A la Une

Le Ministre des Affaires étrangères chinois rejette l’affirmation selon laquelle le financement de la Chine augmente le fardeau de la dette de l’Afrique

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi (G) assiste à une conférence de presse conjointe avec son homologue angolais, Manuel Domingos Augusto, après leur rencontre à Luanda, en Angola, le 14 janvier 2018. [Photo / Xinhua]

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a réprimandé dimanche une fausse affirmation selon laquelle le financement de la Chine a augmenté le fardeau de la dette des pays africains.

Wang, en visite en Angola, a fait cette remarque lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue angolais Manuel Domingos Augusto.

Une telle affirmation, qui est faite avec des arrière-pensées, est une fausse accusation catégorique, a déclaré Wang, lorsqu’on lui a demandé de répondre à l’affirmation selon laquelle le financement chinois aux pays africains, y compris l’Angola, a augmenté le fardeau de la dette.

Wang a noté qu’avec l’approfondissement de la coopération sino-africaine ces dernières années, la Chine a en effet augmenté son soutien financier aux pays africains.

Dans le processus, cependant, la Chine a toujours adhéré aux principes fondamentaux suivants, a souligné Wang.

Premièrement, a dit M. Wang, le financement de la Chine répond aux demandes de l’Afrique en matière d’auto-développement. Un pays aurait un énorme besoin de capitaux dans sa première phase de décollage économique et d’industrialisation, et l’Afrique ne fait pas exception, a-t-il dit.

La Chine a fourni un financement au meilleur de ses capacités en réponse aux demandes des pays africains, ce qui a servi d’aide opportune pour leur développement socio-économique et est hautement apprécié par eux et est bienvenu , a-t-il dit.

Deuxièmement, la Chine n’a jamais attaché de conditions politiques, a-t-il dit.

A l’instar des pays africains, la Chine a également eu des souvenirs d’un passé amer quand, avec sa ligne de vie économique contrôlée par des étrangers, elle a été injustement traitée et même exploitée et opprimée, a dit Wang.

Par conséquent, en fournissant de l’aide et en s’engageant dans la coopération avec l’Afrique, la Chine ne répétera pas ce que les pays occidentaux ont fait et n’imposera jamais leurs propres opinions sur les autres, a-t-il dit.

Troisièmement, la Chine a toujours suivi le principe du bénéfice mutuel et des résultats gagnant-gagnant, a-t-il déclaré.

La coopération sino-africaine fait essentiellement partie de la coopération Sud-Sud, et une caractéristique clé de cette dernière est qu’un développement commun soutenu et durable ne peut être réalisé qu’en se traitant les uns les autres sur un pied d’égalité et en assurant un bénéfice mutuel.

À cette fin, le soutien financier de la Chine à l’Afrique a toujours été soumis à un intense processus d’étude de faisabilité avec une approche axée sur le marché afin que les effets économiques et sociaux puissent être atteints après chacun des projets de coopération.

Wang a souligné que le statut de la dette actuelle dans certains pays africains est le résultat accumulé après une longue période de temps.

La Chine est un ardent défenseur des efforts déployés par les pays africains pour remédier au problème par le biais du développement durable et de la diversification économique, a-t-il déclaré.

La Chine continuera à faire sa part pour aider l’Afrique à renforcer sa capacité d’autodéveloppement et à réaliser une croissance économique et sociale saine, a-t-il ajouté.

Wang a exprimé son optimisme quant à la croissance économique de l’Afrique, déclarant que la Chine est heureuse de voir que l’économie africaine a atteint son niveau le plus bas l’année dernière et que les pays africains ont pris conscience de l’importance du développement durable.

Citant un dicton chinois qui dit que seuls les pieds savent si les chaussures vont bien, Wang a dit que les pays africains sont les mieux qualifiés pour parler de leur coopération avec la Chine.

Il y a un autre dicton chinois: les gens ont un sens de la justice naturelle, a dit Wang, soulignant que les Africains sont les mieux placés pour décider qui est le véritable ami et le partenaire le plus fiable de l’Afrique.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : China.org.cn

Lire aussi:

La Chine est devenue le centre des chaînes d’approvisionnement mondiales: un fonctionnaire du FMI

La Chine, un partenaire commercial clé pour plus de 100 pays, est devenue une plaque tournante des chaînes d’approvisionnement mondiales, a déclaré lundi un haut fonctionnaire du Fonds monétaire international (FMI).

« L’histoire du succès chinois est étroitement liée au sort de l’économie mondiale », a déclaré David Lipton, premier directeur général adjoint du FMI, ajoutant que la Chine est un partenaire clé pour plus de 100 pays, représentant plus de 80% des PIB mondial.

« C’est le centre des chaînes d’approvisionnement mondiales, un aimant pour les exportations de matières premières et une source importante de demande finale », a déclaré M. Lipton lors de la cérémonie d’ouverture du 11ème Forum financier asiatique tenue dans la Région administrative spéciale de Hong Kong.

Il a déclaré que la Chine à elle seule fournissait un tiers de la croissance mondiale et l’emportait sur les autres pays dans les domaines du commerce numérique, du Fintech, de la robotique et de l’intelligence artificielle.

Il a également souligné que les investisseurs et les créanciers chinois «jouent un rôle de plus en plus important dans le développement du financement des infrastructures» et que les investissements directs étrangers de la Chine «augmentent en taille et en importance, apportant des avantages positifs aux autres pays en développement».

En ce qui concerne le rôle global de la Chine, le représentant du FMI a déclaré que la Chine a été une voix dans le débat sur le commerce et la contribution économique, et un partisan de la mondialisation. « Il est sûr de prédire que le rôle de Pékin dans les institutions internationales continuera à se développer dans les années à venir. »

« Le rôle constructif de la Chine dans des institutions mondiales comme le FMI est essentiel à notre capacité à nous adapter à la situation économique mondiale en mutation », a-t-il déclaré. « Nous apprécions énormément le leadership de la Chine, et nous sommes impatients de poursuivre notre collaboration. »

Traduction : MIRASTNEWS

Source : China.org.cn

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :