A la Une

Vaincus, les USA et leurs alliés cherchent à démembrer la Syrie – contrariés par le nouveau projet de gazoduc russe

Ali Akbar Velayati, conseiller de l’Ayatollah Khamenei

Velayati : Vaincus, les USA cherchent à démembrer la Syrie

Le conseiller du Leader de la Révolution islamique pour les affaires internationales s’est entretenu, ce samedi 27 janvier, avec l’émissaire spécial du secrétaire général de l’ONU pour l’Irak.

Au terme de cette rencontre, Ali Akbar Velayati, conseiller de l’Ayatollah Khamenei s’est présenté devant la presse, qualifiant de « très positive et constructive » sa rencontre avec l’envoyé spécial de l’ONU pour l’Irak Juan Kubish, sans manquer de rappeler que les deux parties partageaient des points de vue communs sur l’Irak.

Il s’est opposé à toute sorte d’ingérence étrangère dans les affaires intérieures irakiennes. M. Velayati a affirmé que la RII, en vertu de la demande d’aide du gouvernement légal de Bagdad, avait joué un rôle vital dans les combats du peuple et du gouvernement irakiens contre le terrorisme.

Dans une autre partie de ses propos, le responsable iranien a salué la tenue par Bagdad d’élections générales en avril 2018.

D’après M. Velayati, la présence de diverses ethnies sur la scène politique irakienne témoigne de l’existence d’un système politique équitable en Irak. « Le peuple irakien a bel et bien montré qu’il est assez compétent et capable de gérer les affaires de son pays et nous lui souhaitons succès et bénédictions », a-t-il ajouté.

Lorsqu’on lui a demandé si, après leur récent échec dans le soutien aux groupes terroristes dans la région, les Américains cherchaient encore à s’emparer de certaines zones en Syrie pour la démembrer, le conseiller du Leader de la Révolution islamique dans les affaires internationales a précisé :

« Depuis sept ans, à la faveur du soutien sans ambages de certains éléments de la région, à savoir les Israéliens et les Saoudiens, les États-Unis ont tenté d’occuper la Syrie, de renverser son gouvernement légal et de la démembrer, afin d’assurer, selon eux-mêmes, la sécurité du régime israélien. Après sept ans d’efforts de leurs agents dans la région, ils n’ont pas réussi à porter atteinte à l’intégrité territoriale de la Syrie qui a su l’emporter sur tous les complots. »

Alors que tous les ennemis de la Syrie, par terroristes interposés, ont fait tout leur possible pour morceler la Syrie, leur plan a capoté. Aujourd’hui ce sont les Américains eux-mêmes qui sont intervenus directement et ont débarqué leurs troupes à l’est de l’Euphrate. Ils veulent démembrer la Syrie en excitant certains éléments à l’intérieur du pays.

M. Velayati estime que les Américains seront encore vaincus en Syrie, puisque leurs alliés dans la région ainsi qu’eux-mêmes se sont très nettement affaiblis.

« Indubitablement, le gouvernement et le peuple syriens ainsi que leurs alliés ne permettront pas que le rêve des Américains devienne réalité. Sans aucun doute, l’Iran et d’autres pays de l’axe de la Résistance soutiendront l’intégrité territoriale des pays de la région, dont celle de la Syrie. Je recommande aux Européens aussi de ne pas suivre le plan voué à l’échec des États-Unis », a-t-il noté.

Source: Press TV

Les Etats-Unis d’Amérique, les alliés en Europe, contrariés par le nouveau projet de gazoduc russe

Le secrétaire d’Etat des USA Rex Tillerson (à gauche) et le ministre polonais des Affaires étrangères Jacek Czaputowicz tiennent une conférence de presse conjointe après leur rencontre à Varsovie, en Pologne, le 27 janvier 2018. (Photo AFP)

Les autorités des Etats-Unis d’Amérique ont exprimé leur profonde frustration face à un projet de pipeline russe qui contournerait les alliés de Washington en Europe centrale et acheminerait du gaz vers l’Allemagne.

Le secrétaire d’Etat des Etats-Unis d’Amérique Rex Tillerson a déclaré samedi, en Pologne, que ce plan allait encore saper les efforts visant à rendre l’Europe indépendante de l’énergie russe.

« A l’instar de la Pologne, les Etats-Unis d’Amérique s’opposent au gazoduc Nord Stream 2 … Nous considérons qu’il compromet la sécurité et la stabilité énergétiques globales de l’Europe et fournit à la Russie un outil supplémentaire pour politiser l’énergie en tant qu’outil politique », a déclaré Tillerson lors d’une conférence de presse avec son homologue polonais Jacek Czaputowicz.

Les Etats-Unis d’Amérique ont toujours été sensibles à l’influence croissante de la Russie en Europe, qui est en partie due à la livraison d’énergie de Moscou sur le continent. Un premier gazoduc transporte actuellement du gaz russe à travers la Pologne et l’Ukraine vers l’Allemagne et d’autres pays d’Europe occidentale. Cependant, un conflit en Ukraine et l’hostilité croissante de la Pologne envers la Russie ont contraint des pays comme l’Allemagne à rechercher une voie de transfert plus fiable via la mer Baltique.

Pour sa part, le haut diplomate polonais s’est opposé au gazoduc russo-allemand, affirmant que l’Europe devait rechercher des moyens plus fiables de satisfaire ses besoins énergétiques. Czaputowicz a déclaré qu' »il est nécessaire de diversifier les approvisionnements énergétiques en Europe ».

La Pologne a considérablement élargi sa coopération militaire et énergétique avec les États-Unis d’Amérique au cours des dernières années et surtout depuis qu’une crise a éclaté dans l’Ukraine voisine. Quelque 5 000 soldats des USA ont été déployés en Pologne dans le cadre de deux missions des Etats-Unis d’Amérique et de l’OTAN. La Russie a considéré le déploiement comme une provocation.

Washington a également commencé à exporter son gaz naturel vers la Pologne l’année dernière, alors qu’il s’emploie à convaincre Varsovie de recevoir son gaz grâce à un gazoduc provenant de la Norvège riche en énergie.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Press TV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :