A la Une

Les Etats-Unis d’Amérique cherchent-ils à dénicher des secrets militaires, technologiques ou du renseignement russes?

Intrusion américaine au consulat russe de Seattle : Moscou dénonce une violation du droit (IMAGES)

Le Consulat général de Russie à Seattle (Illustration/ © Jason Redmond Source: AFP

La Russie a dénoncé une violation du droit international après que des membres des services spéciaux américains ont pénétré dans le Consulat général de Russie à Seattle dont Washington avait ordonné la fermeture.

«Ce que nous constatons actuellement est une violation flagrante de la Convention sur les relations diplomatiques et de la Convention sur les relations consulaires», a déclaré le 25 avril Nikolaï Poukalov, chef du département consulaire de l’ambassade de Russie à Washington.

Le représentant russe réagissait à l’irruption, le même jour, de membres des forces spéciales américaines dans le consulat russe de Seattle. «La partie russe n’a pas donné son accord pour enlever le statut diplomatique de notre propriété à Seattle et n’a pas donné la permission aux fonctionnaires américains d’entrer sur notre territoire», a-t-il par ailleurs ajouté.

Sur Twitter, l’ambassade russe à Washington a diffusé des images montrant plusieurs individus en train de pénétrer dans la représentation consulaire russe.

Russia in USA 🇷🇺

@RusEmbUSA

US special services are trying to enter Russian diplomatic property in Seattle

Russia in USA 🇷🇺

@RusEmbUSA

US special services are trying to enter Russian diplomatic property in Seattle

De son côté, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova a publié un message sur sa page Facebook, dans lequel elle a qualifié l’incident de «prise de contrôle hostile sponsorisée par l’Etat [américain]» et de «spectacle rare».

We continue streaming the invasion into Russian diplomatic property in Seattle

Le 26 mars dernier, les Etats-Unis avaient ordonné la fermeture du consulat de Russie à Seattle, en représailles à l’empoisonnement au Royaume-Uni de l’ancien agent double Sergueï Skripal. Si l’enquête de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) n’a pas permis de déterminer le pays d’où provenait l’agent utilisé dans l’attaque, les pays occidentaux persistent à accuser la Russie d’en être responsable, ce qu’a toujours démenti Moscou.

Washington avait par ailleurs décidé d’expulser 60 diplomates russes, dont 48 employés de la mission diplomatique américaine et 12 employés de la mission des Nations unies.

Lire aussi : Les expulsions de diplomates sont le «résultat des pressions colossales» de Washington, selon Lavrov

Source: RT France

Le département d’État US tente de justifier son irruption dans le consulat russe à Seattle

© AP Photo / Alex Brandon

Comment le département d’État US a-t-il tenté de justifier l’irruption de ce mercredi des autorités américaines dans le bâtiment du Consulat général de Russie fermé à Seattle, action qualifiée par la diplomatie russe de «raid» au niveau étatique?

Alors que les autorités américaines ont commis hier soir une effraction dans le bâtiment du Consulat général de Russie fermé à Seattle, la porte-parole du département d’État US Heather Nauert a donné la version américaine des faits.

Heather Nauert

@statedeptspox

FACT: In accordance with the Vienna Convention on Consular Relations, the U.S. withdrew consent for establishment and operation of ’s consular post in Seattle. We did so in response to the Russian government’s use of military-grade nerve agent on soil. 1/2 https://twitter.com/RusEmbUSA/status/989144919620182016 

Heather Nauert

@statedeptspox

Today, @StateDept officials walked through the property in Seattle to confirm it had been vacated. We will secure and maintain it in keeping with our responsibilities. No “invasion,” just a firm, lawful response to ’s continuing, outrageous behavior. 2/2

«Aujourd’hui, des représentants de l’État du Texas ont traversé la propriété à Seattle pour confirmer qu’elle avait été évacuée. Nous la sécuriserons et l’entretiendrons conformément à nos obligations. Pas d’invasion, juste une réponse ferme et légale à la poursuite du comportement scandaleux de la Russie», a-t-elle écrit sur son compte Twitter.

Elle a en outre évoqué la Convention de Vienne sur les relations consulaires, conformément à laquelle les USA avaient retiré leur consentement à la création et à l’exploitation du poste consulaire de Russie à Seattle.

«Nous l’avons fait en réponse à l’utilisation par le gouvernement russe d’un agent neurotoxique de qualité militaire sur le sol #UK», a-t-elle poursuivi.

Plus tôt dans la journée, des représentants du gouvernement américain ont cassé les serrures de l’entrée principale du Consulat général de Russie à Seattle pour pénétrer dans la résidence, une propriété russe, que les diplomates avaient fermé et quitté la veille à la demande des États-Unis.

La porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a qualifié cette effraction de «raid» au niveau étatique.

Le chef de la section consulaire de l’Ambassade à Washington, D.C., Nikolaï Poukalev, a affirmé que des mesures de rétorsion seraient prises plus tard. Le Consulat a été fermé le 2 avril, à la demande des autorités américaines, suite à l’empoisonnement de Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia en Grande-Bretagne, imputé à la Russie. Depuis, les diplomates russes rangeaient leurs affaires et les documents.

Le 4 mars dernier, Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ont été retrouvés inconscients aux abords d’un centre commercial de Salisbury. Une semaine plus tard, la Première ministre britannique, Theresa May, a accusé la Russie d’être derrière l’empoisonnement des Skripal, sans toutefois présenter de preuves pour appuyer ses allégations, avant d’expulser 23 diplomates russes du Royaume-Uni. 18 pays de l’UE ainsi que les États-Unis, la Norvège, la Géorgie, la Moldavie, l’Albanie, l’Ukraine, la Macédoine, le Monténégro, le Canada et l’Australie ont par la suite annoncé une expulsion de diplomates russes.

Source : Sputnik News – France

Autre sujet

« Le déploiement des troupes qataries en Syrie contredit le droit international » (Russie)

Des soldats qataris. ©Getty Images

La Russie s’oppose vivement au déploiement de militaires qataris sur le territoire syrien.

« Moscou s’oppose catégoriquement au déploiement de militaires qataris sur le territoire syrien et y voit une violation flagrante de la charte de l’ONU et du droit international », a déclaré Igor Morozov, législateur russe, ce mercredi 25 avril.

Ce commentaire du député russe est une réaction aux propos du ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Joubeir qui avait demandé au Qatar de payer la présence des militaires américains en Syrie.

Des soldats américains à la base aérienne d’al-Udeid au Qatar en décembre 2013. © Getty Images

Alors que Washington a demandé à Riyad de débourser la somme de 4 milliards de dollars pour la mission prolongée de l’armée US en Syrie, le chef de la diplomatie saoudienne a déclaré mardi soir qu’il appartenait au Qatar de payer ces frais à Washington.

Le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al-Jubeir a déclaré que le Qatar devait payer les frais des militaires US en Syrie ou déployer son armée en Syrie.

« Doha devra expédier ses troupes en Syrie avant qu’il ne perde le soutien de Washington. Si Washington retire sa base militaire du Qatar, le régime de Doha tombera en moins d’une semaine », a déclaré Adel al-Joubeir.

Le président américain Donald Trump avait auparavant déclaré que les pays arabes devraient envoyer leurs troupes en Syrie pour remplacer les militaires US.

Source: Press TV

1 Trackback / Pingback

  1. Les Etats-Unis d’Amérique cherchent-ils à dénicher des secrets militaires, technologiques ou du renseignement russes? | Boycott

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :