A la Une

Les fusions et acquisitions chinoises dans les pays OBOR décuplent

Selon PwC, les fusions et les opérations d’acquisition sont passées de 2 milliards de dollars en 2016 à 21,4 milliards de dollars en 2017

Les fusions et acquisitions réalisées par des entreprises chinoises dans les pays de One Belt One Road ont connu une augmentation explosive du nombre et du montant des transactions, a rapporté China News Service.

Selon le dernier rapport publié par PwC, le nombre de fusions et acquisitions à l’étranger des entreprises chinoises est passé à 135 en 2017, contre 22 en 2016.

Pendant ce temps, le montant total des transactions a bondi de plus de 10 fois à 21,4 milliards de dollars des USA en 2017, contre 2 milliards de dollars des USA en 2016.

Le rapport indique également que les produits industriels de haute technologie et de haute qualité restent les secteurs les plus actifs pour les entreprises chinoises à investir à l’étranger, suivis par les biens de consommation.

Ce phénomène est en ligne avec la modernisation industrielle de la Chine et sa stratégie macro pour acquérir des technologies avancées, des marques et des biens de consommation à l’étranger.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : ASIA TIMES

La Chine va établir un tribunal pour les litiges OBOR

Une ceinture Une route

Une ceinture, une route, investissement stratégique chinois. Illustration: iPhoto

Un tribunal de commerce international doit être mis en place à Pékin, Xi’an et Shenzhen pour fournir des solutions de litige, de médiation et d’arbitrage

La Chine envisage d’établir un tout nouveau mécanisme de règlement des différends afin de fournir des protections juridiques, y compris des solutions de litige, de médiation et d’arbitrage pour les entreprises le long de l’initiative Belt and Road, a fait savoir Yicai.com.

Selon le plan de conception, la Cour populaire suprême créera un tribunal de commerce international à Pékin, Xi’an et Shenzhen.

Celui de Xi’an vise à couvrir les différends commerciaux le long de la ceinture économique de la route de la soie. Alors que celui de Shenzhen traitera principalement des litiges de la Maritime Silk Road. Le siège sera installé à Pékin.

Par ailleurs, le Conseil chinois pour la promotion du commerce international (CCPIT) prévoit également de lancer une nouvelle organisation pour prévenir et résoudre les différends internationaux conformément au principe de «coopération et de partage».

Un initié du CCPIT pense que beaucoup d’entités commerciales dans les pays le long de l’initiative Belt and Road comme la Chine ne s’adaptent pas bien au mode actuel de règlement des différends, qui utilise la common law des Etats-Unis d’Amérique et des pays européens.

« Ce sera une organisation internationale non gouvernementale », a ajouté la source.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : ASIA TIMES

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :