A la Une

Les médias nord-coréens affirment que la guerre nucléaire «se cache comme une bombe à retardement» sur la péninsule

© Photo: Pixabay

Vendredi, un chercheur de l’Institut des sciences sociales de Corée du Nord a publié un avertissement dans le journal Rodong Sinmun du pays selon lequel les pourparlers inter-coréens n’ont pas réduit la menace d’une guerre nucléaire sur la péninsule.

Selon Choe Song-ho, l’auteur de l’article, les Etats-Unis d’Amérique jouent un rôle majeur en augmentant la probabilité d’une guerre nucléaire à travers son hostilité continue envers la Corée du Nord.

« Ce que [les Etats-Unis d’Amérique] souhaitent tout le temps, ce n’est pas la paix et la stabilité de la péninsule coréenne mais l’instabilité de la situation et l’aggravation des tensions militaires », a écrit Choe Song-ho. « La situation de la péninsule coréenne est encore sévère même si les courants de dialogue et de paix circulent ostensiblement. »

Le chercheur a par la suite critiqué les pourparlers de crise nord-coréens que le Canada et les États-Unis d’Amérique ont tenus à Vancouver le 16 janvier et a jugé que le Land of the Free tentait de galvaniser l’opposition au régime du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

Pour Choe, aussi longtemps que les États-Unis d’Amérique maintiennent une présence militaire en Corée du Sud, il n’y a aucune chance que la Corée du Nord soit prête à s’engager dans des pourparlers de dénucléarisation. Jusqu’à ce que les Etats-Unis d’Amérique partent, « un sombre tourbillon de guerre nucléaire se cache comme une bombe à retardement [sur la péninsule coréenne] ».

Les commentaires de Choe interviennent le même jour où le ministre sud-coréen de l’Unification, Cho Myoung-gyon, a indiqué que son voisin du nord prévoyait d’organiser un défilé militaire « intimidant » pour marquer l’anniversaire de l’Armée populaire coréenne (KPA) le 8 février.

« Il est fort possible que le Nord organise un défilé militaire intimidant en mobilisant un nombre considérable de militaires et la quasi-totalité de ses armes », a déclaré Cho lors d’un forum à Séoul. « Le Nord semble se préparer massivement aux événements majeurs alors que le régime marque le 70ème anniversaire de sa création et que son dirigeant Kim Jong-un veut apparemment montrer son pouvoir absolu ».

Les Etats-Unis d’Amérique, la Corée du Sud et un certain nombre d’autres alliés ont organisé divers exercices militaires sur et dans la péninsule coréenne au cours de l’année 2017, notamment des exercices de «frappe de décapitation» visant à éliminer le leadership nord-coréen. La Corée du Nord qualifie de provocantes les manœuvres militaires si proches de ses frontières, comme le font les membres du Conseil de sécurité de l’ONU.

Le 8 février est également la veille du début des Jeux olympiques d’hiver. La Corée du Nord envoie une délégation à Pyeongchang et la Corée du Nord et du Sud ont récemment accepté que leurs athlètes entrent dans les jeux sous un même drapeau.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :