A la Une

Syrie: la coalition menée par les USA visent plutôt les habitations et fait couler le sang des civils à Hassaké – Les militaires français à Manbij

35 civils syriens ont été tués dans des raids aériens de la coalition US contre Mayadine, le 26 mai 2017. ©AFP

En Syrie, au moins 30 citoyens ont été tués et une vingtaine d’autres blessés, jeudi soir à Hassaké, dans une frappe des chasseurs de la soi-disant coalition internationale anti-Daech conduite par les Etats-Unis.

Des maisons et des infrastructures du district d’al-Qasr située dans la province de Hassaké ont été fortement endommagées lors de cette frappe.

Le gouvernement syrien a adressé à plusieurs reprises des lettres séparées au secrétaire général et au président du Conseil de sécurité de l’ONU pour que ces deux instances internationales contraignent la coalition américaine à mettre fin à ses crimes en Syrie.

Dans son recensement annuel, l’organisation Airwars, qui suit les activités de la coalition américaine, révèle qu’en Irak et en Syrie, entre 3.923 et 6.102 civils ont péri tandis que 2.443 civils ont été blessés entre 2014 et 2017.

Les États-Unis et leurs alliés ont, ces dernières années, causé la mort de nombreux civils irakiens et syriens dans le cadre de leur prétendue lutte contre le terrorisme.

C’est sous le mandat de Barack Obama qu’une coalition américano-arabe anti-Daech a vu le jour. Elle est censée lutter contre les terroristes opérant en Irak et en Syrie, bien que ses pays membres soient les principaux pourvoyeurs des groupes terroristes dont Daech dans la région.

Source: Press TV

Des militaires français repérés près de Manbij en Syrie (photo)

© REUTERS / Rodi Said

Des militaires français ont été aperçus près de la ville syrienne de Manbij. Sputnik a reçu une photo prise par les Forces démocratiques syriennes (FDS) qui affirment que des militaires français sont dans la zone.

Sur fond d’informations sur un renforcement de la présence militaire française près de la ville de Manbij, dans le nord-est de la Syrie, Sputnik a reçu une photo de la part des Forces démocratiques syriennes (FDS) montrant deux véhicules blindés près de la rivière Sajour, non loin de Manbij.

© Sputnik . HİKMET DURGUN
Des blindés français et américain près de Manbij

Il y a un drapeau américain sur un des véhicules et un français sur l’autre, un Aravis.

Un haut représentant du Conseil militaire de Manbij a raconté à Sputnik qu’il y avait une cinquantaine de militaires français à la limite de Manbij qui étaient récemment venus dans la ville.

«Maintenant, ils s’occupent de la création d’une base militaire dans le nord de Manbij. Ils renforcent leur présence militaire dans la région pour prévenir une opération possible des forces armées turques et de troupes de l’Armée syrienne libre (ASL)», a indiqué l’interlocuteur de Sputnik.

Selon lui, les militaires français patrouillent constamment la zone de la rivière Sajour.

«Lors de leurs patrouilles, ils utilisent des véhicules blindés, sur lesquels le drapeau français est visible», a souligné la source.

Le commandant du Conseil militaire de Manbij, Muhammed Ebu Adil, a récemment confirmé à Sputnik l’information sur l’arrivée de troupes françaises dans cette zone et sur leurs patrouilles conjointes avec les Américains.

D’après les informations disponibles, 250 militaires français auraient été déployés dans des localités sous le contrôle des FDS dans le nord de la Syrie, telles que Kobané, Raqqa et Deir ez-Zor.

Auparavant, le Président Emmanuel Macron s’était entretenu avec une délégation des FDS et avait exprimé le soutien de Paris à leur égard.

Le chef du Pentagone, James Mattis, a à son tour affirmé le 24 avril que la France avait envoyé début avril ses forces spéciales en Syrie pour soutenir les opérations antiterroristes américaines dans le pays.

Source: Sputnik News – France

Des munitions produites par des pays de l’Otan découvertes à Douma (vidéo)

© REUTERS / Bassam Khabieh

Les artificiers de l’armée syrienne chargés de déminer la ville de Douma ont découvert des munitions provenant de plusieurs pays membres de l’Otan.

Des munitions fabriquées en France, au Royaume-Uni et aux États-Unis se trouvaient dans un arsenal du groupe radical Jaysh al-Islam découvert par des militaires syriens lors d’une opération de déminage dans la ville de Douma dans la Ghouta orientale.

Une proche des services secrets syriens a précédemment annoncé à Sputnik qu’une nouvelle provocation mettant en scène une attaque chimique était en cours de préparation à proximité d’une base américaine située dans la province syrienne de Deir ez-Zor.

D’après l’interlocuteur de l’agence, des habitants de localités situées sur la rive ouest de l’Euphrate sont emmenés dans la zone du champ pétrolier Al-Jafra situé à une trentaine de kilomètres à l’est de Deir ez-Zor, où se trouve la base militaire.

Auparavant, des pays occidentaux ont accusé Damas d’avoir lancé une attaque chimique sur la ville de Douma. Moscou a pour sa part démenti les informations faisant état du largage d’une bombe au chlore par l’armée syrienne à Douma. Mais dans la nuit du 13 au 14 avril, les États-Unis, la France et le Royaume-Uni ont effectué des frappes de missiles contre des sites syriens utilisés, selon eux, pour la production d’armes chimiques.

Source: Sputnik News – France

1 Trackback / Pingback

  1. Syrie: la coalition menée par les USA visent plutôt les habitations et fait couler le sang des civils à Hassaké – Les militaires français à Manbij | Raimanet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :