A la Une

L’investissement dans le renminbi fait partie de la stratégie à long terme: la banque centrale allemande

FRANCFORT – La décision de la Bundesbank de détenir des réserves de change en yuan chinois fait partie d’une stratégie à long terme, et cet investissement sera effectué aussi longtemps que les préparatifs seront terminés, a déclaré récemment la banque centrale allemande à Xinhua.

« La décision du Conseil d’administration d’investir dans le renminbi chinois à l’avenir a été prise à l’été 2017 », a déclaré la Bundesbank dans un courriel à Xinhua.

« Une fois les préparatifs organisationnels et techniques nécessaires terminés, l’investissement en renminbi sera effectué », a-t-il ajouté.

La banque centrale a également déclaré que la décision d’inclure le yuan fait partie d’une stratégie à long terme et reflète l’importance accrue de la monnaie chinoise dans le système financier mondial.

En janvier 2018, les réserves de change de la Bundesbank s’élevaient à environ 31,2 milliards d’euros, dont près de 80% étaient des titres. Actuellement, les réserves sont investies non seulement en dollars états-uniens d’Amérique et en yens, mais aussi en dollars australiens depuis 2012, selon la banque centrale allemande.

Comme la plupart des réserves des banques centrales sont détenues en dollars, tout changement dans d’autres devises, comme le yuan, se fera au détriment du billet vert.

« La raison d’utiliser les réserves en dollars pour investir en yuans était principalement motivée par le fait que le CNY est principalement comparé au dollar USA, ce qui simplifie le processus de convertibilité et minimise les coûts de transaction pour construire le petit portefeuille CNY », a déclaré à Xinhua la Banque centrale européenne.

En juin dernier, la BCE a annoncé qu’elle avait échangé 500 millions d’euros de réserves en dollars USA en titres de yuans.

L’analyste de HSH Nordbank AG, Marius Schad, a estimé que la décision du FMI d’inclure le yuan dans son panier de devises de réserve en 2015 a déclenché ce remaniement des réserves de change. Les banques centrales mondiales prennent sérieusement en compte le panier du FMI lors de l’allocation de leurs réserves. Les changements majeurs du FMI s’accompagneront de changements de portefeuille dans le temps.

« Sans surprise, la décision de la BCE et de la Bundesbank a été principalement affectée par la reconnaissance du FMI », a déclaré Marius à Xinhua, mais l’inclusion du Yuan par les principales Banques centrales reflète le rôle prépondérant de la Chine dans l’économie mondiale et le rôle croissant du Yuan dans le système monétaire mondial.

Cependant, il a déclaré que le virage vers les actifs en yuans doit être considéré comme plus symbolique que comme une nécessité économique. À l’heure actuelle, seulement environ 1% des réserves de change de la BCE sont détenues en yuan, selon les données de la BCE.

De nombreux experts estiment que l’Initiative de la ceinture et de la route favorisera une utilisation plus généralisée du yuan dans les pays avec lesquels la Chine a investi et commercé.

Le rôle d’une monnaie de réserve est important en termes de financement, de recherche de fonds et d’investissement, a déclaré l’analyste.

Il a également suggéré des politiques plus favorables, y compris les liens du marché des actions telles que Shanghai Hong Kong Stock Connect pour encourager davantage l’internationalisation du yuan.

Il a conclu que plus le yuan serait utilisé dans la finance et le commerce internationaux, plus il deviendrait une monnaie de réserve.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : CHINA DAILY

Gros plan – Chine – La nouvelle puissance mondiale

La Chine est en passe de devenir une puissance mondiale socialiste. Après une période de révolution et de réforme, le pays entre dans une nouvelle ère. Alors que le président Xi Jinping se fraye un chemin, une question demeure: le peuple chinois continuera-t-il à le soutenir?

Voir la vidéo en cliquant sur le lien http://p.dw.com/p/2sYcu

Le correspondant chinois Josef Dollinger montre le Moyen Empire en route vers sa troisième ère: après la révolution et la réforme, la Chine va devenir au milieu du siècle une « superpuissance socialiste » avec un vrai poids global. « Nous avons enfin un Grand Timonier! » Pour sortir la Chine de son statut de premier producteur mondial de biens bon marché, le régime a lancé un nouveau plan directeur: Made in China 2025, une initiative ambitieuse couvrant les secteurs industriels les plus importants du pays. Il vise à faire entrer 10 d’entre eux – y compris l’industrie automobile, les trains à haute performance, les produits pharmaceutiques, la construction aéronautique et l’intelligence artificielle – dans les échelons les plus élevés du monde. Pékin met tout sur une politique que les économistes appellent l’économie planifiée 4.0.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : DW

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :