A la Une

Est-ce la racine du mal? Des « rebelles » syriens formés par des instructeurs des USA pour commettre des attaques chimiques? Afrine pillée

© Ammar Al-Arbini Source: AFP
Un Syrien pleure la mort de ses proches, Image d’illustration

Syrie: des rebelles formés par des instructeurs américains pour commettre des attaques chimiques?

Le ministère russe de la Défense accuse les Etats-Unis de former des rebelles syriens afin de mener des attaques chimiques, avec pour objectif de justifier des frappes américaines contre des sites gouvernementaux syriens.

«Nous disposons d’informations fiables selon lesquelles des instructeurs américains ont formé plusieurs groupes de combattants dans les environs de la ville d’Al-Tanf pour lancer des provocations impliquant des armes chimiques dans le sud de la Syrie», a déclaré le 17 mars lors d’un point presse, le général et porte-parole de l’état-major russe, Sergueï Roudsksoï.

Pour appuyer ses accusations, il a souligné : «Début mars, des groupes de saboteurs ont été déployés […] dans la ville de Deraa [dans le sud du pays], où des unités de ladite Armée syrienne libre [un conglomérat de groupes rebelles, pour certains islamistes] sont stationnées.»

Selon lui, celles-ci préparaient ainsi «une série d’explosions de munitions chimiques», déjà livrées par un convoi se présentant comme humanitaire.

En outre, il a ajouté qu’une autre attaque chimique était en préparation dans la province d’Idleb par les combattants du groupe djihadiste Fatah al-Cham (anciennement Front al-Nosra, lié à al-Qaïda) avec l’aide des controversés Casques blancs. «Les combattants ont déjà reçu 20 conteneurs de chlore pour mettre en scène l’incident», a-t-il précisé.

Sergueï Roudsksoï a encore accusé la coalition menée par les Etats-Unis de vouloir utiliser ces attaques chimiques, pour lesquelles la majorité des médias occidentaux accuseraient selon lui Damas, comme prétexte à des frappes contre l’armée syrienne.

Plus tôt dans la semaine, les forces gouvernementales syriennes avaient annoncé avoir découvert un atelier clandestin destiné à produire des munitions chimiques en patrouillant dans le village d’Aftris, dans la Ghouta, d’où des groupes rebelles djihadistes avaient été peu auparavant chassés. Des images publiées par l’agence de presse syrienne SANA avaient montré de grandes quantités de substances chimiques ainsi que des munitions artisanales.

Lire aussi : Ambassadeur russe à l’ONU : les terroristes d’al-Nosra ont fait usage d’armes chimiques à la Ghouta

Source: RT France

Afrine: Ankara a saisi «la plupart des armes fournies aux terroristes par les USA»

© Sputnik. Hikmet Durgun

Les forces turques se sont emparées de la plupart des armes abandonnées par les milices kurdes dans la zone d’Afrine, dans le nord de la Syrie, a annoncé lundi le vice-Premier ministre turc.

Par la prise de contrôle sur Afrine en Syrie, la Turquie a réussi à réduire «de manière significative» les menaces qui pesaient sur ces régions frontalières, a déclaré le vice-Premier ministre turc Bekir Bozdag.

Il a promis que les forces armées turques ne resteraient pas dans le secteur d’Afrine en Syrie une fois leur opération militaire terminée, laissant la région à ses «véritables propriétaires».

Toujours selon M.Bozdag, les militaires sont parvenus à collecter la plupart des armes abandonnées par les défenseurs d’Afrine qui leur avaient été remises par la partie américaine.

Auparavant, l’agence Anadolu a fait état d’une explosion survenue dimanche soir dans un immeuble à Afrine. Selon l’agence, sept civils ainsi que quatre combattants de l’Armée syrienne libre, alliée des militaires turques, ont trouvé la mort dans la déflagration.

Le 20 janvier dernier, l’armée turque a lancé l’opération Rameau d’olivier à Afrine, région syrienne contrôlée par les Unités de protection du peuple kurdes (YPG), organisation considérée comme terroriste par Ankara.

Dimanche, le Président turc Recep Tayyip Erdogan avait affirmé que l’opposition syrienne soutenue par son armée avait pris le contrôle total de la ville d’Afrine.

Source: Sputnik News – France

Comme au début de la guerre, les forces soutenues par la Turquie pillent la ville syrienne après l’avoir capturée: Rapports

Les militants soutenus par la Turquie pillent des magasins après avoir pris le contrôle de la région syrienne du nord-ouest d’Afrin des militants kurdes, le 18 mars 2018. (Photo par l’AFP)

Les forces dirigées par la Turquie se seraient déchaînées à Afrine, pillant les magasins et les maisons après avoir pris dimanche la ville du nord de la Syrie.

Les correspondants de l’AFP et un observateur basé à Londres ont déclaré que les militants pro-Ankara ont fait irruption dans les magasins, restaurants et maisons et sont partis avec des denrées alimentaires, du matériel électronique, des couvertures et d’autres biens après avoir chassé les combattants kurdes d’Afrine.

Des militants soutenus par la Turquie pillent des magasins après avoir pris le contrôle d’Afrine le 18 mars 2018. (Photo AFP)

Selon le soi-disant Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), les militants de la soi-disant armée syrienne libre (ASL, FSA) ont placé le butin dans des voitures et des petits camions et les ont emportés hors de la ville.

Un militant syrien soutenu par la Turquie remorque des objets volés dans une remorque après avoir pris le contrôle d’Afrine le 18 mars 2018. (Photo par l’AFP)

Les alliés de la Turquie « ont commencé à piller les propriétés privées, les sites et les magasins politiques et militaires », a déclaré le contrôleur qui est favorable aux militants soutenus par l’étranger.

La plupart des 350 000 habitants de la ville ont fui depuis que la Turquie et les militants alliés ont lancé une offensive aérienne et terrestre le 20 janvier pour chasser les unités de protection du peuple kurde (YPG).

Les habitants d’Afrine fuient alors que les troupes turques et leurs militants alliés se rapprochent de la ville syrienne.

Selon SOHR, plus de 280 civils ont été tués. Des drapeaux turcs ont été hissés à travers Afrine, et les forces d’invasion auraient commencé à effacer les symboles culturels kurdes.

Des militants soutenus par la Turquie détruisent un monument dans la ville d’Afrine, au nord de la Syrie, le 18 mars 2018.

La Turquie a menacé d’étendre son opération jusqu’à la ville voisine de Manbij, où sont stationnées les forces des USA.

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a toutefois déclaré mardi qu’Ankara et Washington devaient superviser le retrait des militants kurdes de la ville.

Source : Press TV

En Syrie, des hélicoptères de la coalition US auraient évacué des chefs de Daech

© Sputnik. Valery Melnikov

Des hélicoptères de la coalition dirigée par les États-Unis auraient évacué des chefs de Daech* du nord-est de Syrie.

Des hélicoptères de la coalition dirigée par les États-Unis ont évacué des chefs de Daech* du nord-est de Syrie, selon l’agence d’information syrienne SANA se référant à l’une de ses sources.

Et de poursuivre que trois hélicoptères ont atterri près de la frontière syro-turque, dans les environs de la ville de Qamichli, ont embarqué quatre terroristes d’origine irakienne et sont repartis dans une direction inconnue.

Selon des sources civiles de l’agence SANA, les hélicoptères appartenant à la coalition dirigée par les États-Unis ont atterri, lundi matin, dans une localité située entre les villages de Jissi et Calo, dans la banlieue sud-est de la ville de Qamichli.

Le 26 février, deux hélicoptères avaient déjà transporté plusieurs terroristes de Daech* vers une localité située à une vingtaine de kilomètres au sud de Hassaké que les forces américaines utilisent comme centre d’entraînement de groupes terroristes, toujours selon la même source.

*Daech est une organisation terroriste interdite en Russie

 Source: Sputnik News – France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :