouillon permet une réponse nucléaire à une attaque conventionnelle et de nouvelles ogives

L’administration Trump devrait révéler une nouvelle doctrine nucléaire belliciste, qui intégrerait plus de cas dans lesquels elle utiliserait des armes nucléaires, et exige également le développement d’ogives plus simples et à plus faible rendement.

La nouvelle Nuclear Posture Review (NPR) devrait être dévoilée quelque temps après l’allocution du président Donald Trump à la fin du mois de janvier et sera la première mise à jour du document sur la stratégie clé en huit ans.

Selon Jon Wolfsthal, un ancien assistant spécial de Barack Obama sur le contrôle des armements et la non-prolifération, le dernier projet qu’il a examiné est assez belliqueux, mais certaines des suggestions les plus agressives de la variante initiale ont été abandonnées. Wolfsthal a décrit le document à The Guardian.

«Ma lecture est qu’il s’agit d’un retour en arrière à partir de comment il était extrême au début. Il n’y a pas autant de choses terribles à l’origine», a déclaré Wolfsthal. « Mais c’est toujours mauvais. »

L’un des changements clés à la politique des Etats-Unis d’Amérique serait l’expansion des circonstances dans lesquelles une attaque nucléaire serait envisagée. Sous le nouveau NPR, une attaque conventionnelle qui cause des pertes massives ou cible l’infrastructure critique peut déclencher une riposte nucléaire des Etats-Unis d’Amérique.

L’administration Trump veut aussi développer de nouveaux types d’ogives nucléaires. L’un serait placé sur des missiles balistiques lancés par un sous-marin Trident D5 (SLBM) et ne comporterait que la partie de fission d’un dispositif thermonucléaire, ce qui se traduirait par un rendement plus faible. Un autre serait un missile de croisière à extrémité nucléaire lancé par la mer.

L’objectif déclaré pour développer de nouveaux types d’armes est que, si la Russie s’engage dans un conflit avec les membres de l’OTAN en Europe de l’Est, elle utilisera probablement ses armes nucléaires tactiques et et espère que les États-Unis hésiteront à utiliser leurs armes stratégiques plus puissantes en réponse, par crainte de l’escalade.

Cette théorie du jeu contredit la doctrine militaire publique russe qui formule que la Russie n’utiliserait son arsenal nucléaire qu’en réponse à une attaque avec des armes de destruction massive, nucléaires ou autres, ou une attaque conventionnelle menaçant l’existence de la Russie en tant qu’État souverain. Selon le document, la Russie n’utiliserait des armes nucléaires tactiques contre l’OTAN que si l’OTAN entamait une guerre d’agression pour renverser le gouvernement à Moscou.

La doctrine de la posture de la Russie a été mise à jour en 2014, au milieu des tensions croissantes avec l’OTAN, et considère les armes nucléaires tactiques russes comme un moyen d’équilibrer la suprématie écrasante de l’alliance sur la Russie dans les forces conventionnelles.

Wolfsthal s’interroge sur la nécessité de développer des ogives à plus petit rendement, affirmant que les Etats-Unis d’Amérique possèdent déjà de telles armes dans leur arsenal, sous la forme de bombes B61, dont certaines sont stationnées en Europe, et de missiles de croisière lancés par air.

Les premières versions du projet des Etats-Unis d’Amérique comprenaient des propositions visant à développer des armes nucléaires hyper-glissantes et à supprimer les assurances aux nations non nucléaires que les États-Unis d’Amérique ne les attaqueraient pas avec leurs armes nucléaires, mais ces dernières ont été abandonnées, a déclaré Wolfsthal.

Les stratèges ‘américains’ pourraient croire que des restrictions assouplies sur l’utilisation des armes nucléaires pourraient donner plus de flexibilité à Washington, mais l’érosion de sa dissuasion stratégique à long terme ne rendrait pas l’Amérique – ni aucune autre nation – plus sûre, a déclaré Adlan Margoev, un expert en non-prolifération nucléaire au centre de réflexion PIR-Center sur la sécurité mondiale basé à Moscou, PIR-Centre, a déclaré à RT:

«L’utilisation des armes nucléaires a longtemps été considérée comme impensable par le public, et les dirigeants russes et des Etats-Unis d’Amérique ne perçoivent pas une attaque nucléaire même avec une seule tête en option», a-t-il expliqué. « Les personnes qui proposent un usage limité des armes nucléaires érodent la peur des armes nucléaires et la destruction globale qu’elles peuvent causer. Enchâsser un tel point de vue dans la doctrine nucléaire des Etats-Unis d’Amérique aurait un impact négatif sur la stabilité stratégique mondiale.»

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Notre commentaire

En prenant une telle décision, les dirigeants révèlent à tous que les armes conventionnelles des Etats-Unis d’Amérique ont perdu l’avance technologique qu’elles avaient par rapport à leurs concurrents et qu’elles semblent avoir été dépassées par ceux-là. Tout bon stratège sait que la Russie ne peut pas attaquer les pays de l’Europe sans avoir pris des dispositions militaires pour neutraliser ou éliminer les forces militaires hostiles des Etats-Unis d’Amérique, dont le pays est le chef de file de l’alliance militaire OTAN. Il est impensable que les stratèges russes ne puissent pas comprendre que le danger arrivera de tout pays membre de l’OTAN et de surcroit de leur superpuissance. Si une guerre éclatait en Europe, elle impacterait également le territoire continental des Etats-Unis d’Amérique, et que l’Etat profond de la superpuissance ‘américaine’ ne rêve pas d’en être exclue. Comment la Russie pourrait-elle s’attaquer aux pays de l’Europe de l’Est sans s’en prendre aux USA? C’est absurde! Cela prouve à suffisance que la Russie n’est pas prête à prendre une telle initiative puisque la guerre sera gigantesque, dévastatrice et globalisée. Les Etats-Unis d’Amérique jouent plutôt à la ruse en incluant les armes nucléaires dans tous types de conflits militaires, car ils veulent être les seuls à déclencher les guerres sans recevoir un retour du bâton foudroyant de la part de ses ennemis, par peur des armes nucléaires. Comment voulez-vous qu’avec de telles initiatives qu’un Etat aussi puissant qui interdit à d’autres d’avoir des armes de destruction massive qu’il possède lui-même puisse être pris au sérieux ? Quels sont en réalité ses véritables objectifs ?

Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :