A la Une

Jalousie meurtrière, destructrice et irresponsabilité : « Les priorités des Etats-Unis d’Amérique sont de bombarder et de détruire d’autres pays, pas de les reconstruire »

Irakien chiite, Irak 8 décembre 2017. © Alaa Al-Marjani / Reuters

La différence dans la somme d’argent dont l’Irak a besoin pour reconstruire le pays et ce que les Etats-Unis d’Amérique offrent suggère que Washington ne se sent pas responsable des destructions qu’il a causées, a déclaré Nicolas Davies, auteur de ‘Blood On Our Hands’.

L’ambassade des Etats-Unis d’Amérique en Irak a annoncé que 150 millions de dollars seront dépensés cette année pour reconstruire les villes dévastées par la guerre contre l’Etat islamique (EI, IS, anciennement ISIS). Washington a contribué pour 265,3 millions de dollars depuis 2015, a indiqué l’ambassade dans un communiqué mardi.

RT: Le gouvernement irakien dit qu’il a besoin de 100 milliards de dollars pour reconstruire, et les Etats-Unis d’Amérique promettent 150 millions de dollars. Quelle différence cela fera-t-il?

Nicolas Davies: Cela suggère que les États-Unis d’Amérique ne sont pas responsables de toutes ces destructions. Mais nous savons tous que les États-Unis d’Amérique et le Royaume-Uni ont envahi et détruit l’Irak. L’histoire du financement des Etats-Unis d’Amérique pour la reconstruction est tout à fait honteuse. Le Congrès ‘américain’ en 2003 a affecté 18 milliards de dollars. Cinq ans plus tard, le General Accounting Office des États-Unis concluait que seulement 24% des fonds des Etats-Unis d’Amérique de reconstruction pour l’Irak avaient déjà été dispersés …

Ce dont nous devrions vraiment parler, c’est le paiement de réparations de guerre par les États-Unis d’Amérique et le Royaume-Uni à l’Irak. Dans la conclusion de mon livre, j’en ai discuté et j’ai dit que le meilleur modèle pour cela est ce qui s’est passé après l’invasion du Koweït par l’Irak. Une autre résolution du Conseil de sécurité de l’ONU a mis en place une commission d’indemnisation qui a accepté les demandes du Koweït et les Koweïtiens, et l’Irak a finalement été contraint de payer 52,5 milliards de dollars pour régler 1,5 million de demandes. Maintenant, ce serait un modèle approprié et juste [en vrai droit cela se nomme de la jurisprudence] pour forcer les États-Unis d’Amérique et le Royaume-Uni à payer ce qu’ils doivent réellement au peuple irakien.

Les États-Unis d’Amérique s’engagent à verser 75 millions de dollars de plus, l’Irak sollicitant une aide de 100 milliards de dollars pour la reconstruction post-Etat islamique https://t.co/xRup6NHjim

– RT (@RT_com) 10 janvier 2018

RT: Depuis 2014, le Pentagone a dépensé plus de 14 milliards de dollars dans la lutte contre l’EI en Irak et en Syrie, soit beaucoup plus que l’aide à la reconstruction. Qu’est-ce que cela dit de leurs priorités?

ND: Il est clair que leurs priorités sont de bombarder et de détruire d’autres pays – pas de les reconstruire. Le budget militaire des Etats-Unis d’Amérique de 700 milliards de dollars est destiné aux forces militaires et aux armes. Autant que le peuple de l’Etat nord-américain dit qu’il s’agit de la défense et que les forces armées sont une force pour le bien dans le monde, ce que nous avons vu dans les 16-17 dernières années, c’est que l’armée des Etats-Unis d’Amérique est incapable de conduire un changement de régime « comme ils l’ont mis pour enlever un mauvais régime et le remplacer par un meilleur. Ce qu’ils sont capables de faire avec toutes leurs armes, c’est de tuer des millions de personnes et de détruire des villes entières comme Mossoul.

Des réfugiés irakiens forcés de retourner dans des zones dangereuses et confrontés à des pièges – UN https://t.co/ITuhVGJHqI#Mossoul#whocares

– RT (@RT_com) 11 janvier 2018

« Énorme écart entre l’argent nécessaire et ce que les États-Unis d’Amérique se préparent à offrir »

Il n’y a aucune indication de la part de Washington que les Etats-Unis d’Amérique sont prêts à aider de manière significative à remettre l’Irak sur pied, a déclaré Max Abrahms, professeur assistant à la Northeastern University.

RT: Que penses-tu de la différence entre la somme d’argent demandée par l’Irak et ce que les Etats-Unis d’Amérique proposent? Cela fera-t-il une différence?

Max Abrahms: Il n’y a pas de doute – il y a un énorme écart entre le montant d’argent requis pour reconstruire l’Irak et ce que les États-Unis d’Amérique sont prêts à offrir. Il y a aussi un écart énorme entre les sommes investies auparavant par les États-Unis d’Amérique en Irak, en particulier contre le groupe État islamique, mais même depuis le renversement de Saddam [Hussein] et ce que les États-Unis d’Amérique sont prêts à offrir pour l’aide humanitaire à l’Irak – des parties de celui-ci, en particulier les zones sunnites, en particulier des endroits comme Mossoul, sont décimés. Ils requièrent un énorme afflux de soutien financier … Et rien n’indique à Washington que les États-Unis d’Amérique sont prêts à aider de manière significative à remettre le pays sur ses pieds.

RT: Depuis 2015, les États-Unis d’Amérique ont alloué 265 millions de dollars d’aide à l’Irak. Mais les habitants ont dit à RT qu’aucun de ces fonds d’aide ne leur parvient. Alors, où ça va?

MA: C’est tout à fait possible, il y a de la corruption. Les autorités irakiennes ont toujours été très corrompues. C’était l’un des principaux problèmes. Les États-Unis d’Amérique ont versé des dizaines de milliards de dollars à l’armée irakienne, par exemple, et beaucoup d’entre eux étaient des fantômes – ils figuraient sur la liste des combattants, mais en réalité ils ne se battaient pas, ils payaient seulement les salaires. C’est l’une des raisons pour lesquelles Mossoul est tombé si vite.

De plus, l’administration est profondément sceptique à propos de l’ONU. Le vice-président (Mike) Pence, par exemple, a déclaré ouvertement que Washington ne faisait plus confiance à l’ONU pour distribuer les fonds. En outre, nous parlons de 265 millions de dollars, ce qui peut sembler beaucoup d’argent, mais ce n’est vraiment pas le cas si l’on compare à la quantité de destruction dans tout l’Irak …

RT: Étant donné que les Etats-Unis d’Amérique ont envahi et occupé l’Irak, quelle responsabilité a-t-elle pour reconstruire le pays?

MA: Il y a beaucoup de reproches à faire à propos de la montée de l’Etat islamique. Et les Etats-Unis d’Amérique méritent aussi une partie des accusations – en grande partie … pour avoir éliminé Saddam Hussein, qui a créé un vide de pouvoir, qui a permis à Al-Qaïda, l’affilié le plus féroce d’Al-Qaïda en Irak (AQI) de se développer et qui s’est finalement transformé en ISIS … En ce sens, il y a peut-être un impératif moral pour les États-Unis d’Amérique de continuer à aider…

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Dans cet entretien il manque de faire refléter si tout ceci entre ou non dans la stratégie globale de domination des Etats-Unis d’Amérique, afin de mieux comprendre les raisons motivant leurs actions ou décisions. Il n’est pas possible de comprendre ce qui se passe en Irak sans analyser ce qui se passe autour et ailleurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :