A la Une

La Chine réduit les impôts, simplifie le code pour relancer une économie en perte de vitesse, endiguer la fuite des capitaux vers l’Amérique

Le taux d’imposition le plus élevé de la Chine de 45 pour cent, et sa myriade de frais et de tarifs ont été blâmés pour avoir poussé les entreprises locales à s’établir à l’étranger

Le gouvernement chinois réduira les impôts des entreprises et des particuliers afin de relancer la croissance dans une économie en perte de vitesse, et fera correspondre la plus grande réforme du code fiscal des Etats-Unis d’Amérique en trois décennies pour aider à endiguer toute fuite de capitaux vers l’Amérique.

Le gouvernement renoncera à 800 milliards de yuans (126 milliards de dollars des USA) de recettes fiscales cette année, soit 5,2% des recettes de 2018 et 5,5% des recettes de l’année dernière, pour aider l’économie à se transformer et à se moderniser, ainsi qu’à «activer le marché et stimuler la créativité des gens», a déclaré le Premier ministre Li Keqiang lors de son rapport de travail annuel lundi.

« Nous allégerons encore le fardeau fiscal des entreprises », a dit M. Li devant 5 000 participants des organes législatifs chinois dans la capitale. « Nous allons également réduire les charges non fiscales des entreprises en liquidant les frais administratifs et les frais. »

Les dernières réductions sont une extension des réformes fiscales chinoises depuis 2013, quand le gouvernement a allégé plus de 3 000 milliards de yuans de taxes et de frais sur les entreprises, un processus que Li a qualifié d’essentiel pour améliorer la compétitivité du pays et protéger l’esprit d’entreprise.

Selon les données du ministère des Finances, les recettes fiscales totales de la Chine en 2017 ont augmenté de 10,7% pour atteindre 14 400 milliards de yuans, pour la première fois depuis cinq ans. Les recettes fiscales des particuliers ont augmenté de 18,6% pour atteindre 1200 milliards de yuans.

Le système progressif d’impôt sur le revenu de la Chine pour les particuliers a sept tranches avec des taux allant de 3 pour cent à 45 pour cent du revenu. Le seuil du revenu imposable a été relevé à trois reprises depuis 2006, soit un taux de croissance économique moyen de 9% par an sur la période, passant de 1 600 yuans en 2006 à 2 000 yuans en 2008 et 3 500 yuans en 2011.

Selon le président du New Hope Group, Liu Yonghao, conseiller à la Conférence consultative politique du Peuple chinois, l’organisme consultatif de la législature n’est pas suffisant pour compenser le coût de la vie. Le seuil devrait être porté à environ 10 000 yuans, a-t-il ajouté.

Pour compenser la différence, le gouvernement permettra des déductions sur les coûts de l’éducation des enfants et les maladies graves. D’autres changements sont nécessaires parce que le seuil imposable actuel de 3 500 yuans est resté inchangé depuis 2011, en deçà du taux d’inflation du pays, a déclaré Freeman Bu, associé d’EY.

Les principaux points à retenir du discours d’ouverture du premier ministre Li

« Cela profitera non seulement aux individus mais fera du bien aux entreprises, en allégeant leur pression pour augmenter le salaire dans la recherche de talents et pour les employés existants », a déclaré M. Bu, ajoutant que les déductions pourraient ouvrir la voie à un passage à un système fiscal basé sur la famille.

Capture Le Premier ministre chinois Li Keqiang

Le Premier ministre chinois Li Keqiang à l’ouverture de la première session du 13e Congrès national du peuple (APN) au Grand Palais du Peuple à Beijing le 5 mars 2018. Photo: SCMP / Simon Song

Le principal taux d’imposition des sociétés chinoises a également fait l’objet de plaintes de la part d’entrepreneurs privés, poussant des entreprises telles que Fuyao Glass Industry Group à ouvrir le plus grand rassemblement mondial de verre automobile en Ohio, loin de son siège social à Fuqing, dans la province du Fujian. La société taïwanaise Foxconn Technology, le plus grand fabricant d’électronique grand public au monde, est en train de mettre en place une usine d’assemblage du Wisconsin, d’une valeur de 10 milliards de dollars des USA, afin de profiter des généreux allégements fiscaux dans l’État américain.

Hangzhou Wahaha Group a dû payer plus de 500 types de taxes, tarifs et frais chaque année, a déclaré le fondateur de l’un des plus grands embouteilleurs de boissons en Chine à la fin de l’année 2016.

Le gouvernement chinois devrait prendre des réductions d’impôt aux États-Unis « en compte quand il conçoit et met en œuvre sa réforme fiscale afin de maintenir sa compétitivité », a déclaré Bu.

Pékin fixe une cible de croissance plus faible avec un œil sur les risques financiers et la restructuration économique

Pour continuer, la Chine va simplifier les taxes à la valeur ajoutée du pays de deux à trois, dans le but de réduire les taxes à l’importation pour les industries manufacturières et de transport.

« Le taux actuel de taxe sur la valeur ajoutée de 17% rend la Chine moins compétitive, étant donné que ce taux reste inférieur à 13% dans les principaux pays voisins comme Singapour, l’Inde et la Corée du Sud, » a déclaré partenaire fiscal de PwC en Chine, Robert Li.

La Chine s’engage à accélérer la chasse au talent à l’échelle mondiale, à attirer du capital-risque

Les baisses d’impôts de Donald Trump, les plus importantes en trois décennies aux États-Unis d’Amérique, ont poussé le gouvernement chinois à continuer de freiner la fuite des capitaux, notamment parmi les centaines d’entreprises des Etats-Unis d’Amérique de General Motors à Wal-Mart Stores Inc qui exploitent des entreprises – et conservent des bénéfices – en Chine, selon les analystes.

« C’est une initiative positive car le gouvernement réalise que les entreprises privées devraient être protégées afin de conduire le développement économique de la Chine », a déclaré le fondateur de New Oriental Education, Yu Minhong.

Cet article est paru dans l’édition imprimée du South China Morning Post sous le titre: Les impôts ont baissé pour tenter de stimuler l’économie stagnante et la fuite des capitaux vers les États-Unis d’Amérique.
Jane Cai, Maggie Zhang

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : South China Morning Post

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :