A la Une

La banque française Natixis renforce ses services de fusions-acquisitions en Chine

Vermilion Partners a conseillé l’acquisition de West Bromwich Albion Football Club par Yunyi Guokai (Shanghai) Sports Development. © Reuters

L’appétit chinois pour l’investissement sortant fort malgré la répression

HONG KONG – La banque d’investissement française Natixis étend ses opérations de financement d’acquisitions liées à la Chine en prenant une participation majoritaire dans le cabinet de conseil en fusions et acquisitions Vermilion Partners basé à Pékin.

Malgré les restrictions d’investissement à l’étranger que le gouvernement chinois a imposées pour réprimer la fuite des capitaux, l’appétit des fusions et acquisitions (M & A) pour les entreprises continentales a continué de croître et la banque voit des opportunités dans le secteur. « Le potentiel de croissance pour une banque comme nous en Chine est énorme », a déclaré Alain Gallois, directeur général de la banque de financement et d’investissement pour l’Asie-Pacifique chez Natixis lors d’une conférence de presse mardi.

« Les entreprises publiques chinoises continuent de rechercher des opportunités d’acquisition », a déclaré Damien Cleris, co-responsable de la banque d’investissement Asie-Pacifique. Les investissements dans les secteurs stratégiques pour le développement du pays, tels que l’infrastructure, les soins de santé, la technologie et la nourriture et les boissons, sont bien soutenus par le gouvernement, a indiqué M. Cleris.

Natixis a facilité l’acquisition du producteur français d’aliments et de boissons St Hubert par un consortium chinois formé de Fosun International et de Beijing Sanyuan Foods. L’opération de 625 millions d’euros (733 millions de dollars) a été conclue en mars.

Notamment, Vermilion a conseillé l’acquisition de West Bromwich Albion Football Club par Yunyi Guokai (Shanghai) Sports Development, une société contrôlée par l’homme d’affaires chinois Guochuan Lai.

Alain Gallois, PDG de la banque de financement et d’investissement Asie-Pacifique chez Natixis (à droite), et Peter Batey, président de Vermilion Partners. (Photo par Mayuko Tani)

En se lançant dans un spécialiste chinois des fusions et acquisitions tel que Vermilion, Natixis peut renforcer ses capacités de conseil, en plus de déployer ses propres ressources financières. Vermilion, cofondée en 2004 par l’homme d’affaires britannique Peter Batey, est en mesure de conseiller les entreprises européennes qui investissent en Chine ainsi que les entreprises chinoises qui investissent en Europe et dans le monde. Vermilion a des bureaux à Pékin, Shanghai, Shenzhen, Londres et Munich.

Batey a déclaré: « Les compagnies de haut niveau [comme HNA Group] ont peut-être eu leurs ailes coupées, mais il y en a beaucoup d’autres … L’intérêt grandit et le nombre de joueurs augmente. »

Le volume des fusions et acquisitions sortantes en provenance de Chine et de Hong Kong a diminué à 137 milliards de dollars en 2017, après avoir atteint un sommet historique de 204 milliards de dollars en 2016, selon les données de Mergermarkets.

Pourtant, « [2017] était la deuxième plus grande année et évidemment plus élevée que la moyenne à long terme », a déclaré Raghu Narain, directeur des services bancaires d’investissement de Natixis pour l’Asie-Pacifique. Le nombre de ces transactions a diminué mais dans une moindre mesure par rapport à la baisse du volume, passant de 455 transactions en 2016 à 411 transactions en 2017. « La valeur diminue, mais les transactions se poursuivent », a noté M. Narain.

Le gouvernement soutient les entités publiques et privées chinoises qui investissent dans la technologie, les propriétés intellectuelles et la marque, car de telles acquisitions renforcent la compétitivité des entreprises, a déclaré M. Narain.

L’acquisition de sociétés de conseil en fusions et acquisitions est la stratégie de croissance de Natixis. La société a également annoncé qu’elle allait acquérir une participation de 51% dans la société britannique Fenchurch Advisory Partners, ainsi que dans Clipperton, un spécialiste français de la technologie M & A. La société a également acquis des conseillers M & A aux Etats-Unis d’Amérique et en Espagne au cours des dernières années.

MAYUKO TANI

Traduction: Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source: Nikkei ASIAN REVIEW

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :