A la Une

Email fuité de Colin Powell: Israël a 200 armes nucléaires, toutes ciblant l’Iran – fausse communauté internationale?

L’ancien secrétaire d’État Colin Powell parle à New York. Dans un échange de courriels de 2015, l’ancien secrétaire d’État Colin Powell a discuté des armes nucléaires d’Israël avec un ami, affirmant que le pays dispose de 200 ogives nucléaires.

Israël est-il un État satanique? Il possède en cachette des centaines d’armes nucléaires pouvant faire disparaître d’autres États par surprise. Qu’est-ce qu’en pense l’ONU et son Conseil de sécurité ou la fameuse communauté internationale pour le black-out sur ce sujet? Pourquoi la Corée du Nord et pas Israël?

Dans le dernier lot de courriels du Parti démocrate diffusés sur DCLeaks.com, l’ancien secrétaire d’Etat des Etats-Unis d’Amérique Colin Powell affirme qu’Israël est en possession d’environ 200 armes nucléaires.

Dans le dernier lot de courriels du Parti démocrate diffusés sur DCLeaks.com, l’ancien secrétaire d’Etat des Etats-Unis d’Amérique Colin Powell affirme qu’Israël est en possession d’environ 200 armes nucléaires.

Powell, dans un échange de courriels avec Jeffrey Leeds, donateur et partenaire commercial du parti démocrate des Etats-Unis d’Amérique, a révélé l’arsenal massif d’Israël alors qu’il discutait d’un discours du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, concernant l’opinion de ce dernier sur les dangers de l’accord nucléaire iranien.

Dans le courriel, Powell affirme que l’Iran n’utiliserait pas une bombe atomique, même si elle pouvait en obtenir une, parce que «les garçons à Téhéran savent qu’Israël en a 200, tous ciblés sur Téhéran, et nous en avons des milliers».

« Nous ferons sauter la seule chose dont ils se soucient – la survie du régime. Où, comment pourraient-ils même en tester une? « Powell a écrit.

Israël n’a jamais publiquement confirmé qu’il possède des armes nucléaires, bien que le fait que la nation soit bien armée est un secret de polichinelle.

En 2014, la fédération des scientifiques des Etats-Unis d’Amérique a estimé que la nation avait entre 80 et 400 armes nucléaires, mais a indiqué que le nombre est probablement plus proche de 80 que 400. Le chiffre de Powell dans l’email, envoyé en mars 2015, a plus que doublé, note le Times of Israel.

« Je ne fais pas confiance aux Iraniens – j’ai failli aller en prison sur l’Iran-Contra », a également affirmé M. Powell dans les courriels.

Powell a également douté des estimations sur combien de temps il faudrait à l’Iran pour développer une arme nucléaire.

« Ils [les Iraniens] disent, correctement, qu’ils ont tous les droits d’enrichir [l’uranium] en énergie. Les Russes ont aidé à construire un réacteur de puissance à Busher. Ne pouvons pas obtenir assez de sanctions pour les casser. Beaucoup de bs autour de leurs progrès. Bibi aime dire «une année sans arrêt», comme le font nos gars de l’Intel. Ils le disent chaque année. [Ce] n’est pas si facile à faire », a déclaré Powell.

Dans les courriels, Powell a également qualifié Donald Trump de «déshonneur national et de paria international», a appelé Hillary Clinton «avide, pas transformationnelle», et a affirmé que Bill Clinton «fait encore le con des bimbos».

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News via https://www.mintpressnews.com/leaked-colin-powell-email-israel-200-nukes-targeted-iran/220628/

Tensions Israël/Iran: Netanyahu réclame l’impartialité de la Russie

Le président russe Vladimir Poutine (D) et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu participent à une cérémonie marquant le 73e anniversaire de la victoire de l’Union soviétique sur l’Allemagne nazie, le 9 mai 2018. ©AFP

Ruslan Ostashko, rédacteur en chef du site web PolitRussia a déclaré que suite au regain de tensions entre Israël et l’Iran, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a demandé l’impartialité de la Russie.

En allusion à la récente visite de Netanyahu à Moscou, Ruslan Ostashko a affirmé que Tel-Aviv ne disposait pas d’instrument pour faire pression sur la Russie et la Chine concernant leurs relations avec l’Iran.

Beaucoup se posent la question suivante : que signifiait la présence de Netanyahu à la parade militaire sur la place Rouge de Moscou à l’occasion de la célébration du Jour de la Victoire ? Était-ce un signal à l’adresse de l’Occident ?

Ruslan Ostashko précise que Netanyahu s’est rendu en Russie pour d’importantes négociations internationales avec le président Poutine, qui avant de le rencontrer, tenait la réunion du Conseil de sécurité nationale axée sur les derniers développements au Moyen-Orient.

Au sujet du retrait des États-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien signé en 2015, l’expert russe a rappelé que l’administration Trump ferait de nouveau pression sur l’économie iranienne et tenterait de convaincre les pays européens de se retirer du Plan global d’action conjoint (PGAC).

Netanyahu exige « l’impartialité » de Moscou dans le conflit opposant Israël à l’Iran, a-t-il précisé. Tel-Aviv prône toujours le renversement du gouvernement de Bachar al-Assad, un « scénario » qui n’est pas en faveur de la Russie.

« Dans la lignée du show exécuté par son allié israélien, Donald Trump a signé un décret qui détruit un accord international. Ici, on se demande si Moscou peut coopérer avec ces deux personnes », déplore Ruslan Ostashko qui ajoute que le président Poutine ne devrait pas coopérer avec des gens qui ne respectent pas les accords internationaux ; car en cas de soutien russe aux USA et à Israël, l’imposition de nouvelles sanctions anti-russes n’est pas exclue.

Il indique également que les plus grands pays européens ont désapprouvé la décision de Trump, enlevant toute cohérence à une coopération entre Moscou et Tel-Aviv.

« À l’heure actuelle, Israël ne dispose d’aucun levier de pression ou de proposition convaincante pour exercer des pressions sur Moscou, Pékin et les pays européens », a-t-il conclu.

Source: Press TV

Armes et munitions de Daech saisies par les forces irakiennes, en septembre 2016. (Illustaration) ©AFP

Un stock d’armes à feu et de munitions fabriquées en Israël a été découvert en banlieue de Damas, lors des opérations de nettoyage menées par l’armée syrienne, rapporte l’agence de presse syrienne SANA.

Ce n’est pas une première: en février 2017, quelques mois après la libération des villes d’Abou Kamal et d’al-Mayadine à Deir ez-Zor du joug de Daech, plusieurs stocks d’armements comprenant des quantités importantes de munitions fabriquées en Israël avaient été découverts.

D’importants stocks d’armements, tout genre confondu, ont été découverts dans la Ghouta orientale. Selon les médias locaux, la majorité des armes sont de fabrication israélienne.

L’armée syrienne a découvert et saisi, mercredi 28 mars au soir, des armes, des munitions et des produits explosifs de fabrication israélienne, à Harasta dans la Ghouta orientale. Ils étaient stockés dans un réseau de tunnels souterrains créé par les terroristes. (…)

Alors que Tel-Aviv a gardé le silence face à ce scandale, le journal Haaretz rapporte que sept groupes constitués de terroristes opérant sur les hauteurs du Golan avaient fait l’acquisition d’une quantité importante d’armes et de munitions fabriquées en Israël.

L’État syrien a à maintes reprises accusé Tel-Aviv de soutenir les terroristes et de contribuer à l’intensification du conflit en Syrie.

Source: Press TV

 

1 Trackback / Pingback

  1. Email fuité de Colin Powell: Israël a 200 armes nucléaires, toutes ciblant l’Iran – fausse communauté internationale? | Raimanet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :