A la Une

Présidentielle russe : Vladimir Poutine réélu dès le premier tour

© POOL New Source: Reuters
Vladimir Poutine se rend à un bureau de vote à Moscou, le 18 mars 2018

Le président sortant et candidat indépendant Vladimir Poutine arrive en tête du premier tour de l’élection présidentielle russe, selon les résultats partiels officiels. Il récolte quelque 76% des suffrages.

SUIVEZ EN DIRECT LES DERNIERES INFORMATIONS SUR LA PRESIDENTIELLE RUSSE

Des huit candidats en lice, le chef d’Etat sortant et candidat sans étiquette Vladimir Poutine arrive en tête du premier tour du scrutin présidentiel russe, ce 18 mars, selon des résultats partiels. Il est pour l’heure crédité de 76% des voix, après dépouillement de la moitié des bulletins. Pour rappel, en 2012, il avait été élu au premier tour avec 63,60% des voix.

Vladimir Poutine, 65 ans, partait grand favori de cette élection. Il entamera ainsi son quatrième mandat de président, d’une durée de six ans. En mars 2024, il sera alors âgé de 71 ans.

Il est suivi du candidat communiste Pavel Groudinine (environ 12% des voix) et du candidat du parti libéral-démocrate Vladimir Jirinovsky (environ 6% des voix), selon les résultats provisoires.

Dans la soirée, après la diffusion des résultats partiels le désignant comme réélu, Vladimir Poutine s’est adressé à ses partisans. Il leur a promis d’importants accomplissements pour la Russie, soulignant qu’il était important que le peuple russe reste uni. Il a aussi scandé : «Russie ! Russie !»

«Je vois [dans les résultats] la confiance et l’espoir de notre peuple, nous allons travailler tout aussi dur, d’une manière tout autant responsable et efficace», a-t-il déclaré.

Le président réélu s’est également exprimé, par la suite depuis son quartier général de campagne.

Lire aussi : Vladimir Poutine briguera-t-il un cinquième mandat en 2030 ?

Les promesses de campagne de Vladimir Poutine

Durant sa campagne, Vladimir Poutine a fait de la lutte contre la pauvreté l’une de ses priorités. Il a annoncé qu’il souhaitait, en cas de réélection, permettre à l’économie russe d’atteindre 8% de croissance en investissant massivement dans les technologies. L’ambition est claire : stimuler la croissance russe, qui demeure timide et en-deçà de la moyenne mondiale, et, partant, dépasser l’Allemagne pour devenir la cinquième puissance économique mondiale (la Russie est à la sixième place, selon les estimations de la Banque mondiale pour l’année 2016).

Sur le plan international, Vladimir Poutine compte inscrire son action dans la poursuite de la dynamique d’apaisement des relations extérieures qu’il a menée au cours de son dernier mandat, multipliant le dialogue tous azimuts et les rencontres bilatérales. Prochain grand rendez-vous symbolisant ces efforts : le président russe doit recevoir notamment Emmanuel Macron au Forum économique de Saint-Pétersbourg.

Le 1er mars, devant les membres réunis des deux chambres du Parlement russe, traçant les grandes lignes de son action future, Vladimir Poutine rappelait au monde entier qu’il devrait dorénavant «compter avec la Russie».

Réélu président, Vladimir Poutine devra en outre ouvrir la voie à celui qui succédera à son quatrième mandat, un enjeu majeur, donc, de ces prochaines années. Pour l’heure, aucun successeur potentiel ne semble capable de s’imposer. D’aucuns évoquent, en outre, la possibilité d’une réforme constitutionnelle qui transformerait la Russie en un régime plus parlementaire.

Lire aussi : Cinq (fausses) idées reçues sur la présidentielle russe

constitutionnelle qui transformerait la Russie en un régime plus parlementaire.

Lire aussi : Cinq (fausses) idées reçues sur la présidentielle russe

Capture Résultats élections présidentielles russes Mars 2018

Source: RT France

L’acharnement des autorités britanniques contre Moscou a-t-il mobilisé l’électorat russe ?

© Olga Maltseva
Plus de 100 millions de Russes étaient appelés à se rendre aux urnes ce 18 mars. (image d’illustration)

Ces derniers jours, Londres a accusé Moscou d’avoir empoisonné l’ex-agent double Sergueï Skripal. Pour le porte-parole du QG de campagne de Vladimir Poutine, cet acharnement a renforcé la participation électorale russe du 18 mars.

L’offensive diplomatique de Londres, qui accuse Moscou d’avoir empoisonné de l’ancien agent double russe Sergueï Skripal, a-t-elle stimulé la mobilisation des électeurs russes à l’occasion de cette présidentielle du 18 mars ? C’est en tout cas ce que pense le secrétaire de presse du siège électoral de Vladimir Poutine, Andreï Kondrachov.

Chaque fois que la Russie est discriminée […] tout ce que fait le peuple russe est de s’unifier et de se consolider

Il s’est exprimé sur RT concernant le taux de participation de ce scrutin. «On s’attendait à ce que le taux de participation soit d’un peu plus de 50%. Maintenant, le chiffre est plus élevé que prévu, de 8-9%. Pour cela, on doit dire merci à la Grande-Bretagne. Parce qu’une fois de plus, ils se sont trompés sur la mentalité russe. Car chaque fois que la Russie se trouve discriminée, de manière non fondée, lorsqu’on nous menace de sanctions, le peuple russe réagit en s’unifiant et en se consolider», a-t-il déclaré.

D’après l’estimation de l’institut VTsIOM dans la soirée du 18 mars, le taux de participation s’est élevé à 63,7% pour ce scrutin.

Theresa May a fait de «l’ingérence positive», pour Jean-Robert Raviot

Cette analyse est partagée par Jean-Robert Raviot, professeur de civilisation russe à l’université Paris-Ouest Nanterre, interviewé le 18 mars sur RT France. «D’une certaine manière, [Theresa May] a plutôt aidé à mobiliser les Russes pour aller voter pour Poutine. Je pense que, quelque part, elle n’a pas voulu faire d’ingérence positive, mais elle l’a fait par défaut», a-t-il expliqué.

Le 14 mars dernier, le Premier ministre britannique Theresa May avait accusé la Russie d’être responsable de l’empoisonnement de l’ex-espion russe Sergueï Skripal, sans pour autant apporter de preuves probantes à ces allégations. Partant, 23 diplomates russes ont été invités à quitter le territoire britannique.

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Boris Johnson, est allé jusqu’à considérer le 16 mars, en marge d’une visite dans l’ouest de Londres, qu’il était «très probable» que l’utilisation d’un agent innervant sur le sol britannique soit «la décision de Vladimir Poutine».

Les autorités russes, réfutant les accusations britanniques, ont de leur côté annoncé le 17 mars que 23 diplomates britanniques devraient quitter la Russie dans la semaine et que les activités du  British Council seraient suspendues.

Lire aussi : Alain Corvez : l’affaire Skripal aurait été «préparée à l’avance» par les Britanniques

Source: RT France

Poutine prend la parole devant la foule en liesse

© Sputnik. Vladimir Astapkovich

«Vous faites partie de notre équipe, je fais partie de votre équipe. Et tous ceux qui ont voté aujourd’hui sont notre grande équipe nationale. J’y vois au moins la reconnaissance de ce qui a été fait ces dernières années dans des conditions difficiles, j’y vois la confiance et l’espoir, l’espoir de notre peuple que nous allons travailler aussi intensément, de manière aussi responsable et plus efficace.»

«La Russie est douée de succès, elle doit se mettre à un travail d’envergure», a-t-il également déclaré.

Selon la Commission électorale centrale, après le dépouillement de 50% des bulletins, le résultat est le suivant: l’actuel chef de l’État russe sort victorieux avec 75,01% des suffrages, Pavel Groudinine arrive deuxième (13,39%). Vladimir Jirinovski est à 6,34%, Ksénia Sobtchak 1,42% et Grigori Iavlinski 0,82%.

Comme l’a déclaré la présidente du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe), Valentina Matvienko, à la chaîne de télévision russe Pierviy Kanal, l’Occident a exercé des pressions sans précédent sur la Russie avant l’élection présidentielle.

Source: Sputnik News – France

Présidentielle 2018

97,40% des bulletins de vote dépouillés (1:41 19.03.2018 heure de Moscou)
Le taux de participation est de 67,00%
En tête Vladimir Poutine avec 76,60% des voix
Capture election presidentielle russe 2018
Capture taux de perticipation election russe
Capture taux de participation par region election russe
Capture Evolution scores election russe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :