A la Une

Lavrov se prononce sur les conséquences d’une éventuelle frappe US contre l’armée syrienne

© Sputnik. Vladimir Pesnya

Les conséquences d’une frappe américaine contre les forces gouvernementales syriennes seront des plus graves, estime le ministre russe des Affaires étrangères.

Dans le cas d’une frappe américaine sur les Forces gouvernementales syriennes, les conséquences seront des plus graves, affirme Sergueï Lavrov en réponse à la rhétorique belliciste des États-Unis.

«Mme Haley (Nikki Haley, la représentante permanente des États-Unis à l’Onu, ndlr) doit comprendre que si se servir du microphone au Conseil de sécurité de l’Onu est une chose, le fait que les militaires russes et américains ont des canaux de communication — par le biais desquels il est strictement réglementé ce qui est permis et ce qui ne l’est pas — en est une autre», a-t-il expliqué.

Nikki Haley a menacé lundi la Syrie d’une frappe similaire à celle réalisée par Washington en avril 2017. Elle a annoncé que Washington était prêt à effectuer une nouvelle frappe sur les Forces gouvernementales syriennes, si l’Onu s’avérait incapable d’obtenir l’arrêt des offensives dans la Ghouta orientale, banlieue est de Damas.

Fin janvier, le secrétaire d’État américain Rex Tillerson a accusé les autorités syriennes d’avoir utilisé des armes chimiques contre des civils dans la Ghouta orientale. Moscou, selon Washington, fait tout pour protéger le pouvoir de Bachar el-Assad qui continuerait à avoir recours aux armes chimiques.

Moscou a rétorqué que les accusations américaines se fondaient uniquement sur des rumeurs, sur des publications sur les réseaux sociaux et sur des témoignages de terroristes.

Les autorités syriennes ont à plusieurs reprises démenti tout recours aux armes chimiques contre les civils ainsi que contre les terroristes, en soulignant que l’ensemble des arsenaux chimiques syriens avaient été retirés du pays sous le contrôle de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC).

Source: Sputnik News – France

Un nouvel atelier clandestin de fabrication d’agents chimiques découvert dans la Ghouta

© REUTERS/ Bassam Khabieh

Dans la Ghouta orientale, les forces armées syriennes ont découvert un atelier clandestin avec des substances chimiques dangereuses, dont du chlore, lors de l’opération de ratissage de la localité de Chifonya, indique l’agence syrienne Sana.

Après la découverte hier d’un atelier de fabrication d’armes chimiques à Aftris, des militaires syriens ont fouillé aujourd’hui un autre atelier rempli de substances chimiques, dont du chlore, utilisées pour élaborer des agents toxiques. Selon l’agence Sana citant son correspondant dans la Ghouta orientale, l’entrepôt de substances chimiques a été découvert sur une base d’extrémistes lors du ratissage de la localité de Chifonya.

Les radicaux préparaient une mise en scène avec utilisation d’agents toxiques à la demande de leurs protecteurs occidentaux, a indiqué l’agence.

Précédemment, un atelier de production d’armes chimiques a été localisé dans la Ghouta orientale, dans la localité d’Aftris, avait annoncé le colonel de l’armée syrienne Ferraz Ibrahim.

Le vice-ministre syrien des Affaires étrangères Faysal Mikdad a annoncé dimanche que les radicaux cherchaient à mettre en scène une attaque chimique dans la Ghouta orientale pour en rejeter la responsabilité sur les forces gouvernementales syriennes.

Il a également affirmé que les organisations internationales qui menaient des enquêtes pour faire la lumière sur l’utilisation des armes chimiques dans le pays étaient toujours les bienvenues en Syrie.

Source: Sputnik News – France

La Russie prête à riposter en cas d’une éventuelle frappe US contre Damas

© Sputnik. Dmitry Vinogradov

Suite à la menace d’une nouvelle frappe contre la Syrie brandie par l’ambassadeur américain à l’Onu, Moscou a promis de riposter si la vie de ses militaires était en péril.

La Russie est prête à riposter contre une éventuelle frappe américaine sur Damas, a déclaré ce mardi le chef de l’état-major russe Valeri Guerassimov.

«En cas de menace contre la vie de nos militaires, les Forces armées russes prendront des mesures de riposte contre les missiles ainsi que contre les porteurs de ceux-ci», a-t-il indiqué.

Selon M.Guerassimov, les États-Unis envisageaient d’accuser les troupes syriennes de faire usage d’armes chimiques.

«En riposte, Washington compte porter une frappe contre les quartiers gouvernementaux de Damas», a ajouté le général russe.

Et de poursuivre: «Des conseillers militaires russes, des représentants du Centre pour la réconciliation ainsi que des agents de la police militaire se trouvent sur les sites du ministère syrien de la Défense».

L’ambassadeur américain à l’Onu, Nikki Haley, a menacé lundi la Syrie d’une frappe similaire à celle réalisée par Washington en avril 2017. Elle a annoncé que Washington était prêt à effectuer une nouvelle frappe sur la Syrie, si l’Onu s’avérait incapable d’obtenir l’arrêt des offensives dans la Ghouta orientale, banlieue est de Damas.

Source: Sputnik News – France

Ce que cachent de possibles provocations en Syrie

© Sputnik. Andrei Stenin

Les États-Unis qui se sont déclarés prêts à frapper Damas, tireraient avantage d’une possible provocation en Syrie. Sputnik a recueilli l’avis de l’ancien ambassadeur russe en Syrie et d’un membre du Conseil public au ministère russe de la Défense sur ces dernières déclarations américaines.

La responsabilité d’une possible provocation dans la Ghouta orientale incomberait aux États-Unis, a déclaré Igor Korotchenko, membre du Conseil public auprès du ministère de la Défense russe et rédacteur en chef de la revue «La défense nationale», lors d’une conférence consacrée aux sept ans de la crise syrienne. Selon lui, cette provocation qui serait effectuée par les radicaux servirait de prétexte pour des mesures américaines de riposte.

«Les mesures américaines de riposte liées à cette provocation consisteront à tenter d’éliminer physiquement le Président syrien actuel Bachar el-Assad», a précisé M. Korotchenko.

L’expert russe explique les motifs des États-Unis par leur volonté de saper les tentatives de règlement politique entrepris par la Russie et le gouvernement syrien. Il a également indiqué que le succès de l’opération militaire russe en Syrie a permis de prévenir «le déroulement négatif des évènements en Syrie».

«Le succès que nous voyons en Syrie ne plaît pas à de nombreux acteurs… D’après les données dont dispose le ministère de la Défense [russe] une provocation d’envergure avec utilisation d’armes chimiques est en train d’être préparée dans la Ghouta orientale», a déclaré l’expert russe.

Alexandre Zotov, ancien ambassadeur russe en Syrie, interrogé par Sputnik, estime que la Russie a beaucoup contribué au règlement politique dans ce pays arabe. En évoquant le Congrès du dialogue national syrien organisé fin janvier à Sotchi, dont la mission consistait à lancer des travaux d’élaboration d’une nouvelle Constitution syrienne, il a souligné que cette initiative russe a fait face à l’opposition de nombreux acteurs impliqués dans la crise syrienne.

«C’était un évènement puissant. Mais il s’est déroulé dans des conditions très difficiles. Nombreux étaient ceux qui mettaient «les bûches sous les sabots»… De Mistura [envoyé spécial de l’Onu sur la crise syrienne, ndlr] n’était pas enthousiaste à propos de cette réunion. Mais c’était un congrès très intéressant», estime le diplomate russe.

La représentante permanente des États-Unis Nikki Haley a déclaré lundi que les États-Unis étaient prêts à effectuer une frappe sur la Syrie, si l’Onu s’avère incapable d’obtenir l’arrêt des offensives dans la Ghouta orientale.

L’état-major général russe a fait savoir mardi qu’il était au courant des préparatifs d’une provocation dans la Ghouta orientale par des radicaux qui peut être utilisée par les États-Unis comme casus belli, afin d’effectuer des frappes sur Damas. Le chef de l’état-major Valeri Guerassimov a déclaré qu’en cas de menace contre les militaires russes, les Forces armées russes prendraient «des mesures de riposte contre les missiles ainsi que contre les porteurs de ceux-ci».

Source: Sputnik News – France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :