A la Une

Le doute fantaisiste n’est plus permis: Les Troupes aérospatiales russes testent un missile hypersonique Kinjal (vidéo)

© Sputnik. Mikhail Voskresenskiy

Les Troupes aérospatiales russes ont procédé samedi à un tir d’essai réussi d’un missile hypersonique Kinjal, d’après le ministère russe de la Défense.

Un chasseur russe MiG-31 a effectué samedi un tir d’essai d’un missile hypersonique Kinjal qui a atteint sa cible, a annoncé le ministère russe de la Défense, diffusant une vidéo du tir.

«L’équipage d’un chasseur MiG-31 des Troupes aérospatiales russes a réalisé un tir d’essai d’un missile hypersonique de haute précision Kinjal», a indiqué le ministère.

L’avion avait décollé d’un aérodrome de la région militaire du Sud.

«Le missile a atteint sa cible sur un polygone», a précisé le ministère.

© Sputnik. Vitaliy Ankov
Deux chasseurs russes MiG-31 s’affrontent en combat conventionnel (vidéo)

Le tir a permis de vérifier les caractéristiques techniques et les performances de Kinjal.

Les équipages des avions équipés du système Kinjal ont déjà réalisé plus de 250 vols depuis le début de 2018. Ils sont prêts à accomplir leurs missions de jour comme de nuit, dans n’importe quelles conditions météorologiques, d’après le ministère.

Le 1er mars dernier, le Président russe Vladimir Poutine a présenté des images d’essais du système hypersonique Kinjal d’une portée de 2.000 km devant les parlementaires russes. Selon lui, le missile Kinjal doté d’ogives conventionnelles ou nucléaires est capable de surmonter tous les systèmes de défense antiaérienne et antimissile. Plusieurs systèmes Kinjal ont été livrés aux unités de la région militaire du Sud en décembre 2017 pour une exploitation d’essai.

Source : Sputnik News – France

Le ministre russe de la Défense révèle le nombre de nouvelles armes testées en Syrie

© Photo. Russian Defense Ministry

L’aide à la Syrie, qui lutte contre le terrorisme, a permis aux militaires russes d’acquérir une grande expérience dans l’utilisation des matériels de guerre, d’après le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou qui a révélé le nombre de nouvelles armes russes mises à l’épreuve en Syrie.

La Russie a testé 210 nouvelles armes en Syrie, a annoncé le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou dans le documentaire du journaliste russe Andreï Kondrachov intitulé Poutine qui a été publié dimanche sur internet.

«Nous avons mis à l’épreuve 210 armes. Nous les avons testées avec les Syriens sur les champs de bataille. Nous avons bien sûr formulé des remarques et souhaité apporter des modifications. Je suis certain que cela préservera la vie de ceux qui utiliseront ensuite ces armes», a indiqué le ministre.

Le directeur du groupe public russe de hautes technologies Rostec, Sergueï Tchemezov, a pour sa part noté que de nombreux armements russes étaient plus performants que ceux fabriqués en Europe et aux États-Unis.

Parmi les armes et matériels testés pendant l’opération antiterroriste russe en Syrie figurent entre autres le chasseur Su-35S et d’autres avions, les hélicoptères Ka-52 et Mi-28N, les missiles S-400, Kalibr, Kh-101, le véhicule blindé de soutien de chars BMPT Terminator, le blindé de reconnaissance PRP-4A Argus, des appareils de déminage, la frégate du projet 11661 Gepard, la corvette du projet 21631 Bouïan-M, le sous-marin du projet 636 Varchavïanka, le drone Nelk, la bombe guidée à laser KAB-1500, l’obus guidé de 152 mm Krasnopol, le système de combat individuel Ratnik et un nouveau système de communication cryptée.

Source : Sputnik News – France

Des radicaux auraient tenté d’attaquer la base de Hmeimim

© Sputnik. Dmitry Vinogradov

Un drone portant un engin explosif a été intercepté à l’approche de la base aérienne de Hmeimim dans la province syrienne de Lattaquié, affirme le site Al Masdar.

Des radicaux syriens ont tenté d’attaquer la base aérienne russe de Hmeimim à l’aide d’un drone, relate le site d’information Al Masdar en citant des sources sur le terrain.

Selon ses rapports, le drone était équipé d’un engin explosif. Les systèmes de défense antiaérienne de la base ont intercepté l’appareil à l’approche du site, indique le site.

On ignore pour le moment quel groupe armé opérant en Syrie a organisé l’attaque.

Dans la nuit du 6 janvier dernier, les bases russes de Tartous et de Hmeimim avaient été ciblées par une attaque simultanée de 13 drones qui n’avait pas fait de victime ni de dégât. L’état-major russe a par la suite accusé un «pays doté de hautes technologies» d’être derrière l’attaque.

Source : Sputnik News – France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :