A la Une

Thaïlande: Les investisseurs sont prêts à verser dans la CEE

Les entreprises locales, outre-mer, manifestent de l’intérêt en attendant le vote de la loi sur le corridor par la législature

Les secteurs public et privé se sont engagés à investir plus de 1 170 milliards de Bt dans le corridor économique de l’Est (CEE) à partir de cette année jusqu’en 2022.

L’investissement prévu par le secteur public dans les infrastructures relevant de la CEE s’élève à 569,75 milliards de Btu (voir graphique), tandis qu’un certain nombre d’entreprises thaïlandaises et étrangères ont également manifesté un intérêt pour l’investissement dans le corridor – une fois que la Loi sur la CEE ait prévu d’accorder plus d’incitations fiscales au secteur privé.

La CEE couvre trois provinces de la région orientale du pays: Chachoengsao, Chon Buri et Rayong.

« Nous sommes intéressés à étendre nos investissements dans la CEE, en particulier la construction de projets d’infrastructure car il est nécessaire de développer la zone de la CEE comme hub régional », a récemment déclaré le président du comité exécutif de BTS Group Holdings Plc, Keeree Kanjanapas.

Il a ajouté que la compagnie s’était déjà jointe à l’appel d’offres pour développer les deux chemins de fer à grande vitesse à double voie prévus pour relier la CEE à d’autres provinces. La compagnie veut aider à relever le défi de stimuler la croissance économique du pays pour le long terme, a-t-il dit.

Le groupe PTT devrait également faire un investissement dynamique pour développer son complexe pétrochimique dans la CEE et poursuivre des activités innovantes pour soutenir sa croissance à long terme, a déclaré Tevin Vongvanich, président et directeur général de PTT Plc.

Bangchak Corporation Plc et ses filiales ont également mis de côté un budget d’investissement de 37,6 milliards de Bt pour la période 2018-2022 afin de créer leur «BioComplex» dans la province de Chachoengsao, a déclaré le président et PDG de l’entreprise, Chaiwat Kovavisarach.

« Chachoengsao est l’emplacement privilégié pour les produits biologiques, car le site est proche du nord-est et de l’est de la Thaïlande », a-t-il déclaré. « C’est mieux pour la logistique impliquée dans le transport de nos matières premières et produits. »

Les investisseurs étrangers sont également intéressés par l’expansion des investissements dans la CEE. Par exemple, Jinpao Precision Industry Co Ltd, basée à Taiwan, a mis de côté un budget d’investissement de 2 milliards de Bt pour construire une nouvelle usine produisant des pièces de tôlerie à Hemaraj Eastern Seaboard Industrial Estate 2 dans la province de Rayong.

La société suédoise d’aérospatiale et de défense Saab est également en pourparlers avec Amata Corporation au sujet d’une éventuelle coopération dans la maintenance et le développement d’une ville intelligente, a déclaré le PDG de Saab, Hakan Buskhe. Les pourparlers suivent l’enquête antérieure de Saab sur les opportunités d’investissement dans la maintenance, la réparation et les opérations dans la CEE.

Investissement chinois

Le conglomérat chinois HNA Group envisage de s’associer avec CT Bright, une unité d’investissement du groupe Charoen Pokphand (Groupe CP), pour créer un fonds d’investissement dans le corridor économique de l’Est (CEE). HNA Group, basé dans la province de Hainan et fondé en 2000, est impliqué dans l’aviation, l’immobilier, les services financiers, le tourisme, la logistique et d’autres industries. C’est un propriétaire partiel de Grand China Air et du groupe Hilton Hotels.

Selon le South China Morning Post basé à Hong Kong, HNA Innovation Finance et CT Bright contribueront pour 20% chacun au fonds – qui pourrait atteindre 5 milliards de dollars USA (157,3 milliards de Bt) au cours des trois à cinq prochaines années – à investir dans le Projet CEE de 43 milliards de dollars. Le Groupe CP, entre autres, mène une étude de faisabilité sur un train à grande vitesse reliant l’aéroport international d’Utapao revitalisé dans la province de Rayong à Bangkok. L’étude pourrait mener à l’investissement.

Kanit Sangsubhan, secrétaire général du Bureau du Corridor économique de l’Est (BCEE, CEEO), a déclaré que le Corridor économique de l’Est servira de passerelle nationale permettant à 10 industries cibles de réaliser la vision de la Thaïlande 4.0.

Ces 10 industries sont les voitures de générations suivantes, l’électronique intelligente, le tourisme médical et de bien-être, l’agriculture et la biotechnologie, l’alimentation, la robotique industrielle, la logistique et l’aviation, les biocarburants et les services biochimiques, numériques et médicaux. La demande de cette année pour les privilèges de promotion de l’investissement dans la CEE a été portée à 250 milliards de baht après l’estimation précédente de 200 milliards de baht, selon Kanit.

Il a ajouté que le BCEE (EECO) avait fixé comme objectif de tripler les 20 millions de touristes étrangers et thaïlandais qui visitent actuellement les trois provinces au cours des huit prochaines années.

Environ 18 zones avec 26 milliards de rai (4,16 milliards d’hectares) seront proposées comme zones de promotion industrielle en mettant l’accent sur les industries ciblées. Une zone de 3.000 rai est prévue en tant que zone de promotion industrielle pour les industries de haute technologie avec les opérateurs chinois.

La CEE coordonne actuellement avec le secteur privé pour lier les investisseurs étrangers et thaïlandais qui veulent établir leurs bases de production dans la CEE.

Le vice-Premier ministre Somkid Jatusripitak a déclaré la semaine dernière que la loi CEE allait bientôt entrer en vigueur et passerait bientôt à l’Assemblée législative nationale.

La loi incitera davantage les investisseurs locaux et étrangers à accroître leurs investissements dans la région, y compris une réduction de l’impôt sur le revenu des particuliers à 17%.

Les entreprises et les entités juridiques seront exemptées de l’impôt sur le revenu des sociétés pour les dépenses payées pour l’investissement, les modifications, l’expansion ou l’amélioration des biens, mais pas pour les réparations des conditions actuelles d’une propriété.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : THE NATION

Les entreprises immobilières acquièrent des terrains d’une valeur de près de 100 milliards de Bt

Entreprises immobilières

Douze sociétés immobilières cotées ont annoncé des budgets d’investissement de 98,04 à 99,04 milliards de baht afin d’acquérir des terrains pour développer des projets résidentiels d’une valeur comprise entre 385,15 milliards et 386,64 milliards de bats en 2018, selon un sondage de The Nation.

Plus de la moitié du budget d’investissement des entreprises proviendra de leur trésorerie initiale, tandis que d’autres émettront des débentures d’une valeur totale de près de 50 milliards de Bt, ainsi que des financements de projets auprès des banques commerciales, selon l’enquête.

Par exemple, Land & Houses Plc prévoit d’émettre des débentures d’une valeur de 14 milliards de Bt cette année, tandis que Sansiri Plc a émis des débentures de 4 milliards de Bt au début de l’année et Pruksa Holding Plc prévoit de lever 5 milliards Bt de débentures cette année.

«Nous sommes confiants que le marché de l’immobilier connaîtra une forte croissance de 510% cette année, grâce à la croissance économique estimée du pays de 4 à 4,5 pour cent dans l’année, tandis que les exportations et le tourisme du pays ont connu une forte croissance économique.», a déclaré Naporn Sunthrnchitcharoen, président du conseil d’administration de Land and Houses.

 Les indicateurs économiques solides expliquent le fort investissement de la société cette année à la fois pour développer des projets résidentiels et investir dans de nouvelles affaires pour augmenter ses revenus récurrents.

Pendant ce temps, le gouvernement a augmenté les investissements de plus de 2000 milliards de Bt de 2018 à 2020 pour développer des projets d’infrastructure à l’échelle nationale.

Cela va stimuler la demande pour la croissance des projets résidentiels de cette année à travers les trois prochaines années, a déclaré Prasert Taedullayasatit, PDG de Pruksa Real Estate Plc.

Avec l’expansion de l’infrastructure à l’échelle nationale, la plupart des entreprises immobilières cotées ont continué à développer des projets résidentiels autour des routes de transport en commun existantes et nouvelles.

Suivant la tendance, les prix des terrains autour des routes de transit existantes et nouvelles ont augmenté de deux chiffres cette année par rapport à l’année dernière.

« Avec la hausse des prix des terrains, cela augmentera de cinq pour cent les hausses des prix des habitations cette année », a déclaré M. Prasert. « L’augmentation des prix des terrains a été le principal facteur affectant les augmentations des prix résidentiels l’année dernière, tandis que d’autres facteurs de coûts tels que la construction et la main-d’œuvre ont légèrement évolué ».

Une annonce du Département du Trésor du ministère des Finances, datée du 2 janvier, indiquait que les prix des terrains à l’échelle nationale augmentaient à deux chiffres, en particulier dans les quartiers d’affaires de Bangkok.

Par exemple, le terrain sur la route de Silom a montré la valeur d’évaluation la plus élevée à 1 million de baht par wah carré, en hausse de 15 pour cent par rapport à son prix de 850 000 Bt par wah carré il y a quatre ans. Ploenchit était le suivant au prix de 900 000 Bt la wah carré, en hausse de 12,5% par rapport à son prix de 800 000 Bt par wah carré il y a quatre ans, tandis que le prix du chemin Sathorn était de 750 000 Bt par wah carré, en hausse de 15,3% par rapport à 650 000 Bt par carré il y a quatre ans

Pendant ce temps, l’achat la semaine dernière de 25 rai (4 hectares) de terrain sur Wireless Road, anciennement partie des motifs de l’ambassade du Royaume-Uni, a atteint 1,86 million de Bt par wah carré. Le Groupe central s’est associé à Hongkong Land pour acheter l’entreprise immobilière appropriée afin de développer un projet mixte. Le prix avait augmenté de 95,78% par rapport à il y a 10 ans, lorsque le Groupe Central a acquis une part de ninerai (1.44 hectare) de l’ambassade britannique. L’offre d’ouverture en 2007 était de 950 000 Bt par wah carré.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : THE NATION

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :