A la Une

Le risque financier face à la Chine est pire qu’aux Etats-Unis d’Amérique avant le crash global, selon l’ancien ministre des Finances

Les systèmes sont devenus déformés et désordonnés, selon le président du Conseil national de la sécurité sociale, Lou Jiwei

Selon un ancien ministre chinois des Finances, le niveau de risque auquel le système financier chinois pourrait être confronté pourrait être plus élevé qu’aux Etats-Unis d’Amérique avant le crash global.

S’exprimant lors d’un forum à Beijing ce week-end, Lou Jiwei, actuellement président du Conseil national du Fonds de sécurité sociale, a également qualifié l’état du secteur financier chinois de «désordonné».

« Comparé au marché financier des USA il y a 10 ans, le risque et le rendement des dérivés … étaient définis et les produits étaient enregistrés auprès des régulateurs … Le marché financier de la Chine est plus compliqué », a-t-il déclaré.

« Les risques et les rendements réels ne peuvent être déterminés qu’après avoir examiné les actifs sous-jacents. »

Une transcription du discours de Lou a été publiée par le magazine économique chinois Caixin, tandis que ses commentaires ont également été largement rapportés par d’autres médias chinois, dont Economic Information Daily.

Le régulateur bancaire chinois intensifie la lutte contre le risque financier dans un contexte de «chaos» dans le secteur

L’homme de 68 ans, qui a contribué à façonner les réformes économiques chinoises qui ont débuté dans les années 1980 et servi comme ministre des finances de 2013 à 2016, est un homme franc qui a quitté la scène politique principale et est généralement considéré comme réformiste.

Capture organisations de financement de Ponzi

Un éventail « éblouissant » de canaux et d’organisations de financement – de Ponzi aux plates-formes de prêt entre pairs – s’est traduit par un environnement de collecte de fonds complexe, selon l’ancien ministre des Finances Lou Jiwei. Photo: AP

Il a dit que le système financier du pays était devenu « gravement déformé », ajoutant que « la probabilité que la Chine génère des risques financiers systématiques est assez grande ».

La distorsion a été illustrée par le coût élevé du financement en Chine en dépit de la libéralisation de l’environnement monétaire, a déclaré M. Lou.

«Le ratio de la Chine (M2) sur le produit intérieur brut a dépassé 200%, soit plus du double de celui des États-Unis d’Amérique, mais le taux interbancaire moyen de Shanghai est de 4,09%, bien plus élevé que 1,1% aux USA. »

La finance risque la «bataille critique» pour Xi Jinping dans les trois prochaines années

Selon les chiffres officiels, la masse monétaire M2 à la fin du mois de décembre s’élevait à 167 680 milliards de yuans (26 500 milliards de dollars USA), soit 203% du PIB nominal de la Chine en 2017.

Lou a également déclaré que le ralentissement de la croissance observé ces dernières années suggérait que l’effet de l’expansion monétaire sur l’économie s’affaiblissait.

Capture Marché monétaire chinois Métaphores

« D’autres mesures de relance vont aggraver la monétisation et encourager la spéculation financière, mais n’ont qu’un effet limité sur la croissance », a-t-il déclaré.

Pendant ce temps, l’éventail «éblouissant» de canaux et d’organisations de financement – de Ponzi aux plateformes de prêt entre pairs, aux produits d’assurance et aux pools de capitaux – avait créé un environnement de collecte de fonds complexe, a déclaré Lou, ajoutant que les «nombreuses institutions financières ou quasi-financières qui font de leur mieux pour contourner la réglementation financière» sont uniques en Chine.

« Le chevauchement des produits dérivés entraîne des coûts de collecte de fonds beaucoup plus élevés, aggrave le fonctionnement des entreprises chinoises et déguise les risques », a-t-il déclaré.

Les médias chinois ont demandé d’atténuer la couverture de la dette des entreprises géantes

Lou a également déclaré que le fardeau de la dette régionale du pays limiterait toute marge de manœuvre du gouvernement pour des mesures de relance budgétaire ou monétaire à l’avenir.

« Le risque d’endettement de l’administration locale s’est manifesté après des années de construction d’infrastructures lourdes et il est inapproprié d’augmenter la dette dans ces régions », a-t-il déclaré.

Capture Banque populaire de Chine

La Banque populaire de Chine étudie comment intégrer les activités bancaires parallèles dans son cadre macroprudentiel, selon le vice-gouverneur Yi Gang. Photo: Reuters

Le président chinois Xi Jinping a fait de la lutte contre le risque financier une priorité au cours des trois prochaines années, promettant de réprimer les irrégularités. En juillet, le gouvernement a mis en place la Commission de stabilité et de développement financiers pour coordonner ces efforts.

Les régulateurs ont déjà commencé à craquer le fouet. Depuis le début de l’année, la China Banking Regulatory Commission a infligé une amende de 2 milliards de yuans (315,7 millions de dollars USA) à des dizaines d’institutions financières, soit environ deux tiers de la valeur totale des amendes infligées en 2017.

Pendant ce temps, la Banque populaire de Chine examinait la manière d’intégrer le financement de l’internet et d’autres activités bancaires parallèles dans son cadre macroprudentiel, a indiqué le vice-gouverneur Yi Gang dans un article publié lundi.

 Frank TangFrank Tang

Cet article est paru dans l’édition imprimée du South China Morning Post sous le titre: avertissement inquiétant sur les risques financiers

Traduction : MIRASTNEWS

Source : South China Morning Post

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :