A la Une

Le véritable objectif des Etats-Unis d’Amérique en Syrie est le contrôle des ressources, pas la lutte contre ISIS – Ministre de la Défense russe

PHOTO DE FICHIER. Puits de pétrole à la périphérie de la ville de Deir ez-Zor. © Mikhail Voskresenskiy / Sputnik

L’attaque de la coalition dirigée par les Etats-Unis d’Amérique contre les forces pro-gouvernementales en Syrie a de nouveau prouvé que le véritable objectif de Washington est de capturer des « actifs économiques » au lieu de combattre le terrorisme, a indiqué le ministère russe de la Défense.

Le ministère de la Défense faisait référence à un incident survenu mardi dans la province de Deir Ez-Zor, alors qu’une unité de la milice syrienne se déplaçait contre une « cellule dormante » de l’Etat islamique (EI, IS, anciennement Etat islamique). L’opération a été provoquée par une forte augmentation des bombardements sur les positions des forces gouvernementales syriennes dans la région au cours des derniers jours, attribuées aux activités secrètes des terroristes de l’EI, a indiqué jeudi le ministère dans un communiqué.

Une unité de la milice progouvernementale menait une mission de reconnaissance le 7 février près de l’ancienne usine de traitement d’Al-Isba. Alors que là-bas, « les miliciens sont tombés sous un mortier surprise et des pilonnages MRLS, et ont été attaqués par des hélicoptères de la » coalition internationale « dirigée par les Etats-Unis d’Amérique. »

En conséquence, 25 membres de l’unité pro-gouvernementale ont été blessés. Les premiers rapports des médias, citant des responsables américains non identifiés, suggèrent qu’une centaine de soldats syriens sont morts dans l’assaut des forces de la coalition.

Le Commandement central des Etats-Unis d’Amérique a déjà qualifié cette attaque d’«autodéfense» des milices syriennes, affirmant que les troupes auraient lancé une «attaque non provoquée contre les quartiers généraux bien établis des Forces démocratiques syriennes [FDS, SDF]».

La version américaine des événements soulève toutefois « beaucoup de questions », a déclaré jeudi la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

À la suite de l’incident, les militaires russes ont parlé à la coalition par l’intermédiaire des canaux de communication établis, ce dernier indiquant qu’Al-Isba était sous le contrôle des FDS et des troupes des Etats-Unis d’Amérique. La cause immédiate de l’incident, selon le ministère russe de la Défense, était le fait que l’unité de milice agissait seule, sans consultation préalable des conseillers russes.

L’affaire pose un plus grand problème, car selon le ministère de la Défense, l’attaque de la coalition « prouve une fois de plus que le but réel de la présence illégale continue des forces américaines en Syrie n’est déjà pas la lutte contre le groupe terroriste international, mais plutôt la capture et le contrôle des actifs économiques appartenant exclusivement à la République arabe syrienne. »

Damas a qualifié l’attaque de « crime de guerre » et de « crime contre l’humanité », rapporte SANA, citant une lettre adressée à l’ONU par le ministère des Affaires étrangères. La coalition dirigée par les Etats-Unis d’Amérique est illégale et devrait être démantelée, a souligné le ministère.

« Nous demandons [à la communauté internationale] de condamner ce massacre et de tenir la coalition pour responsable », a ajouté le ministère, ajoutant que ce n’est pas la première fois que la coalition dirigée par les Etats-Unis d’Amérique cible les forces gouvernementales syriennes.

Le gouvernement syrien a condamné à plusieurs reprises la présence de la coalition dirigée par les Etats-Unis d’Amérique sur son sol, qualifiant ce dernier d’acte d’agression flagrante et de violation de la souveraineté du pays.

Damas a également exhorté l’ONU à pousser les Etats-Unis d’Amérique à partir, en particulier après la défaite des principales forces de l’EI. Les Etats-Unis d’Amérique, cependant, ont déclaré qu’ils pourraient rester en Syrie indéfiniment pour contrer ce qu’ils décrivent comme l’influence iranienne et pour assurer le « leadership post-Assad » pour le pays.

Les récents développements indiquent que les Etats-Unis d’Amérique pourraient effectivement évoluer vers une partition de la Syrie, a averti le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, mercredi.

« Il est très probable que les Américains ont pris le parti de diviser le pays. Ils ont simplement abandonné leurs assurances, qu’ils nous ont données, que le seul but de leur présence en Syrie – sans une invitation du gouvernement légitime – était de vaincre l’Etat islamique et les terroristes « , a déclaré M. Lavrov.

« Maintenant, ils disent qu’ils vont garder leur présence jusqu’à ce qu’ils s’assurent qu’un processus stable de règlement politique en Syrie commence, ce qui entraînera un changement de régime. »

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Notre commentaire

Les Etats-Unis d’Amérique n’ont pas changé d’un iota leur stratégie d’origine, leur objectif de départ étant le contrôle des hydrocarbures et de leurs voies d’acheminement, ainsi qu’un positionnement géopolitique stratégique à long terme. Les russes et les iraniens croient qu’ils changeront, c’est faux, et les crimes de ce genre ne vont pas cesser et pourront même se multiplier à la moindre occasion. Les dirigeants états-uniens d’Amérique sont très malins, ils utilisent la ruse pour gagner du temps afin de parvenir à leurs fins. C’est d’ailleurs une des raisons du changement de stratégie en matière nucléaire pour faire peur, tétaniser et empêcher toute contre-offensive puissante. Si le but est de délivrer la Syrie de l’emprise et la convoitise des prédateurs de toutes sortes, alors il faut dépasser la peur et ne pas faire semblant de ne pas voir et comprendre ce qui se passe réellement. Seule la fermeté paye et réagir sans se soucier des conséquences : faire comme eux en se préparant en conséquence. La solution négociée est privilégiée, cependant il n’y a pas mille solutions, les autorités des Etats-Unis d’Amérique doivent accepter de quitter volontairement la Syrie, sinon la partie adverse doit  se résoudre rapidement à les faire partir. Car il n’est plus possible de tergiverser encore longtemps si l’objectif final est de parvenir à restituer aux syriens l’intégrité territoriale de leur pays.

Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

En savoir plus: GÉOÉCONOMIE ET GÉOSTRATÉGIE DE L’ÉNERGIE: CHAOS ET ENJEUX RÉELS

Les frappes US, des «actions inadmissibles des États que personne n’a invités en Syrie»

© Sputnik. Dmitriy Vinogradov

La mort de 100 soldats syriens dans la province de Deir ez-Zor dans une frappe de la coalition internationale sous commandement des États-Unis est à l’ordre du jour de la chambre basse du Parlement russe, dont les membres n’excluent pas que la question puisse être soumise à la discussion de l’Onu.

Les actions de la coalition internationale dirigée par les États-Unis qui ont récemment entraîné la mort de 100 soldats syriens des forces pro-gouvernementales dans la province de Deir ez-Zor pourraient être présentées et discutées à l’Onu, a affirmé le chef de la commission de la défense à la Douma russe, Vladimir Chamanov.

«Aujourd’hui, nous examinons la possibilité de soumettre [cette question à la discussion de l’Onu, ndlr]. Il y aura une réaction officielle. Pour le moment, nous n’avons pas encore pris de décision. Il est clair que ce sont des actions inadmissibles. Pour le moment, nous estimons qu’il s’agit d’actions inadmissibles d’Etats que personne n’a invités en Syrie et qui ont causé des pertes humaines parmi des unités des troupes gouvernementales», a déclaré le chef de la commission de la défense à la Douma russe, Vladimir Chamanov.

Plus d’une centaine de combattants pro-gouvernementaux auraient été tués dans une série de frappes effectuée par des avions américains dans la province syrienne de Deir ez-Zor, a annoncé mercredi soir un responsable américain, cité par Reuters. La coalition affirme que l’assaut a été mené en représailles à une attaque contre le quartier général des Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance rebelle arabo-kurde soutenue par Washington.

Aucun militaire américain se trouvant parmi les FDS n’a, semble-t-il, été tué ou blessé dans cette attaque, ajoutait cette même source.

Dans un communiqué diffusé mercredi, la coalition a affirmé que des Forces syriennes pro-gouvernementales avaient lancé une «attaque non provoquée» contre le quartier général des Forces démocratiques syriennes.

Source : Sputnik News – France

 

1 Comment on Le véritable objectif des Etats-Unis d’Amérique en Syrie est le contrôle des ressources, pas la lutte contre ISIS – Ministre de la Défense russe

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Le véritable objectif des Etats-Unis d’Amérique en Syrie est le contrôle des ressources, pas la lutte contre ISIS – Ministre de la Défense russe - AncienProfesseur
  2. Le véritable objectif des Etats-Unis d’Amérique en Syrie est le contrôle des ressources, pas la lutte contre ISIS – Ministre de la Défense russe | Réseau International

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :