A la Une

Vers l’appauvrissement de l’Europe? – Le nouvel ambassadeur des USA à Berlin incite les entreprises allemandes à cesser leurs échanges commerciaux avec l’Iran

© AFP 2018 / JOHN MACDOUGALL

L’intelligence stratégique des Etats-Unis d’Amérique mise en branle!

« Les aliens imposent leur loi dans le monde: en réalité qui répand le terrorisme dans le monde? Quels sont ceux qui créent les groupes, financent, équipent, transportent et forment les terroristes dans l’ombre? Qui utilise des subterfuges, des mensonges pour essayer de convaincre? Quels sont ceux qui déstabilisent les pays dans le monde et font toujours le contraire des efforts demandés aux autres? Quels sont ceux qui manipulent tout le temps les autres pour assouvir leurs ambitions et vivent grâce à la distorsion concurrentielle, la force et la guerre depuis des lustres? »

MIRASTNEWS

L’appel de l’ambassadeur intervient au milieu des discussions en cours sur l’accord nucléaire iranien entre les Etats-Unis d’Amérique, qui veulent soit le changer, soit le mettre au rebut, et aussi les pays européens, qui veulent continuer leurs affaires avec Téhéran.

Richard Grenell, l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique nouvellement nommé en Allemagne, a appelé toutes les entreprises allemandes à cesser leurs échanges avec l’Iran lors d’une interview accordée à Fox News. Il a justifié cette décision en expliquant qu’il ne serait «pas juste» d’avoir des affaires avec un État qui «parraine le terrorisme».

« Ils dépensent des milliards de dollars pour répandre le terrorisme dans le monde entier, pourquoi un pays voudrait-il faire affaire avec eux? » Alors je pense qu’il va m’incomber d’expliquer aux entreprises allemandes qu’elles ne veulent pas faire des affaires dans le monde à l’intérieur de l’Iran », a-t-il dit.

Grenell a également critiqué le pays pour sa prétendue violation des droits de l’homme, « déstabilisant » la Syrie et parrainant Bashar al-Assad.

LIRE AUSSI: L’Allemagne, le Royaume-Uni et la France conviennent que l’accord nucléaire en Iran devrait être préservé – Sigmar Gabriel

Les échanges entre l’Allemagne et l’Iran sont en hausse depuis l’accord nucléaire iranien, les exportations allemandes atteignant 3,5 milliards d’euros en 2017.

Le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump a annoncé qu’il pensait que l’accord nucléaire iranien était « défectueux » et a exigé de le « réparer », menaçant de se retirer de l’accord autrement. Les pays européens, en revanche, sont désireux de maintenir l’accord, bien que certains d’entre eux, comme la France, aient convenu que l’accord pourrait devoir être changé.

LIRE PLUS: De la perte d’argent aux nouveaux conflits: ce qui peut arriver si Trump déchire l’accord nucléaire sur l’Iran

La chancelière allemande Angela Merkel a admis que l’accord avec l’Iran était imparfait, mais a noté qu’il s’agissait d’un premier pas important. La Russie et l’Iran ont fermement affirmé que l’accord sur le nucléaire devait être maintenu et que toutes les parties devaient respecter les dispositions de l’accord.

L’Union européenne et le groupe de pays P5 + 1 – Russie, États-Unis d’Amérique, France, Chine et Royaume-Uni plus l’Allemagne – ont signé le JCPOA avec l’Iran (également connu sous le nom d’accord nucléaire iranien) le 14 juillet 2015. L’accord désigne une levée progressive des sanctions anti-Téhéran en échange de la République islamique conservant la nature pacifique de son programme nucléaire et permettant aux inspections de l’AIEA de ses objets nucléaires.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :