A la Une

La Grande-Bretagne expulsera 23 diplomates russes sur une dispute d’intoxication d’espion : existe-t-il des preuves réelles? + Notre commentaire

Le Premier ministre britannique Theresa May a annoncé mercredi des mesures contre la Russie pour n’avoir pas répondu à une demande du gouvernement britannique d’expliquer comment un agent neurotoxique fabriqué en Russie avait été utilisé lors d’une récente attaque à Salisbury.

L’ancien espion Sergei Skripal, 66 ans, et sa fille Yulia, 33 ans, sont dans un état critique à l’hôpital après avoir été exposés à un agent neurotoxique plus tôt ce mois-ci.

Le gouvernement russe a nié toute implication dans l’attaque, et a menacé de représailles contre la Grande-Bretagne si des mesures sont prises par le gouvernement britannique.

Mai a annoncé que 23 diplomates russes seront expulsés de Grande-Bretagne et leur dit de partir dans une semaine. Elle a dit que c’était la plus grande expulsion de Grande-Bretagne en 30 ans.

Le Premier ministre a déclaré que la Grande-Bretagne ne romprait pas ses relations diplomatiques avec la Russie, mais que tous les contacts bilatéraux de haut niveau seraient annulés.

Elle a déclaré qu’aucun ministre du gouvernement ou membre de la famille royale ne participerait à la Coupe du monde organisée par la Russie.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : CHINA DAILY

Notre commentaire

Chaque fois qu’un citoyen russe est assassiné ou attaqué mortellement le gouvernement britannique sans avoir mené de profondes investigations accuse immédiatement les autorités russes, pourquoi ? En agissant ainsi, les autorités britanniques court-circuitent les canaux officiels d’enquêtes capables de rechercher des preuves matérielles et de faire émerger la vérité. Qu’est-ce qui prouve que ces produits mortels n’ont pas été acquis clandestinement par des britanniques ou d’autres parties dans le but de nuire à l’image de Vladimir Poutine, candidat à l’élection présidentielle 2018 de la Russie? Qui est réellement visé dans cette affaire et quel serait le véritable mobile du crime? Pourquoi n’associe-t-on pas les autorités judiciaires russes dans le processus d’enquête, puisque les citoyens auraient la nationalité russe? Y’aurait-il bonne foi des autorités britanniques dans cette affaire? Aurait-on quelque chose à cacher nécessitant de contourner les usages et voies officiels?

Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Un ambassadeur de Russie a accusé la Grande-Bretagne de couvrir des enquêtes antérieures « avec une feuille de figuier de la classification » – MIRASTNEWS
  2. Sénateur: Les dirigeants de l’UE associent le grand public à une éventuelle agression militaire contre la Russie – MIRASTNEWS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :