A la Une

Le leader nord-coréen rencontre le président chinois pour la première fois depuis les discussions historiques en Corée

© Ju Peng / Global Look Press

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a rencontré le chinois Xi Jinping pour la première fois depuis les pourparlers historiques intra-coréens et s’est engagé à fermer son programme d’armement nucléaire. C’est la deuxième visite de Kim en Chine dans plusieurs semaines.

« Xi s’est entretenu avec Kim et a organisé un banquet de bienvenue pour lui », a rapporté mardi l’agence d’Etat chinoise Xinhua. Les médias d’Etat chinois ont confirmé que les dirigeants ont partagé une « atmosphère cordiale et amicale » pendant les pourparlers et un déjeuner dans la ville chinoise de Dalian.

Le duo a discuté des relations bilatérales entre Pékin et Pyongyang ainsi que des « questions d’intérêt commun ».

China Xinhua News

@XHNews

BREAKING: Chinese President , DPRK top leader holds talks in NE China’s Dalian on May 7-8

Kim a dit qu’il n’y aurait « pas besoin » pour la Corée du Nord d’être un Etat nucléaire dès que « les parties concernées aboliraient leurs politiques hostiles et supprimeraient les menaces à la sécurité ».

Pendant ce temps, Trump, qui doit rencontrer Kim dans un proche avenir, a tweeté qu’il discutera de la Corée du Nord avec le dirigeant chinois mardi matin.

C’est le deuxième voyage de Kim en Chine voisine depuis mars, quand il a rencontré Xi lors de son premier voyage à l’étranger depuis son entrée en fonction. Après les entretiens, Kim a indiqué que Pyongyang pourrait être prêt pour la dénucléarisation.

La visite surprise a précédé les pourparlers historiques entre Pyongyang et Séoul dans le «village de la paix» de Panmunjom le 27 avril. À cette époque, Kim et le président sud-coréen Moon Jae-in ont signé une déclaration de dénucléarisation, arrêt des actes hostiles, et une poussée pour des négociations conjointes avec les Etats-Unis d’Amérique et la Chine.

Pékin a salué l’accord qui met fin à « l’état de guerre » et a déclaré qu’il « soutient pleinement » l’engagement de la Corée du Nord, alors que le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a effectué une visite rare à Pyongyang la semaine dernière.

Les tensions se sont intensifiées dans la péninsule coréenne jusqu’à récemment, le Nord effectuant des essais nucléaires et de missiles, citant une menace à sa sécurité de l’extérieur, en particulier les jeux de guerre des Etats-Unis d’Amérique dans la région. Alors que Pékin et Moscou ont appelé à une approche diplomatique, Washington a continué à faire pression et a même menacé Pyongyang d’une action militaire.

Bien que le président des USA Donald Trump ait atténué la rhétorique belliqueuse, les États-Unis d’Amérique ne feront aucune concession tant que la Corée du Nord n’aura pas fait ses preuves. Le conseiller à la sécurité nationale de Trump, John Bolton, a même déclaré que la dénucléarisation de la Corée du Nord pourrait suivre le modèle libyen, dans lequel le défunt leader, Mouammar Kadhafi [assassiné sauvagement par une frange de prédateurs], s’est débarrassé du programme nucléaire en échange de sanctions en 2003.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :