A la Une

La Chine approuve l’acquisition de Monsanto par Bayer avec conditions

Le ministère chinois du Commerce (MOFCOM) a annoncé mardi qu’il avait approuvé l’acquisition de Monsanto par Bayer avec des éléments supplémentaires restrictifs, selon un communiqué publié sur le site officiel du ministère.

Le MOFCOM a déposé le dossier d’acquisition et a commencé à le réexaminer le 24 février 2017 en raison de la concentration des entreprises, qui selon le ministère a ou pourrait avoir un effet excluant ou restrictif sur les marchés chinois des semences d’herbicides et de légumes non sélectifs, le soja, le coton et l’agriculture numérique dans le monde.

Bayer, l’entreprise pharmaceutique et agricole allemande, a fait une offre de 62 milliards de dollars pour le géant des semences des Etats-Unis d’Amérique Monsanto en mai 2016 à 122 dollars par action.

Le MOFCOM a décidé d’approuver l’acquisition en ajoutant des exigences telles que commander à Bayer de se séparer de certaines entreprises à l’échelle mondiale, y compris les semences potagères, le maïs, le soja, le coton et les herbicides, selon le communiqué.

En outre, le ministère a déclaré que des clauses justes et impartiales, Bayer et Monsanto ainsi que leur entité après concentration devraient permettre à tous les développeurs de programmes agricoles chinois de connecter leurs applications à la plateforme d’agriculture numérique que les deux géants utilisent en Chine.

En outre, tous les utilisateurs chinois devraient être autorisés à enregistrer et à utiliser les produits ou les applications de l’agriculture numérique offerts par les deux géants et leur entité, a-t-il ajouté.

L’affaire fait l’objet d’un nouvel examen, la date limite tombant jeudi.

Bayer et Monsanto représenteront ensemble environ 28% des ventes mondiales de pesticides et d’herbicides après la prise de contrôle, selon un rapport publié par le Wall Street Journal en septembre 2016.

Les entreprises ont déclaré qu’elles demanderaient l’approbation antitrust dans 30 juridictions mondiales.

Bayer devrait obtenir l’approbation antitrust conditionnelle de l’UE pour son offre sur Monsanto, a rapporté Reuters le 28 février, citant des sources.

La date limite pour le verdict de l’UE sur la fusion entre les deux multinationales a été reportée au 5 avril de cette année.

Traduction: Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source: Global Times

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :