A la Une

L’attaque turque contre les Kurdes en Syrie est le résultat d’une politique intérieure «ratée»

© REUTERS/ Stringer

Le secrétaire à la Défense des Etats-Unis d’Amérique, James Mattis, a déclaré que l’attaque contre les Kurdes, qui ont coopéré étroitement avec les forces des USA en Syrie, « perturbe » les opérations anti-Daech en Syrie. Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a également déclaré que le conflit menaçait d’engloutir la région déchirée par la guerre dans une nouvelle série de combats.

Brian Becker et John Kiriakou de Loud & Clear de Sputnik Radio ont discuté de l’incursion turque avec l’invité Massoud Shadjareh, fondateur de la Commission islamique des droits de l’homme à but non lucratif basée à Londres.

« C’est vraiment énigmatique », a déclaré Shadjareh à propos de la situation. « La Turquie, alliée de l’OTAN, va à l’encontre des alliés des Etats-Unis d’Amérique, un autre allié de l’OTAN: les deux parties soutiennent et combattent l’élément kurde et prennent le contrôle de cette frontière en direction de la Turquie. Les Américains disent qu’ils veulent un contrôle kurde de cette région, mais les deux parties conviennent que les Kurdes ont des éléments reconnus par les gouvernements des USA et turc comme un groupe terroriste, [le Kurdistan Workers Party ‘basé en Turquie, ou PKK]. »

« Mais si vous approfondissez, vous vous rendez compte que ce que la Turquie réclame depuis très longtemps, ce sont des excuses différentes: il y a à peine un an, la Turquie voulait une zone de sécurité qu’elle contrôlerait, une zone d’exclusion aérienne pour défendre l’opposition contre [le président syrien Bashar al-]Assad qui est soutenue par la Turquie, ce qui aurait pour effet de saper l’intégrité des territoires syriens, et ce que les Américains demandent est similaire: différents acteurs minent l’intégrité du territoire syrien. »

Becker a demandé si, avec la Turquie combattant un mandataire des USA sous la forme des Kurdes, il y avait une possibilité d’un affrontement militaire entre Ankara et Washington. « C’est tout à fait possible », a déclaré Shadjareh. « Nous ne devons pas oublier non plus que les Kurdes en Irak ont ​​connu une crise lorsqu’ils ont proclamé leur indépendance et que la Turquie a réagi de manière très agressive à cette situation. Tous les voisins de la région l’ont trouvé très inacceptable. »

« La Turquie, depuis très longtemps, n’a pas réussi à faire face à sa population kurde », a déclaré Shadjareh. « Il y a trois ou quatre ans, ils ont décidé de résoudre cette situation kurde avec des moyens militaires et de commencer à attaquer les zones kurdes en Turquie. » Il y a donc cette relation militarisée entre la Turquie et ses propres Kurdes qui s’identifient à la communauté kurde. Je pense que c’est en fait l’un des problèmes: jusqu’à ce que la Turquie reconnaisse que sa propre population kurde doit être traitée politiquement plutôt que militairement, nous avons ce problème. »

«Il y a une aspiration légitime des Kurdes qui a été minée, probablement plus en Turquie qu’ailleurs, il y a eu, il y a sept ou dix ans, une approche différente de la part de la Turquie envers la population kurde. Ils ont une aspiration très sincère à utiliser leur propre langue, leur propre culture et à la préserver, ils devraient avoir le droit de faire cela. »

« Mais ces aspirations sont totalement minées par la Turquie, la Turquie ne parvient pas à y répondre de manière réaliste, à trouver une solution politique, ce qui est la seule manière de trouver une solution à ce problème. A cause du chaos en Syrie, ils ont l’impression qu’ils pourraient effectivement traverser la frontière et commencer à attaquer les gens, ce qui, à la fin de la journée, va créer une énorme quantité de souffrances pour les civils ordinaires dans la région « , a déclaré Shadjareh.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :