A la Une

Interview: Un ancien haut fonctionnaire de l’UA salue le FOCAC en tant que plate-forme «cruciale» du partenariat Chine-Afrique

ADDIS ABEBA, 30 janvier – Le Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC) est une plate-forme cruciale qui fait avancer le partenariat sino-africain, a déclaré Erastus Mwencha, ancien vice-président de la Commission de l’Union africaine.

Mwencha a également salué le soutien « énorme » de la Chine au développement de l’Afrique dans différents domaines.

S’adressant aux journalistes mardi dans la capitale éthiopienne Addis-Abeba, Mwencha a noté que le FOCAC a toujours été important depuis ses débuts en favorisant la coopération entre les deux parties sur les secteurs de l’investissement, du commerce, de l’agriculture et des mines, entre autres.

« C’est un grand bond en termes de coopération entre l’Afrique et la Chine, dans les domaines du commerce, de l’investissement, de l’agriculture, des mines et du reste », a-t-il déclaré.

Il a également noté que le prochain sommet du FOCAC à Pékin devrait inclure des domaines également dans le cadre de l’Initiative ceinture et route et d’autres initiatives de développement.

Le prochain FOCAC est très important car l’Afrique vient de développer son agenda 2063 et la Chine a également proposé 10 domaines que le président Xi Jinping aimerait voir coopérer entre l’Afrique et la Chine, a noté Mwencha.

« Donc, c’est une réunion très cruciale qui, je pense, fera progresser la coopération entre la Chine et l’Afrique », a-t-il ajouté.

En ce qui concerne la coopération sino-africaine globale, Mwencha a noté que la Chine a été un partenaire très stratégique de l’Afrique, par lequel elle fournit un soutien aux infrastructures, au secteur minier et à l’industrialisation sur le continent.

« Je pense que du point de vue africain, la Chine a été un partenaire très stratégique que d’autres n’ont pas été en mesure de faire au cours des 15 dernières années », a-t-il déclaré.

« La Chine a été très stratégique en soutenant les pays africains dans le développement des infrastructures et dans certains secteurs auxquels d’autres n’auraient peut-être pas pu aller », a-t-il déclaré.

Mwencha a souligné la nécessité pour l’Afrique de renforcer son partenariat avec la Chine pour bénéficier du développement de secteurs critiques tels que la fabrication et l’agro-industrie, entre autres.

« La Chine passe maintenant à un niveau de technologie plus élevé en termes de trajectoire de développement, et ils abandonnent presque, vous le savez, 85 000 emplois tous les deux jours en raison de l’adoption de cette technologie supérieure. Ce sont comme dans les secteurs de la fabrication légère et des agro-industries pour lesquels l’Afrique devrait se positionner … de la Chine », a-t-il dit.

« Heureusement, la Chine est disposée et prête à s’associer avec l’Afrique, il suffit de regarder le nombre de parcs industriels qui ont été établis sur le continent », a-t-il ajouté.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : XINUHA NET

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :