A la Une

La société chinoise Haier étudie la question des actions D pour lever des fonds en Allemagne

L’inscription de Haier au CEINEX, si elle s’est concrétisée, représente une autre étape importante dans la campagne de mondialisation de la Chine. Les produits offshore libellés en yuans seront également négociés sur le CEINEX

Les efforts de la Chine pour entrer en contact avec le marché boursier allemand semblent se concrétiser après que le fabricant de produits blancs Qingdao Haier a confirmé qu’il étudiait la possibilité d’émettre les actions D à Francfort, après plus de deux ans de préparation par les régulateurs.

Une inscription d’une grande entreprise chinoise à la Bourse européenne et internationale de la Chine, connue sous le nom de CEINEX, représentera une autre étape importante franchie par Pékin pour renforcer la dynamique de mondialisation de son pays.

Les actions D se réfèrent aux actions des sociétés continentales qui seront négociées sur le CEINEX, une plateforme de joint-venture établie par la Bourse de Shanghai, la China Financial Futures Exchange et la Deutsche Boerse en novembre 2015, sur laquelle les actions, obligations et sont listées.

Les actions D font partie du plan des régulateurs chinois d’internationaliser le marché des capitaux alors que la deuxième plus grande économie mondiale vise à accroître son influence économique et financière dans le monde entier.

Haier a déclaré dans un communiqué vendredi qu’il n’avait pas encore décidé de lancer des actions D, mais qu’il étudiait la question.

ÉCOUTER LA FONDATION FINANCIÈRE
Qui parle de: CNY

Reuters a rapporté que la société basée à Qingdao qui a acquis les activités d’appareils électroménagers de General Electric en 2016 pour 5,4 milliards de dollars USA serait le fer de lance de la décision des entreprises chinoises de s’inscrire au CEINEX.

Shanghai Stock Exchange étend son réseau par le biais de la négociation conjointe de «D-shares» avec Francfort

« Obtenir un accès à un marché boursier étranger est d’une grande importance pour des sociétés comme Haier », a déclaré Zhang Qi, analyste chez Haitong Securities. « Grâce à ses activités dans le monde entier, une inscription à l’étranger lui sera bénéfique pour lever des capitaux, améliorer son image et augmenter ses ventes. »

Haier, cotée à Shanghai, a déclaré des ventes de 50,7 milliards de yuans (8,05 milliards de dollars) en dehors du continent au cours des trois premiers trimestres de 2017, en hausse de 43% par rapport à l’année précédente. Le Conseil Euromonitor a déclaré avoir une part de marché de 10,3% sur le marché mondial des produits blancs en 2016.

Capture CEINEX

CEINEX est une plateforme de joint-venture créée par la Bourse de Shanghai, China Financial Futures Exchange et Deutsche Boerse (photo ici) en novembre 2015. Photo: Bloomberg

Au cours des trois dernières décennies, Haier a été reconnue comme l’une des entreprises pionnières mondiales de la Chine et a obtenu des parts de marché dans des économies développées telles que les Etats-Unis d’Amérique.

Shanxi Securities a déclaré dans un rapport que le développement de technologies intelligentes pour aider ses appareils à mieux servir les clients au cours de l’ère de la numérisation avait réussi, avec sa marque haut de gamme Casarte affichant un bond de 41 pour cent des ventes au cours des trois premiers trimestres de 2017.

« En raison de ses activités dans le monde entier, une liste d’outre-mer lui sera bénéfique pour lever des capitaux, perfectionner son image et augmenter ses ventes. » Zhang Qi, Haitong Securities

Le CEINEX accueillera « les champions nationaux de la Chine » à la liste, selon Reuters, citant une circulaire qu’il a distribuée aux investisseurs potentiels.

« Haier répond certainement aux critères, et les régulateurs doivent également ouvrir le marché des actions D pour les investisseurs chinois », a déclaré Ivan Li, un gestionnaire d’actifs du groupe de fonds de couverture Loyal Wealth Management. « Francfort est un marché financier majeur en Europe, et il est conseillé aux régulateurs d’ouvrir le marché des actions mondiales aux investisseurs continentaux plutôt tôt que tard. »

Fin 2014, un système d’échange d’actions transfrontalier liant les bourses de Hong Kong et de Shanghai a été lancé, suivi d’un programme similaire entre Hong Kong et Shenzhen en décembre 2016.

Pékin est également en train de créer un système de connexion des stocks entre Shanghai et Londres après que les deux bourses aient achevé leurs études de faisabilité à la fin de l’année dernière. La Bourse de Shanghai a indiqué qu’un rapport avait été soumis aux autorités chinoises et britanniques pour examen.

Les bourses de Shanghai et de Londres font un pas de plus vers la mise en place d’un lien commercial

Sous le lien commercial, les investisseurs en Chine et en Grande-Bretagne peuvent échanger des parts sur les marchés de l’autre.

Le marché des actions D est également considéré comme une plate-forme pour soutenir l’internationalisation du yuan chinois. Les produits offshore libellés en Yuan seront négociés sur le CEINEX.

Il est également conçu pour faciliter la soif de capital des entreprises chinoises, car elles bénéficient d’un accès au financement supplémentaire.

 Daniel RenDaniel Ren

Traduction :Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : South China Morning Post

Brève présentation de la société Haier

Haier est un conglomérat chinois qui a son siège à Qingdao, en Chine. Fondé en 1984, il est dirigé depuis sa création par Zhang Ruimin. Il est spécialisé dans l’électroménager, les téléviseurs et l’air conditionné. Au départ, la société était une entreprise collective qui fabriquait des réfrigérateurs à Qingdao dans la province du Shandong, au nord-est de la Chine. Haier Electronics s’est mise par la suite à la recherche des acquisitions logistiques pour s’accroître. Elle a bâti sa stratégie sur la maîtrise et la domination du marché intérieur chinois, la diversification de son offre et la conquête des marchés extérieurs. La société a racheté dans un premier temps des entreprises chinoises déficitaires encouragée à le faire par les autorités locales. Ensuite, elle a installé des usines à l’étranger, notamment en 1999 aux États-Unis d’Amérique en Caroline du Sud, en 2002 une usine de réfrigérateurs en Italie près de Padoue et une usine de montage en Tunisie. Elle a aussi acquis pour un montant de 130 millions de dollars les activités électroménagères de Sanyo au Japon et en Asie du Sud-Est. En novembre 2012, elle a pris une participation de 90% dans Fisher & Paykel, une entreprise néo-zélandaise, pour 927 millions de dollars néo-zélandais (766 millions de dollars USA), puis par la suite les participations minoritaires restantes de la société. La société Haier a acheté GE Appliances, la division électroménager d’Electrolux, General Electric, en juin 2016, pour un montant de 5,4 milliards de dollars USA. Elle envisagerait de remplacer son unité GE Appliances, d’une valeur de 5,6 milliards de dollars USA.

Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :