A la Une

Tout à propos de la lutte commerciale entre les Etats-Unis d’Amérique et la Chine

Ce tit-for-tat pourrait temporairement bénéficier aux pays ayant des déficits commerciaux.

Alors que le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump porte son attention sur la correction du déséquilibre commercial du pays, les discussions sur une guerre commerciale gagnent du terrain. Dans une guerre commerciale, les pays lèvent des droits ou des taxes ou appliquent des limites quantitatives aux biens de chacun. Ce taciturne pourrait temporairement bénéficier aux nations ayant des déficits commerciaux, mais finit généralement par blesser les deux parties à long terme et peut-être créer une rupture dans les relations. Les États-Unis d’Amérique et la Chine ont tous deux annoncé des tarifs sur leurs marchandises respectives. Voici un coup d’œil sur les raisons pour lesquelles les États-Unis d’Amérique, qui ont pour la première fois augmenté les tarifs sur l’acier et l’aluminium, et plus particulièrement sur les importations chinoises d’une valeur de 60 milliards de dollars, adoptent une position agressive sur le commerce:

Risques liés à la dette extérieure de 1,71 billion USD gérables: Chine

Le taux d’endettement total de la Chine, ou ratio de la dette extérieure au PIB, est actuellement de 14%.

PÉKIN (Reuters) – La Chine a déclaré aujourd’hui que les risques financiers liés à l’augmentation de sa dette extérieure s’élevant à 1 710 milliards de dollars des USA étaient gérables, ce qui minimise les inquiétudes quant à son accumulation massive.

L’autorité de régulation des changes du pays (SAFE) a déclaré que tous les principaux indicateurs de la dette extérieure restaient conformes aux normes internationales de sécurité, face aux inquiétudes croissantes concernant l’accumulation de la dette et son impact sur le ralentissement de l’économie chinoise.

La deuxième plus grande économie du monde a affiché un PIB de 6,9 pour cent l’an dernier et le gouvernement a fixé à 6,5 pour cent l’objectif de croissance de cette année.

À la fin de 2017, l’encours de la dette extérieure chinoise s’élevait à 1 710 milliards de dollars, soit une augmentation de 294,8 milliards de dollars par rapport à l’année précédente, a rapporté l’agence de presse officielle Xinhua.

Cela s’est traduit par un ratio d’endettement, soit un ratio dette extérieure/PIB de 14%, et le ratio de la dette extérieure à court terme par rapport aux réserves de change étrangères était de 35%, a indiqué la SAFE dans un communiqué.

Elle a attribué la dette extérieure croissante à une croissance économique stable, en augmentant le mouvement bilatéral du taux de change du yuan et les politiques du gouvernement pour faciliter le financement transfrontalier.

La Chine continuera d’améliorer la politique de gestion macroprudentielle qui met l’accent sur les banques et les flux de capitaux à court terme, prévenant les risques tout en servant mieux l’économie réelle.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : The Economic Times

Un point de vue orienté contre la Chine : une guerre commerciale nuirait plus à la Chine qu’aux Etats-Unis d’Amérique

[Les chantres de l’unilatéralisme s’activent pour aider l’oncle Sam, lisez ce qui suit ! MIRASTNEWS]

Au début, la Chine menaçait de se venger en disant qu’elle «se battrait jusqu’au bout» et avertirait les États-Unis d’Amérique de «retirer avant qu’il ne soit trop tard». Lorsque les menaces étaient inefficaces, la Chine prétendait se préoccuper davantage des Etats-Unis d’Amérique que des États-Unis eux-mêmes, déclarant qu’une guerre commerciale nuirait aux autres nations et les États-Unis d’Amérique.

La guerre commerciale va certainement nuire à la Chine plus qu’aux États-Unis d’Amérique. Sans guerre, la Chine continuerait de voler la propriété intellectuelle et de dégager un excédent commercial substantiel, et les États-Unis d’Amérique ne seraient jamais capables de renverser la vapeur.

La hausse de la Chine repose sur son excédent commercial avec les États-Unis d’Amérique, qui s’élève à des centaines de milliards de dollars des USA chaque année. Ayant pris de l’expansion aux dépens des Etats-Unis d’Amérique, la Chine réagit en tentant de détruire les valeurs universelles établies par les pays occidentaux.

Ce n’est qu’en décourageant cette pratique que l’expansion de la Chine sera stoppée et que la réforme intérieure commencera. La guerre commerciale vise la base économique de la Chine, et ce n’est qu’en l’affaiblissant que sa superstructure sera modifiée ou réduite et que la survie de l’Occident sera assurée. C’est une guerre sans fumée qui déterminera l’avenir des États-Unis d’Amérique, de Taiwan et du monde entier.

Cependant, la fumée des armes à feu ne peut pas être entièrement exclue.

La Chine a invité le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à Pékin pour qu’il y ait de la fumée afin d’interférer avec les plans stratégiques des Etats-Unis d’Amérique. « L’empereur » Xi Jinping (習近平) pourrait déclarer la guerre aux Etats-Unis d’Amérique – et ce serait la meilleure façon d’orchestrer la chute de l’empire chinois.

Les principales exportations des Etats-Unis d’Amérique vers la Chine sont le soja, le sorgho et les avions Boeing. Alors que le gouvernement des USA est capable de subventionner une petite population agricole, Boeing Co souffrirait le plus d’une guerre commerciale.

Néanmoins, le transport aérien chinois repose sur les avions Boeing et Airbus, et la Chine ne peut compter uniquement sur Airbus SE en France, d’autant que le président français Emmanuel Macron est encore plus opposé à la chancelière allemande Angela Merkel sur la Chine.

Si le commerce extérieur et les investissements – principaux moteurs de l’économie chinoise – s’épuisent, le problème de l’emploi caché apparaîtra, et c’est la plus grande menace à la stabilité.

Après la conclusion du Congrès national du peuple chinois et de la Conférence consultative politique du peuple chinois, le Premier ministre chinois Li Keqiang (李克強) a déclaré qu’en augmentant ses exportations de haute technologie, les Etats-Unis d’Amérique pourraient résoudre leur déficit commercial.

Ce serait boire d’un calice empoisonné. Le « Great Firewall » de la Chine a été construit avec des transferts technologiques et l’aide de sociétés Internet high-tech des Etats-Unis d’Amérique, permettant à la Chine d’empêcher les internautes d’accéder à tout ce que le gouvernement considère nuisible et de former les pirates.

Li a également déclaré que la Chine ne forcerait jamais les entreprises étrangères à transférer la technologie.

Qui, alors, présentera ses excuses aux entreprises étrangères pour les fautes passées de la Chine? Will Li ou Xi?

Les guerres commerciales flux et reflux. Les États-Unis d’Amérique avaient raison de commencer par une position ferme, puis d’exempter les pays amis, isolant la Chine. Cette guerre commerciale doit être suivie d’une réforme de toutes les organisations internationales infiltrées par la Chine – telles que l’OMC, l’OMS et l’ONU – pour restaurer l’ordre mondial. Ce faisant, tôt ou tard, rétablira et élargira l’Accord global et progressif pour les partenariats transpacifiques.

Les entreprises étrangères – y compris les entreprises taïwanaises – qui investissent en Chine ne doivent pas être à courte vue. Ils devraient enseigner à la Chine que la construction d’un véritable marché libre et le soutien au commerce équitable sont les seuls moyens de garantir les profits: seul le système politique et juridique d’une économie libre garantira le commerce équitable et la paix mondiale.

Paul Lin

Traduction : MIRASTNEWS

Source:  TAIPEI TIMES

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :