A la Une

La Chine foudroie les Etats-Unis d’Amérique sur les avertissements du Nigeria et autres sur ses prêts

Zhao Linxiang, conseiller économique et commercial à l’ambassade de Chine au Nigeria a déclaré vendredi à Abuja que la position des Etats-Unis d’Amérique sur les prêts chinois au Nigeria et aux pays africains « est ridicule ».

Le secrétaire d’Etat des Etats-Unis d’Amérique, Rex Tillerson, a déclaré jeudi que les pays africains devraient veiller à ne pas perdre leur souveraineté lorsqu’ils acceptent des prêts de la Chine.

Tillerson, qui effectue son premier voyage diplomatique sur le continent, a également déclaré que les investissements chinois « n’apportent pas de création d’emplois significative au niveau local ».

Il a également critiqué la façon dont Pékin a structuré les prêts aux gouvernements africains.

Réagissant, M. Zhao, lors d’une conférence de presse à Abuja, a déclaré que les prêts chinois à l’Afrique visaient à mettre en œuvre de grands projets de coopération sino-africains et à promouvoir le développement durable sur le continent.

Il a expliqué que les pays africains avaient commencé à accéder aux prêts et à mettre en œuvre les projets prévus.

« Les Africains devraient connaître le rôle que les prêts chinois jouent dans votre économie. C’est la chose la plus importante. »

« A l’exception du gouvernement chinois, quel autre gouvernement accorde des prêts aux pays africains sans conditions critiques? Aucun pays occidental ne le fait. »

« Comment peuvent-ils dire qu’ils soupçonnent des prêts chinois? C’est ridicule. Sans fonds, comment pouvez-vous développer un pays? »

« Au début de notre ouverture sur le monde, il y a 30 ou 40 ans, nous avons ouvert nos portes à d’autres pays et nous avons emprunté à d’autres pays », a déclaré M. Zhao.

L’envoyé a ajouté que les relations sino-africaines permettaient des bénéfices gagnant-gagnant pour les deux parties.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Daily Post

L’Ouganda lance un parc industriel commun avec la Chine à Mbale

Le président ougandais Yoweri Museveni a lancé vendredi un parc industriel conjointement développé par des investisseurs chinois dans le district de Mbale, dans l’est du pays.

Le parc, couvrant une superficie d’environ 2,51 kilomètres carrés, s’étend sur trois villages du sous-comté de Bukasakya.

L’implication chinoise dans le parc industriel de Mbale favorisera le processus d’industrialisation du pays, stimulera son économie et améliorera le niveau de vie des citoyens locaux, a déclaré Museveni.

Appelant les Ougandais à offrir une hospitalité aimable envers les investisseurs chinois, le président a déclaré que le projet emploiera des gens dans les régions voisines et lointaines. P Zhang Zhigang, président du groupe Tian Tang, une entreprise chinoise avec 16 ans d’existence dans le pays, a déclaré qu’il croit que le parc créera plus de 15 000 emplois locaux après son achèvement.

« Nous prévoyons de faire entrer 50 entreprises dans le parc, travaillant dans le verre, la fabrication de meubles et de machines, la transformation des aliments, le téléphone intelligent et l’assemblage de voitures, les énergies nouvelles, etc. »

La bonne gouvernance de l’Ouganda a facilité l’investissement des entreprises chinoises dans la nation, a ajouté Zhang, ajoutant qu’elle s’attendait à « faire du parc un centre de fabrication pour l’Ouganda et à exporter les produits vers toute l’Afrique et même le monde ».

Evelyn Anite, ministre d’Etat pour l’investissement, a déclaré que le lancement du parc était une stratégie définie pour développer l’industrie manufacturière de l’Ouganda, ajoutant que la nation a lancé 11 parcs industriels au cours des deux dernières années.

Le ministre des Finances, Matia Kasaija, a appelé les personnes travaillant sur le développement des parcs à apprendre des investisseurs chinois.

« Les Chinois ont une culture de diligence, d’insistance sur la précision et la gestion stricte du temps. Acquérir certaines de ces compétences et l’éthique du travail lorsque vous travaillez avec eux, de sorte que vous puissiez utiliser ces compétences pour développer notre économie », a déclaré Kasaija.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : XINHUA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :