A la Une

En Syrie les défenseurs se sont attaqués à un instrument de la menace, pas à toutes les causes du mal

© AFP 2018/ JALAA MAREY

Moscou est préoccupée par l’escalade des tensions comme Israël attaque la Syrie

Le ministère russe des Affaires étrangères a appelé la communauté internationale à respecter la souveraineté de la Syrie et l’intégrité territoriale des pays du Moyen-Orient à la suite des attaques aériennes des Forces de défense israéliennes (FDI) contre des cibles en Syrie centrale.

« Moscou est profondément préoccupé par les derniers développements et les attaques contre la Syrie, et le danger d’une escalade des tensions dans et autour des zones de désescalade, qui sont devenues un facteur important de réduction de la violence en Syrie, est particulièrement préoccupant », a indiqué le Ministère sur son site Web.

Le communiqué note que les forces gouvernementales syriennes « respectent les dispositions existantes pour assurer le fonctionnement cohérent de la zone de désescalade dans le sud-ouest du pays ».

Nous exhortons toutes les parties impliquées à faire preuve de retenue et à éviter toute mesure susceptible d’aggraver la situation. Nous estimons nécessaire de respecter sans condition la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Syrie et des autres pays de la région. »

Le ministère a également noté que la création de menaces en Syrie, où le contingent militaire russe est présent, est inacceptable.

Israël: l’Iran et la Syrie jouent avec le feu

Samedi, l’armée israélienne a déclaré que huit avions de combat israéliens avaient frappé 12 cibles en Syrie, dont trois escadrons de défense aérienne et quatre objets militaires iraniens déployés dans le pays. Sur le chemin du retour, des jets sont tombés sous le feu antiaérien syrien et l’un des F-16 israéliens s’est écrasé. Les deux pilotes ont été éjectés et ont subi des blessures. On ignore encore si l’avion a effectivement été touché par le feu.

© AP Photo / Yehunda Pinto
Sur cette image réalisée à partir d’une vidéo fournie par Yehunda Pinto, on voit l’épave d’un avion en feu près de Harduf, dans le nord d’Israël, samedi 10 février 2018

L’attaque aérienne a eu lieu après que l’armée israélienne a annoncé que son hélicoptère avait abattu un drone iranien qui a traversé l’espace aérien des hauteurs du Golan pendant la nuit de samedi. L’hélicoptère a ensuite traversé le territoire syrien pour détruire le poste de commandement qui était utilisé pour contrôler le drone, selon l’IDF. L’hélicoptère a été accueilli par un tir d’artillerie syrien.

Tsahal agira de manière déterminante contre de telles violations graves de la souveraineté israélienne par l’Iran et la Syrie et continuera à agir comme nécessaire.

La FIL est prête pour divers scénarios et continuera d’agir en fonction des évaluations de situation.

– IDF (@IDFSpokesperson) 10 февраля 2018 г.

Commentant les attaques israéliennes, le porte-parole des FDI, Jonathan Conricus, a déclaré que les Syriens et les Iraniens « jouaient avec le feu« , selon ses termes, Damas a autorisé Téhéran à mener une attaque à travers son territoire. Il a également déclaré que quiconque attaquerait Israël « paierait le prix fort », mais a ajouté que Tel Aviv ne cherchait pas l’escalade dans la région.

Syrie: plus d’un coup de jet israélien

L’agence de presse syrienne SANA, citant une source militaire, a rapporté que des avions israéliens avaient attaqué des cibles militaires de l’armée syrienne dans la partie centrale du pays.

Le ministère syrien de la Défense a déclaré que ses défenses antiaériennes avaient réagi avec succès aux attaques aériennes et avaient frappé plus d’un avion.

« L’ennemi israélien a de nouveau attaqué certaines de nos bases militaires dans le sud et nos défenses antiaériennes ont réagi et ont déjoué l’agression », peut-on lire sur le site Internet du ministère.

La télévision d’Etat syrienne a rapporté qu’une fille avait été blessée lorsque des missiles israéliens ont frappé près d’une école dans un quartier de la campagne de Damas.

Dans le même temps, l’armée a nié que son drone avait violé l’espace aérien d’Iraeli, affirmant qu’il s’agissait d’une mission ordinaire.

Iran: Les allégations de drone à terre «ridicule»

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Qasemi, a fustigé les allégations concernant le drone abattu, niant la présence militaire du pays en Syrie.

« Les rumeurs selon lesquelles un drone iranien survole Israël et la participation de l’Iran à l’attaque d’un avion israélien sont si ridicules … L’Iran ne fournit qu’un conseil militaire à la Syrie », a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Qasemi.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Israël ment : Téhéran dément les accusations d’Israël

Une photo montrant les débris d’un avion de combat F-16 israélien qui s’est écrasé en Israël après avoir été touché par des tirs syriens lors d’une frappe israélienne en Syrie, le 10 février 2018. ©AFP

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a qualifié de « ridicules » les allégations du régime israélien concernant l’incursion d’un drone iranien au-dessus d’Israël et l’implication de l’Iran dans la destruction d’un F-16 israélien.

Bahram Qassemi a déclaré que la Syrie, en tant qu’État souverain, se réservait le droit de défendre son intégrité territoriale et de faire face à toute invasion étrangère.

Bahram Qassemi, porte-parole de la diplomatie iranienne. ©Mehr News

« Le régime israélien ne peut dissimuler sa perversion, ses mensonges et ses crimes contre les nations musulmanes », a-t-il souligné, avant d’ajouter que « les allégations du régime israélien concernant l’incursion d’un drone iranien au-dessus d’Israël et notre implication dans le crash d’un F-16 israélien sont plus que ridicules, parce que la République islamique d’Iran joue un rôle de conseiller militaire en Syrie, à la demande de Damas ».

L’agence de presse syrienne SANA a confirmé ce samedi matin le crash d’un avion de chasse F-16 israélien, abattu par la DCA syrienne. L’appareil s’est écrasé dans le nord d’Israël dans la Galilée. Le nom de cette région fait régulièrement son apparition dans la presse régionale comme celle qui serait la plus exposée aux opérations militaires du Hezbollah si Israël lançait des frappes contre le Liban.

Le F-16 israélien participait à un raid contre les régions syriennes situées sur les frontières avec le Liban quand il a été intercepté par les radars de la DCA syrienne avant d’être pris pour cible par les missiles syriens.

Il s’agit d’une riposte sans précédent de l’armée syrienne face à Israël, qui a bombardé à des dizaines de reprises le sol syrien en soutien clair aux terroristes takfiristes, et ce dès le début de la guerre en 2011.

Source : Press TV

Le général à la retraite et conseiller militaire de l’armée syrienne Haytham Khalil a évoqué au micro de l’agence de presse iranienne Tasnim la destruction par la DCA syrienne d’un F-16 israélien. Pour lui, « Israël aura très bien compris le message que la Résistance a voulu lui envoyer : la prochaine guerre sera celle qui l’opposera à la totalité de l’axe de la Résistance, ce qui est loin de servir ses intérêts ». 

Et le général d’ajouter : « En effet ce n’est pas la première fois qu’Israël attaque la Syrie et que, ce faisant, il en prend pour son grade. Mais c’est la première fois qu’Israël est poussé à avouer avoir été pris pour cible puisque les médias ont filmé les images en plein territoire israélien et que par conséquent, le régime israélien n’a pas pu les démentir ni cacher le crash de son avion ».

Le général à la retraite et conseiller militaire de l’armée syrienne, Haytham Khalil. ©Tasnim

Plus loin dans des propos, le général syrien s’est attardé sur la nature des missiles qui ont visé le F-16 d’Israël :

« Les médias israéliens l’ont reconnu : ce ne sont pas les S-300 qui ont visé l’appareil mais des missiles syriens de type S-200, ce qui veut dire que l’armée syrienne a fait acquisition de nouveaux armements et qu’elle les a développés, sans avoir besoin de l’appui russe.

La riposte syrienne n’ira pas sans produire des résultats politiques, lesquels pourraient accélérer la fin de la guerre. Israël devra désormais peser ses actes et ses gestes et se fixer certaines limites. Il est grand temps qu’il cesse de soutenir les terroristes qui se battent sous sa bannière, car le rapport de force a bien changé ce samedi : le sol syrien n’est plus une proie facile pour Israël. Il y a là un grand atout militaire qui pourrait servir la cause de la Syrie dans les négociations politiques, car je ne crois pas qu’Israël aille jusqu’à vouloir déclencher une confrontation militaire. Cette confrontation, si elle a lieu, l’opposera en effet à la totalité de l’axe de la Résistance, ce qui est loin d’aller dans le sens de ses intérêts. »

Le général syrien croit par ailleurs que la « leçon infligée à Israël au stade actuel des choses devrait en principe le conduire à revoir sa copie » :

« Bien qu’Israël ait lancé un appel à l’aide aux États-Unis, il est peu probable que l’Amérique veuille s’en mêler, en l’absence d’un prétexte propre à justifier son ingérence directe dans cette affaire : la destruction d’un F-16 israélien qui agressait le territoire syrien ne peut justifier une action militaire US. Peut-être que les Russes sauront raisonner Tel-Aviv pour qu’il cesse de jouer davantage avec le feu. »

Source: Press TV

La DCA syrienne. ©SANA

Selon Al-Mayadeen, le système syrien de défense antiaérienne a intercepté et détruit 70 % des missiles tirés par l’armée israélienne sur la Syrie.

Les médias syriens ont fait état le 10 février d’un « nouvel acte d’agression israélien », qui s’est déroulé près de Damas, la capitale. Plus tôt dans la journée, un avion de combat F-16 israélien avait été abattu par les systèmes de défense antiaérienne syriens. De nombreux missiles surface-air (SAM) ont été utilisés par l’armée syrienne.

Par la suite, l’armée israélienne a repris ses attaques dans le sud de la Syrie, neutralisées encore une fois. Surprise par les capacités de la DCA syrienne, elle a fait appel à l’intervention des États-Unis et de la Russie.

La chambre d’opérations des forces coalisées en Syrie a publié un communiqué affirmant que « tout acte terroriste du régime d’Israël fera l’objet d’une réplique cuisante et fracassante ».

Source: Press TV

Coordination offensive entre Israël et les USA?

Soldats russes 2

Les soldats russes se rassemblent au côté du gouvernement de la ville assiégée d’Alep le 15 décembre 2016

 « Inacceptable » de mettre en danger la vie des soldats russes en Syrie: Moscou

La Russie a appelé samedi à la « retenue » de toutes les parties en Syrie et a déclaré qu’elle considérait que risquer la vie des soldats russes « absolument inacceptable » à la suite des frappes aériennes israéliennes à grande échelle en Syrie.

« Nous appelons toutes les parties impliquées à faire preuve de retenue et à éviter tous les actes qui pourraient compliquer la situation », a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

« Il est absolument inacceptable de créer des menaces à la vie et à la sécurité des soldats russes qui se trouvent en République arabe syrienne sur l’invitation du gouvernement légal à participer à la lutte contre le terrorisme », a-t-il ajouté.

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré avoir « interprété avec inquiétude les derniers développements et les attaques contre la Syrie » et a déclaré que les pertes humaines et matérielles du côté syrien ne sont pas encore connues.

Israël a heurté des cibles à l’intérieur de la Syrie samedi après avoir intercepté ce qu’il a dit être un drone iranien entrant dans son espace aérien depuis la Syrie, qu’il a qualifié d’« attaque ».

Le ministère russe des Affaires étrangères n’a pas mentionné la précédente déclaration conjointe de Moscou avec les autres alliés du régime syrien – l’Iran et le groupe libanais Hezbollah – qui qualifiait les prétentions israéliennes du drone iranien de «mensonges» dans l’espace aérien.

La Russie a été impliquée dans le conflit multi-front en septembre 2015, quand elle a commencé une campagne aérienne à l’appui de l’armée du président Bachar al-Assad.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s’est entretenu avec le président russe Vladimir Poutine le mois dernier de l’influence de l’Iran sur la Syrie et le Liban, tentant de persuader la Russie de limiter la présence iranienne près du territoire israélien et de l’empêcher de s’impliquer militairement en Syrie.

Poutine a ordonné le retrait partiel des troupes russes de la Syrie en décembre, affirmant que leur tâche dans ce pays déchiré par la guerre avait été en grande partie achevée.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Dailymail

Nous pourrions «détruire toutes les bases des Etats-Unis d’Amérique dans la région et créer l’enfer pour le régime sioniste» – Commandant iranien

Un membre du personnel de sécurité israélien parle sur son téléphone à côté de fragments non identifiés trouvés à Alonei Abba à environ 3,2 km d’où les restes d’un avion de guerre israélien F-16 ont été retrouvés dans le village d’Alonei Abba, Israël le 10 février 2018. © Ronen Zvulun / Reuters

Téhéran a qualifié de « ridicules » les affirmations de Tel Aviv concernant un drone iranien et un avion israélien abattu. Un commandant iranien a également averti que l’Iran pourrait déclencher « l’enfer » sur le « régime sioniste » et détruire toutes les bases états-uniennes d’Amérique dans la région.

« La déclaration concernant la fuite d’un drone iranien et l’implication de l’Iran dans l’attaque d’un avion de combat sioniste est tellement ridicule qu’elle ne mérite aucun commentaire », a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Qassemi. Il a ajouté que les responsables iraniens n’agissaient en Syrie qu’en tant que conseillers et qu’ils le faisaient « à la demande du gouvernement légitime et légal ».

De plus, toute «action agressive» de Tel Aviv déclencherait une réponse sérieuse. C’est parce que l’Iran est capable de créer « l’enfer pour les sionistes », a déclaré le brigadier-général Hossein Salami, chef adjoint du Corps des gardiens de la révolution iranienne.

Qassemi a ajouté que la Syrie est un Etat souverain et que son gouvernement et ses forces armées ont « le droit légitime de défendre [son] intégrité territoriale et de contrer toute forme d’agression étrangère ». Dans les premières heures de samedi, les Forces de défense israéliennes (FDI) Ils ont affirmé qu’ils ont intercepté un drone iranien qui a traversé le territoire de la Syrie en Israël. En réponse, Israël a mené des frappes aériennes sur les positions iraniennes en Syrie.

L’armée israélienne a déclaré plus tard qu’un F-16 israélien s’était écrasé à cause du «feu anti-aérien syrien massif». Les pilotes ont été éjectés et ont survécu à l’incident. En réponse à l’accident, l’armée israélienne a déclaré avoir frappé 12 cibles iraniennes et syriennes en Syrie, y compris des batteries de défense antiaérienne. Damas a dénoncé les actions israéliennes comme une « agression ».

Parlant de la politique américaine envers l’Iran et des sanctions imposées à la république islamique, Salami a déclaré que l’Iran reste fort contre toute attente et pourrait potentiellement détruire « toutes les bases militaires des Etats-Unis d’Amérique dans la région en lançant des attaques depuis l’intérieur du pays ».

Les tensions entre Israël et l’Iran ont rapidement explosé suite à l’incident du samedi. L’armée israélienne a mis en garde la Syrie et l’Iran contre la « violation » de sa souveraineté en disant que les deux pays paieraient un lourd tribut s’ils défiaient cet avertissement. Il a également déclaré que Téhéran et Damas « jouent avec le feu ».

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. En Syrie les défenseurs se sont attaqués à un instrument de la menace, pas à toutes les causes du mal — MIRASTNEWS – Histoire militaire du Moyen-Orient
  2. Voici un article hautement mensonger et trompeur : Poutine aurait approuvé l’attaque russe contre les troupes des Etats-Unis d’Amérique – MIRASTNEWS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :