A la Une

Diplomatie coercitive: comment les USA dissuadent les pays de coopérer avec Moscou

© Sputnik. Maxim Blinov

Le département d’État des Etats-Unis d’Amérique a reconnu que ses ambassadeurs avaient pour instructions de dissuader les pays de coopérer avec la Russie, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

«Juste hier, la porte-parole du département d’État a déclaré publiquement et avec fierté que tous les ambassadeurs américains, dans tous les pays sans exception, ont des instructions strictes qui les obligent à demander de façon quotidienne aux États respectifs de ne pas coopérer avec la Russie», a indiqué le chef de la diplomatie russe à l’issue de négociations avec son homologue slovène Karl Erjavec.

«Je pense qu’il suffit de prendre en compte ce seul fait pour comprendre les principes sur lesquels les Américains bâtissent leurs relations avec les pays étrangers», a souligné M.Lavrov.

Auparavant, la porte-parole de la diplomatie américaine Heather Nauert a fait savoir que les missions diplomatiques US avaient pour mission de dissuader les gouvernements de développer leurs contacts d’affaires avec la Russie.

Source: Sputnik News – France

La Russie publie un rapport sur l’ingérence de Washington dans la présidentielle russe

© Sputnik. Maxim Blinov

Les USA considèrent l’élection présidentielle du 18 mars comme une «chance historique» pour faire pression sur la Russie et préparent une ingérence d’envergure dans le processus électoral. Washington compte utiliser un vaste éventail d’outils, parmi lesquels la désinformation, les opérations psychologiques et le financement de l’opposition.

Un rapport sur l’ingérence de Washington dans la présidentielle russe a été publié, écrit mercredi le quotidien Izvestia. Le principal objectif des actions américaines consiste à «délégitimer le processus électoral en Russie», selon le document intitulé «Invasion. L’ingérence des USA dans les élections russes pendant les campagnes présidentielles de 1996 à 2018». L’auteur du document, Andreï Manoïlo, membre du conseil scientifique auprès du Conseil de sécurité russe, explique quels mécanismes concrets seront utilisés par les USA pendant la présidentielle russe.

Washington a déjà testé plusieurs méthodes d’influence sur les résultats des campagnes présidentielles russes en 1996, en 2000, en 2004, en 2008 et en 2012. Dans cette lignée, les USA comptent aussi agir pendant la présidentielle russe du 18 mars, indique le rapport d’Andreï Manoïlo. Selon lui, Moscou devrait se préparer à contrer des tentatives d’influence sur les élections en Russie.

Le document note également que les USA ont intensifié leur ingérence dans les affaires intérieures de la Russie depuis l’arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine, précisément quand la Russie a commencé à «s’identifier comme un acteur indépendant sur la scène internationale revendiquant la souveraineté concernant les questions nationales».

L’une des principales formes d’ingérence des USA dans les affaires intérieures de la Russie est la guerre médiatique, qui a un fort impact psychologique sur le grand public, souligne Andreï Manoïlo.

«Les USA utilisent activement ce mécanisme: ils choisissent la cible et l’étudient en détail, après quoi sont conçues des désinformations diffusées massivement via les médias, les réseaux sociaux, les agents, etc., explique l’auteur.

L’expert est convaincu que les USA et d’autres pays occidentaux travaillent activement avec l’opposition russe. A titre d’exemple, il cite les visites de Grigori Iavlinski à l’ambassade du Royaume-Uni à Moscou, ainsi que le voyage de la candidate à la présidence Ksenia Sobtchak aux USA où, suppose-t-il, elle aurait pu recevoir une certaine somme d’argent.

Le document souligne les stratégies d’influence suivantes:

— le pari sur les réseaux sociaux (VKontakte, Facebook, Twitter) et, par conséquent, l’impact sur les habitants des grandes villes et les jeunes;

— l’orientation sur les leaders d’opposition populaires (Alexeï Navalny, Ilia Iachine);

— le pari sur la spontanéité des protestations et leur radicalisation;

— la substitution des notions: la transformation des problèmes de la population liés au domaine social, la santé et l’enseignement en problèmes politico-idéologiques;

— le recours aux grands médias (CNN, FoxNews, BBC, Voice of America, Radio Free Europe) pour donner aux manifestants un sentiment d’unité avec tout le «monde démocratique».

D’après le sénateur, des tentatives d’ingérence auront lieu mais Moscou a déjà pris les mesures nécessaires et il est prêt à faire face à toutes les actions illégales des pays étrangers. Il conclut en disant que les tentatives d’influencer les élections russes seront divulguées sur toutes les plate-formes internationales et dévoilées au monde.

Les opinions exprimées dans ce contenu n’engagent que la responsabilité de l’auteur de l’article repris d’un média russe et traduit dans son intégralité en français.

Source : Sputnik News – France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :