A la Une

Le boom solaire chinois stimule les énergies renouvelables dans le monde: étude

Le solaire est le moteur de la croissance des énergies renouvelables, selon un nouveau rapport. Photo: AFP / Fichier

PARIS – Un boom chinois dans l’installation de panneaux solaires l’an dernier a contribué à faire passer les investissements mondiaux dans la technologie des énergies propres renouvelables à des niveaux record, a montré mardi une nouvelle étude.

Après une chute en 2016, l’investissement global dans le secteur a augmenté de 3,0% à 333,5 milliards de dollars, compensant les baisses au Japon, en Allemagne et en Grande-Bretagne, selon l’étude Bloomberg New Energy Finance (BNEF).

C’était la deuxième meilleure performance annuelle à ce jour après 360,3 milliards de dollars en 2015.

« Le total de 2017 est d’autant plus remarquable si l’on considère que les coûts en capital de la technologie de pointe – l’énergie solaire – continuent de baisser fortement », a déclaré Jon Moore, directeur général de la BNEF.

L’investissement solaire a atteint 160,8 milliards de dollars en 2017, en hausse de 18% malgré des coûts en capital d’environ un quart, la Chine représentant près de la moitié du total, soit 86,5 milliards de dollars, soit une hausse de 24%.

« La Chine a installé environ 20 GW de plus de capacité solaire en 2017 que prévu », a déclaré Justin Wu, directeur de la région Asie-Pacifique de la BNEF, alors que les Chinois présentaient notamment la première autoroute photovoltaïque au monde.

Les investissements dans l’énergie éolienne ont toutefois reculé de 12% l’année dernière, à 107,2 milliards de dollars après une forte hausse en 2016.

L’énergie solaire et l’énergie éolienne restent loin devant en termes de formes d’énergie renouvelable devant la biomasse, la géothermie et la petite hydroélectricité qui ont chacune attiré moins de 5 milliards de dollars l’an dernier.

Bien derrière la Chine, les Etats-Unis d’Amérique ont investi 56,9 milliards de dollars – une hausse de 1,0% malgré un climat politique défavorable avec le président Donald Trump sceptique sur le changement climatique et le retrait de son pays de l’accord climatique de Paris.

L’étude a mis en évidence ce qu’elle a appelé le «ton moins favorable aux énergies renouvelables» de Washington.

Une poignée de pays ont vu les investissements plus que doubler, y compris la Suède à 4 milliards de dollars et l’Australie à 9 milliards de dollars.

L’Egypte a connu une augmentation de 495% à 2,6 milliards de dollars, tandis que les investissements dans les Emirats arabes unis ont connu une hausse vertigineuse de 23% pour atteindre 2,2 milliards de dollars.

L’Europe a connu une baisse notable de l’investissement dans les énergies renouvelables à 57,4 milliards de dollars, la baisse atteignant 26% en Allemagne et 56% au Royaume-Uni en ce qui concerne les changements de politique énergétique.

Le Japon a enregistré une baisse de 16%, tandis que l’Inde a baissé de 20% pour atteindre 11 milliards de dollars.

BNEF estimé l’année dernière a vu un record de 160 gigawatts d’énergie renouvelable installée, sans compter l’hydroélectricité, comprenant 98 GW d’énergie solaire et 56 GW d’énergie éolienne.

Les technologies intelligentes en matière d’énergie, telles que les compteurs intelligents et le stockage de l’énergie, progressent également, note la BNEF.

CHARLY TRIBALLEAU

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : JAPAN TODAY

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :