A la Une

«Terrible massacre»: Israël tue de sang froid 52 personnes et blesse 2410 manifestants de Gaza au moment où l’ambassade des USA ouvre à Jérusalem

Les protestations contre l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique se déplacent à Jérusalem et avant le 70e anniversaire de la Nakba à la frontière entre Israël et Gaza le 14 mai 2018. REUTERS / Mohammed Salem / Reuters

Cinquante-deux manifestants palestiniens ont été tués par les tirs israéliens lors de manifestations le jour de l’inauguration de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Jérusalem, a annoncé lundi le ministère palestinien de la Santé.

Plus de 2 400 manifestants ont été blessés à Gaza lors de la journée la plus violente de la Grande Marche de retour de six semaines. Les blessés lundi comprennent 203 enfants et 78 femmes, selon le ministère.

Le gouvernement palestinien a dénoncé la violence de lundi comme un « terrible massacre » perpétré « par les forces de l’occupation israélienne » et a appelé à une intervention internationale immédiate pour empêcher de nouveaux morts. Une journée de deuil national a été déclarée par le gouvernement à Ramallah, mardi.

د.أشرف القدرة @press221

*حصيلة إصابات مسيرة العودة الكبرى السلمية الناتجة عن إعتداءات الإحتلال الإسرائيلي*
🕒 يوم 05/14 الساعة 3:30 مساءاً

🚨38 شهيد و 1703 إصابة

*🔳من الشهداء /*
🔸 5اطفال دون سن ال 18عام.
🔸 1انثى طفلة.
*🔳من… https://www.facebook.com/Ashraf.ability/posts/977053332472263 

Environ 35 000 manifestants se sont rassemblés à la barrière frontalière et des milliers d’autres à moins d’un kilomètre des environs, selon les forces de défense israéliennes.

Des affrontements auraient également éclaté entre les manifestants [sans armes] et les Forces de défense israéliennes à Bethléem.

Le premier décès de lundi a été celui de Anas Hamdan Qudeih, 21 ans, tué à l’est de Khan Yunis, a indiqué un porte-parole du ministère. Un homme de 29 ans, Mosaab Yousef Ibrahim Abu Laila, a été tué plus tard à l’est de Jabalya. Certains des morts doivent encore être identifiés. Six enfants de moins de 18 ans, dont une fille, figurent parmi les victimes.

Amnesty International a qualifié la violence israélienne à Gaza «d’une violation odieuse du droit international et des droits de l’homme».

AmnestyInternational

@amnesty

We are witnessing an abhorrent violation of international law & human rights in . 38 confirmed dead, including 6 children, with close to 2000 people injured. Many are reporting injuries to the head and chest. Over 500 injured with live ammunition. This must end immediately.

Environ la moitié de toutes les blessures ont été causées par des balles réelles alors que des centaines d’autres ont été la cible de gaz lacrymogènes, selon le ministère. Le ministère palestinien de la Santé affirme que les forces israéliennes ciblent directement les services d’urgence et les journalistes et appellent les citoyens à donner d’urgence leur sang pour aider à sauver la vie des blessés.

Six journalistes auraient été blessés alors qu’ils couvraient les manifestations de lundi, selon le Comité de soutien aux journalistes.

Great Return March @GreatReturnMa

🇵🇸 : Palestinians moving towards the eastern borders of Gaza to participate in the March of Return .

Great Return March @GreatReturnMa

Israeli forces showering Palestinians with tear gas grenades!

JSCommittee @jscommittee

The toll of injured Journalists in so far amounted 6:
Ettihad Press correspondent Mohammad Al Dweik
Reuters Journalist Ahmad Zaqout
Photojournalist Omar Hamdan
Journalist Farhan Abu Hadayed
Al-Aqsa Cameraman Ashraf Shamiyeh
Al Esteklal correspondent Abedallah Al Shourbajy

Par ailleurs, l’armée israélienne a déclaré que les avions de l’armée de l’air israélienne ont ciblé les postes du Hamas près de Jabalya après que ses soldats aient été attaqués dans la région.

IDF

@IDFSpokesperson

A short while ago, 3 terrorists attempted to place an explosive device near the security fence in Rafah, under the cover of violent riots. In response, the IDF fired at the terrorists, who were killed pic.twitter.com/LFRRyfHDzl

IDF

@IDFSpokesperson

In addition, IAF aircraft targeted Hamas military posts near the Jabalia area after IDF troops were fired upon from the northern Gaza Strip. No IDF soldiers were injured in the incident pic.twitter.com/EWHOAOzZcA

Les derniers décès portent le nombre de morts depuis le début des manifestations de la Grande marche de retour il y a six semaines à 97.

Le Dr Mkhaimer Abuseda, professeur de sciences politiques à l’université Alazhar de Gaza, a déclaré à RT que la relocalisation de l’ambassade des USA de Tel-Aviv à Jérusalem est « un très triste jour pour les Palestiniens, leur rappelant leur première Nakba il y a 70 ans. »

« Il me semble que les Palestiniens ont décidé que les Etats-Unis d’Amérique ne sont plus un médiateur honnête dans le processus de paix du Moyen-Orient entre les Palestiniens et les Israéliens », a-t-il dit, ajoutant que cela conduirait à davantage de rage et de résistance palestiniennes.

Des échauffourées auraient éclaté à l’extérieur de la nouvelle ambassade des États-Unis d’Amérique à Jérusalem alors que la cérémonie d’inauguration avait lieu à l’intérieur.

Bel Trew

@Beltrew

Scuffles outside the new US embassy – arrests

JoMa Sommarstrom @ekmathia

Scuffles between demonstrators and police outside US embassy in Jerusalem

Le vice-Premier ministre turc Bekir Bozdag a condamné les violences de lundi, affirmant que les Etats-Unis d’Amérique, ainsi qu’Israël, sont responsables du « massacre » en raison de leur « décision injuste » de déplacer l’ambassade.

Bekir Bozdağ

@bybekirbozdag

6)Bu katliamlardan dolayı İsrail’i ve aldığı haksız/hukuksuz kararla bu hadiselere ve ölümlere neden olan ABD yönetimini kınıyorum.

Kudüs’ün tarihi,manevi ve akdi statüsü,oldu bitti ile değişmez/değiştirilemez.

Bu katliamdan,İsrail hükümeti kadar ABD Yönetimi de sorunludur.

Le mardi marque la commémoration de la Journée de la Nakba, terme utilisé par les Palestiniens pour décrire l’exode massif de leurs familles lors de la création de l’État d’Israël. Il est célébré parmi les Israéliens en tant que Jour de l’Indépendance. Des milliers de personnes se sont rassemblées près de la frontière pour participer aux manifestations de lundi.

D’immenses manifestations devraient marquer l’événement du 15 mai, qui clôturera la grande marche de six semaines des retraites.

Les FDI ont largué des tracts avertissant les habitants de Gaza de rester à l’écart de la barrière de sécurité avant les manifestations de lundi. Des manifestants dans le nord de Gaza ont fait tomber un drone de Tsahal qui aurait largué des bombes incendiaires sur des tentes, selon le mouvement de la Grande Marche de retour.

LIRE PLUS: Israël tire des gaz lacrymogènes, laisse tomber des tracts avertissant les Palestiniens de rester loin de la frontière

IDF

@IDFSpokesperson

A few minutes ago, IDF jets once again distributed leaflets warning against approaching the security fence, attempting to sabotage it or to carry out terror attacks pic.twitter.com/dJcBcUYiiz

IDF

@IDFSpokesperson

This is what is written on the leaflets pic.twitter.com/s88z1P83QM

La fumée s’élève alors que les Palestiniens manifestent près de la barrière frontalière entre Israël et Gaza, le 14 mai 2018. © Baz Ratner / Reuters

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Gaza : «Quand une armée tire sur des civils désarmés, on appelle ça un massacre»

© Mohammed Salem Source: Reuters
Des manifestants palestiniens sous les tirs de gaz lacrymogènes à la frontière entre Gaza et Israël, le 14 mai 2018

Israël en manque de combats militaires, alors il va à la chasse de civils!

Ex-rédacteur en chef du Monde diplomatique, Alain Gresh dénonce la modération avec laquelle, selon lui, les médias occidentaux traitent du conflit israélo-palestinien. Il fustige en outre une situation d’apartheid dans les territoires occupés.

Ancien journaliste emblématique du Monde diplomatique et désormais directeur du site OrientXXI, Alain Gresh regrette la retenue des médias dans les mots utilisés pour décrire la situation dans les territoires palestiniens occupés. «Ce ne sont pas des « heurts » ou des « affrontements », c’est un massacre. Quand une armée tire sur une population qui est désarmée, des civils désarmés, on appelle ça un massacre», a-t-il affirmé sur RT France le 14 mai.

Imaginons une autre armée, d’un pays occidental, tuant une centaine de personnes, des manifestants désarmés

Pour Alain Gresh, le fait que l’ambassadeur d’Israël en France, Aliza Bin Noun, ait fait valoir que les manifestants auraient voulu «tuer des Israéliens» ne change pas la qualification des événements. «La plupart [des Palestiniens] qui ont été tués d’après les correspondants étrangers ont été tués à plusieurs centaines de mètres de la barrière [de séparation entre Gaza et Israël], donc c’est vraiment un massacre», souligne-t-il. «Imaginons une autre armée, d’un pays occidental, tuant une centaine de personnes, des manifestants désarmés, on aurait une levée de boucliers», juge-t-il, ajoutant : «Mais parce que c’est Israël, on laisse passer ou on trouve des justifications à la politique menée par ce gouvernement.»

C’est exactement la définition que les Nations unies donnent de l’apartheid

Quand au transfert de l’ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem, il signe, pour Alain Gresh, la fin des accords d’Oslo, qu’il juge «enterrés» depuis longtemps. «Il y a sur le territoire de la Palestine à peu près six millions de juifs israéliens et six millions de Palestiniens», estime-t-il. Selon lui, en l’absence de partage équitable, colonisation des territoires occupés oblige, et en l’absence d’un Etat multi-ethnique unitaire, le seul régime possible serait celui de l’apartheid.

Et Alain Gresh de conclure : «Deux populations qui vivent sur le même territoire, mais qui ne sont pas soumises au même lois […] c’est exactement la définition que les Nations unies donnent de l’apartheid.»

Lire aussi : Gaza : Paris appelle à la «retenue», Mélenchon réclame la convocation de l’ambassadeur d’Israël

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Source: RT France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :