A la Une

La marine française a connu des loupés lors des frappes contre la Syrie, pourquoi?

Un navire français en Méditerranée orientale avant une frappe contre la Syrie. ©AFP

À l’heure où les critiques se font bien pressantes contre une présidence française « guerrière » qui décide en lieu et place du Parlement de partir sans mandat onusien pour la guerre en Syrie, quitte à engager le pays dans une aventure fort complexe et à inconnues multiples, il y a des voix qui relèvent d’autres aspects « cyniques » des frappes du 14 avril. Il s’agit de voix au sein de l’armée française qui s’interrogent sur le pourquoi des « ratés » lors des tirs de missiles français contre le territoire syrien.

En mauvais termes avec le président depuis la démission de l’ancien chef d’état-major des armées, le général Pierre de Villiers, les militaires français ne peuvent être indifférents à ce qui s’est passé dans la nuit du 13 au 14 avril en Méditerranée orientale, bien que la ministre des Armées le soit. En effet, l’opération de la marine nationale, qui a agi sous le commandement de l’OTAN, a connu plusieurs loupés.

Un avion de combat Rafale sur la base française de Saint-Dizier, quelques heures avant les frappes menées par Washington, Paris et Londres sur la Syrie, le 18 avril 2018. ©AFP

Frappes en Syrie : un Rafale français n’a pas réussi à larguer son missile Scalp

Le ministère français des Armées a affirmé que les avions de combat français Rafale n’avaient pas réussi à tirer la totalité des missiles qu’ils transportaient en vue de frapper des cibles syriennes dans la nuit du 13 au 14 avril 2018.

Selon l’AFP, la marine française avait prévu de tirer un nombre supérieur de missiles de croisière navals (MdCN) que les trois missiles qu’elle a finalement lancés. Ces trois missiles ont d’ailleurs été tirés depuis l’une des trois frégates multimissions (FREMM) déployées en Méditerranée orientale. Mais pourquoi ?

Selon RTL, à l’heure exacte prévue pour le premier tir, « un gros bug » serait survenu, empêchant le départ des missiles de croisière sur le premier bâtiment désigné pour ouvrir le feu, avant que le second navire ne connaisse la même défaillance. Les journalistes français ont d’ailleurs interrogé la ministre des Armées Florence Parly sur le sujet sans que l’intéressée se risque à leur fournir une réponse : « Je n’ai pas l’intention de commenter les performances de tel ou tel système d’armes, ces informations, qu’elles soient vraies ou fausses, sont classifiées, je ne les commenterai pas ».

Cette confidentialité à laquelle se réfère Mme Parly concerne-t-elle les capacités de la marine française ?

Peut-être. Mais la marine française étant l’une des plus performantes en Europe, il est peu probable que le dysfonctionnement dont elle a fait preuve le 14 avril soit d’origine purement française. Placée sous commandement de l’OTAN, serait-elle victime d’un « bug ami » ?  « On ne peut plus faire de sous-marin atomique en France sans autorisation américaine », déclarait le 27 mars 2018 devant une commission de l’Assemblée nationale Alain Juillet, ancien membre du service Action (SA) et directeur du renseignement de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE).

Citant l’exemple des avions de combat Rafale que la France ne pourrait plus livrer à l’Égypte à cause de la législation ITAR qui interdit l’exportation de composants technologiques américains sans autorisation du gouvernement américain, Alain Juillet rappelle que la vente d’Alstom à General Electric (GE) pour laquelle l’actuel président de la République Emmanuel Macron fut décisif a transféré aux États-Unis la production des turbines indispensables aux sous-marins français à propulsion nucléaire, clef de voûte de la dissuasion nucléaire française.

Un coup fourré US contre la marine française ? … Ainsi va la France des Rothschild…

 

Le quotidien des retraités français, touchés par huit nouveaux impôts en huit mois, explique en partie la chute de popularité du président français auprès de cette tranche d’age.

Source: Press TV

Commentaires sur Press TV

adel lahmar1 heure en arrière
Faudrait que la Résistance règles sont comptent aux C.O.S en terre de Syrie 😒!Là peut-être que l’employé Rothschildien se calmerai un CHOUIA 😁…
OAF OAF2 heures en arrière
Ce n’est pas la 1ère fois que l’armée russe utilise de puissants systèmes de brouillage qui ont auparavant paralysés un porte-avion et un destroyer US .
Nouhoum Fane3 heures en arrière
TRÈS BIEN FAIT POUR LA FRANCE ASSOIFFÉE DE GUERRE. SIVOUSV ETIEZ RESTÉ, ON ALLAIT PAS DÉCOUVRIR VOTRE FAIBLESSE. PAUVRE FRANCE
Royal Jean Baptiste3 heures en arrière
les 2 frégates françaises qui ont pas pu tirer leurs missiles ont été survollées quelques jours auparavant par des avions russes, qui ont sans doute pris l’emprunte electromagnetique des 2 frégattes. ces deux navires ont sans doute subit une attaque electromagnétique le jour du tir grâce aux nouvelles technologie develeppées par l’Iran et données à la russie. A non entendeur salut, qu’es tu devenue France Oh ma très belle France? Un Pays pourri aux mains de francs maçons satanistes.
FARDEL PHILIPPE> Royal Jean Baptiste3 heures en arrière
Oui, cela serait bien plaisant si l’on pouvait nous confirmer cela!
Alchimie> Royal Jean Baptiste2 heures en arrière

Entièrement d’accord avec toi Jean Baptiste, pour une fois, j’y vois vraiment la main Russe derrière cette humiliation pour la France et sa ridicule armée.

https://fr.sputniknews.com/defense/201802031034996314-russie-armee-lutte/

Syrie: le trio occidental comptait modifier le rapport de forces dans la Ghouta orientale

Des tirs antiaériens sont observés à Damas, en Syrie, le 14 avril 2018. ©Reuters

L’ancien ambassadeur de la République islamique d’Iran en Jordanie a estimé que l’attaque au missile de Washington, de Londres et de Paris contre la Syrie visait à empêcher la libération entière de la Ghouta orientale et à modifier le rapport de forces dans cette région stratégique.

Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont attaqué la Syrie en se référant à des documents non authentiques censés prouver l’utilisation d’armes chimiques par l’armée syrienne à Douma. L’attaque a provoqué une réaction indignée de l’Organisation des Nations unies ainsi que de l’Iran et de la Russie, largement impliqués dans la lutte contre le terrorisme en Syrie.

Pour Moscou et Téhéran, « cette attaque tripartite menée sur la base de preuves infondées pourrait compliquer la situation en Syrie et saper tous les efforts destinés à régler la crise ».

Dans la foulée, le Leader de la Révolution islamique d’Iran a déclaré, lors d’une rencontre avec bon nombre de responsables d’État, que cette attaque constituait une agression flagrante. Il a, de même, souligné que le comportement des États-Unis s’expliquait par leurs échecs ainsi que ceux de leurs alliés dans la région.

Troupe iranienne lors d’une parade militaire à Téhéran. ©Reuters

Les résultats d’un récent sondage indiquent que le régime israélien craint que l’Iran réplique à l’attaque aérienne contre la base militaire T4 située dans la province syrienne de Homs.

Dans une interview exclusive accordée à l’agence de presse iranienne Iqna, l’ancien ambassadeur de la République islamique d’Iran en Jordanie, actuellement analyste des questions internationales, Ahmad Dastmalchian, a brossé un tableau des objectifs que suivaient les États-Unis, le Royaume-Uni et la France dans leur agression militaire contre la Syrie.

« Cette frappe tripartite visait à empêcher la libération entière de la Ghouta orientale et à déséquilibrer les rapports de force dans cette banlieue stratégique de Damas. Washington, Londres et Paris voulaient en effet barrer la route à la percée des forces de Bachar al-Assad. De plus, ce trio comptait montrer une image à l’opposé des résultats positifs de la conférence d’Istanbul. Cependant, le complot s’est heurté à la vive réaction de l’opinion publique dans la région et à l’intérieur des États-Unis, et il a été étouffé dans l’œuf. Il ne faut pas oublier que le président américain Donald Trump avait déjà obligé l’Arabie saoudite à financer cette attaque », a indiqué M. Dastmalchian.

Source: Press TV

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :