A la Une

Des hommes d’affaires russes vivant au Royaume-Uni cherchent à rentrer chez eux en toute sécurité

© Maxim Zmeyev / Reuters

Seize hommes d’affaires russes se cachant à Londres et dans d’autres lieux des autorités de Russie pour diverses infractions pénales demandent à Moscou de leur permettre de rentrer chez eux en échange d’une amnistie.

La liste, préparée par le médiateur des entreprises russes Boris Titov, a été transmise au Kremlin, selon le responsable.

Chaque cas devrait être considéré séparément, a déclaré le secrétaire de presse présidentiel russe Dmitri Peskov, qui a confirmé que le Kremlin a vu la liste.

Titov a déclaré que de nombreux hommes d’affaires voyous ne peuvent pas retourner en Russie, car même si leurs dossiers sont fermés de facto, ils restent ouverts devant les tribunaux russes.

« Certaines personnes vivent à l’étranger depuis 20 ans et ne peuvent pas rentrer à cause de poursuites judiciaires, certaines ont même été exclues des listes d’Interpol, mais à Moscou, les affaires sont encore ouvertes », a-t-il ajouté.

Répondant à la question de savoir si le président Vladimir Poutine pouvait pardonner aux entrepreneurs exilés, Peskov a déclaré que « la meilleure garantie pour ces entrepreneurs est la législation de la Fédération de Russie, et dans ce cas, ce n’est pas la prérogative du président ».

La majorité des hommes d’affaires figurant sur la liste de Titov sont recherchés par les autorités russes pour fraude. Il dit que ces entrepreneurs devraient avoir l’occasion de payer une amende équivalant à trois fois le montant des pertes qu’ils ont causées, mais il n’est pas nécessaire de les mettre derrière les barreaux.

Sinon, l’économie russe en souffrirait davantage, a déclaré le médiateur, notant que les entreprises font faillite, que leurs têtes fuient à l’étranger avec de l’argent et que les gens perdent leur emploi.

Si les autorités leur permettent de retourner en Russie et promettent l’immunité, ils pourront investir de l’argent caché à l’étranger dans l’économie russe et, à l’heure des sanctions, c’est un bon moyen d’attirer des investissements et de créer des emplois.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :