A la Une

Israël est-il un des soutiens des terroristes? – Lieberman: Assad doit « mettre les Iraniens dehors »

En Syrie la guerre n’est pas encore terminée et ils demandent que les soutiens de Damas se retirent après avoir aidé à vaincre la plus grande majorité des terroristes. Que recherchent réellement les autorités d’Israël? MIRASTNEWS

Le ministre israélien de la guerre Avigdor Lieberman a exhorté vendredi le président syrien Bachar al-Assad à « mettre les Iraniens dehors », au lendemain des dizaines de tirs de missiles lancés, via la Syrie, contre des positions israéliennes dans le Golan syrien occupé.

Lieberman s’est rendu vendredi sur la partie du Golan occupée. « Je saisis cette occasion pour adresser ce message à Assad: mettez les Iraniens dehors, mettez Ghassem Souleimani et Qods dehors », a-t-il dit selon ses services.

Ghassem Souleimani commande la brigade Qods qui fait partie des Gardiens de la révolution, l’armée d’élite iranienne.

« Ils ne vous rendent pas service, ils ne font que nuire et leur présence ne fait que causer des dégâts et des problèmes », a-t-il prétendu.

L’armée d’occupation israélienne a frappé jeudi matin ce qu’elle a présenté comme des dizaines de cibles militaires iraniennes en Syrie. Une information démentie par la Syrie et l’Iran.

« Je ne crois pas que ce soit complètement terminé », a dit M. Lieberman en parlant de la confrontation de jeudi.

Source: Avec AFP via almanar

Assad : la guerre se terminera lorsque le soutien étranger aux terroristes sera stoppé

Le président Bachar al-Assad a assuré que la fin de la guerre en Syrie sonnera lorsque toutes les ingérences étrangères seront stoppées.
Lors d’une interview accordée au journal grec « I Kathimeriní », et traduite par l’agence syrienne Sana,  le journaliste lui a demandé  quand la mission sera accomplie pour l’armée syrienne.

« Elle prendra fin après l’arrêt du soutien étranger aux terroristes… Un jour le gouvernement syrien mettra fin à ce conflit et unifiera la Syrie sous son contrôle. Je ne sais pas quand, mais je l’espère prochainement», a-t-il affirmé.

Douma, la mise en scène pour stopper l’armée

Lors de cet entretien, M. Assad a de nouveau nié que la Syrie dispose d’armes chimiques, tout en assurant que quand bien elle en possèderait, elle ne les utiliserait point.

Interrogé sur la soi-disant attaque chimique de Douma, le président syrien a une énième fois assuré qu’il s’agissait d’une « mise en scène ».
Selon lui, c’est l’armée syrienne qui était visée par cette attaque car opérait une progression importante dans la Ghouta orientale de Damas, à l’est de la capitale.
« Les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne et leurs alliés ont attaqué l’armée syrienne pour rehausser le moral des terroristes et l’empêcher de libérer davantage de régions syriennes », a-t-il affirmé.
La Ghouta a été libérée le mois d’avril dernier, après deux mois et demi de combats.

Les US ont aidé Daech à fuir

Questionné sur les déclarations du président américain, Donald Trump, selon lequel la mission des américains est « accomplie en Syrie », le président Assad a assuré que la seule mission qu’ils ont accomplie « c’est lorsqu’ils avaient aidé Daech à prendre la fuite de Raqqa et lorsqu’ils avaient détruit la Syrie ».
«La seule mission menée par les Etats-Unis en Syrie c’est le soutien aux terroristes sans prendre en compte les appellations de leurs factions », a-t-il précisé.

Nos alliés, les pays qui respectent notre souveraineté

En outre, M. Assad a indiqué que son allié en tant que président n’est autre que « le peuple syrien ».
Les alliés les plus forts de son pays étant en outre l’Iran et la Russie, en plus de la Chine qui avait soutenu la Syrie au Conseil de sécurité. « Ces pays respectent la souveraineté et la décision autonome de la Syrie », a-t-il fait noter.

Il faut combattre toutes les armées assaillantes

Concernant la pénétration de la Turquie sur les territoires syriens, le président al-Assad a affirmé que la présence de tout soldat turc sur le sol syrien constitue une occupation, soulignant qu’il faut faire différence entre Erdogan qui soutient les terroristes et le peuple turc qui n’est pas « notre ennemi ».

« Il faut combattre toutes les armées assaillantes, qu’elle soit turque, française ou autre. Ils sont nos ennemis tant qu’elles sont entrées en Syrie d’une manière illégale », a-t-il martelé.

Pas question que la Syrie s’émiette

A la question de savoir s’il craint l’éclatement d’une 3eme guerre mondiale en Syrie, le président Assad a répondu : « Non, pour une simple raison, la sagesse de la direction en Russie ».
Il a toutefois émis l’espoir de ne pas voir de confrontation directe entre les forces de grandes puissances pour que les choses ne deviennent pas incontrôlables.

Selon lui, pas question que la Syrie s’émiettent, « car tous les courants de la société syrienne coexistent entre eux depuis le premier jour de la crise jusqu’à présent ».

La reconstruction: entre 200 et 400 milliards

A propos du coût de la reconstruction de la Syrie, le président al-Assad a donné le chiffre de 200 milliards au minimum et dans certaines évaluations de 400 milliards de dollars.
«Cette imprécision  est due au fait que certaines zones sont toujours sous contrôle des terroristes et il est impossible de donner une évaluation précise de ce chiffre », a-t-il expliqué.

Source: almanar avec SANA

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :